city-scoot

Des centaines de scooters électriques (équivalents 50cc et 125cc) vont bientôt sillonner les rues de la capitale française.

Eccity Motocycles vient d’annoncer un contrat renouvelable de €1 million avec la ville de Paris pour remplacer progressivement les 400 scooters à essence utilisés par ses agents avec l’Artelec 670. Ce scooter électrique 125cc-équivalent est fabriqué près de Grasse dans le sud de la France.

C’est une excellente nouvelle pour la startup française, et ce contrat devrait garantir l’avenir de l’entreprise.

Artelec 670

Artelec 670

Pour sa part, Cityscoot, le réseau de partage de scooters électriques, poursuit sa phase de tests avec 50 scooters électriques GOVECS. Ces scooters équivalents 50cc sont disponibles dans les rues de Paris en “free floating”, c’est à dire qu’il n’y a pas de stations, on peut prendre ou restituer les scooters n’importe où dans la zone de libre échange.

Les batteries sont rechargées par un système original de seconde batterie amovible que des employés de Cityscoot remplaceront selon les besoins. Aux dernières nouvelles, Cityscoot devrait recevoir 500 scooters additionnels en Juillet, et 500 autres en Septembre. Durant les tests, le tarif de location est de 20 centimes par minute avec un minimum de 10 minutes, soit 2 €.

Bien qu’Eccity Motocycles ait récemment annoncé un nouveau scooter 50cc équivalent, l’Artelec 470, il est fort probable que Cityscoot continue de se fournir chez GOVECS. Rappelons que la firme allemande fabrique ses scooters en Pologne.

Pour Eccity et GOVECS, Paris devient une excellente vitrine pour leurs produits. Et cela va familiariser les parisiens avec les scooters électriques. Le début d’une histoire d’amour ?

Traduction de l’article original paru sur CleanRider.com.

Notez cet article