Design conceptuel d'une capsule d'Hyperloop

Elon Musk, PDG de Tesla Motors mais également de SpaceX, a présenté sa nouvelle idée : Hyperloop. Il s’agit d’un « cinquième moyen de transport » fonctionnant à l’énergie solaire et permettant de relier Los Angeles à San Francisco en 30 min.

Vous connaissiez les bateaux, les avions, les voitures et les trains, il faudra peut être bientôt compter sur l’Hyperloop pour voyager. Enfin, pas tout de suite, le projet n’étant qu’au stade de concept pour l’instant.



Ce concept est porté par Elon Musk, l’homme derrière Tesla Motors et SpaceX, ancien fondateur de Paypal. Insatisfait par le projet de train à grande vitesse qui doit relier San Francisco à Los Angeles, il a décidé de travailler sur une alternative.

Son cahier de charges ? Il souhaitait un moyen de transport qui réunisse les qualités suivantes (comparé à l’avion ou le train) :

  • Plus sécurisé
  • Plus rapide
  • Moins cher
  • Plus pratique
  • Moins sensible à la météo
  • Autonome en énergie (renouvelable)
  • Résistant aux tremblements de terre
  • Moins impactant pour le territoire au sol

Pour cela, le milliardaire a réuni une équipe d’une douzaine d’ingénieurs de chez Tesla Motors et SpaceX pour développer l’idée et mettre à jour le concept Hyperloop.

Le concept Hyperloop

Les tubes de l'Hyperloop entre Los Angeles et San Francisco

Si les détails techniques ne sont pas forcément évidents à comprendre et à résumer, voici comment Hyperloop fonctionne : deux tubes – un pour chaque direction – seraient montés sur les pylônes espacés d’une distance entre 50 et 100 mètres le long de l’autoroute Interstate 5 en Californie.

Dans ces tubes, la pression serait très basse, de l’ordre d’un demi-bar. Des capsules pouvant contenir un ou plusieurs passagers y seraient propulsées à plus de 1200 km/h par une combinaison entre air comprimé et électromagnétisme, servant également à réduire le frottement. En effet, chaque capsule serait montée sur une paire de « skis » avec de l’air comprimé pulsé à travers de petits trous dans les skis pour créer un coussin d’air.

Schema d'étude d'une capsule Hyperloop

Les capsules seraient équipées d’un compresseur électrique à l’avant qui pomperait l’air pour le rejeter en haute-pression à l’arrière. Pour cela, Elon Musk imagine utiliser des éléments moteurs et batterie provenant de la Model S.

Une capsule Hyperloop dans le tube



L’énergie pour nécessaire au fonctionnement de l’Hyperloop serait fournie par des panneaux solaires situés sur le dessus des tubes. Il génèreraient plus d’énergie que nécessaire pour leur fonctionnement et le surplus serait stocké dans des batteries pour pouvoir faire fonctionner Hyperloop la nuit.

Des panneaux solaires seraient disposés sur le dessus des tubes Hyperloop

Pour ceux qui veulent plus d’informations techniques, l’équipe qui a travaillé sur Hyperloop a publié un document de 57 pages qui devrait plaire à nos amis ingénieurs !

Le positionnement des passagers dans une capsule Hyperloop

L’avenir d’Hyperloop

Une capsule Hyperloop avec les portes ouvertes dans une station

Elon Musk a expliqué qu’il publiait cette idée d’Hyperloop pour obtenir des feedbacks, un peu sous la forme d’un projet open-source. Il ne prévoit pas de le développer, souhaitant rester concentré sur Tesla et SpaceX. Il estime qu’il faudrait entre 6 et 10 milliards pour le construire entre San Francisco et Los Angeles (35 min) pour un ticket par passager autour de 20$.

Elon Musk pense que si lui ne se charge pas de lancer le projet, quelqu’un sera peut-être suffisamment intéressé (fou ?) pour le faire…

À suivre !