Depuis quelques temps circulent sur internet de mystérieux clips sur l’automobile, des teasers, signés Peugeot. Au nombre de 8, d’une vingtaine de secondes chacun, ils sont regroupés sous la bannière « préparez vous à vivre des sensations fortes » … Prometteur !

Intensité, Émotion, Sensation, Accélération, Performance, Environnement, Électrique et Technologie. Ce sont les 8 titres et les huit valeurs que le futur produit du constructeur au lion devra représenter. On vous laisse découvrir par vous-même sur ces vidéos :



Intensité

Emotion

Sensation

Accélération

Performance

Environnement

Électrique

Technologie

Beaucoup de mystères donc, et de plus en plus de bruit pour rien de vraiment concret. Rien, pour une fois, n’a filtré des bureaux de Vélizy. Cédons à la mode, et prêtons-nous au jeu des suppositions :



Vu les vidéos, l’innovation porte sur une motorisation électrique. Un film est dédié à l’électricité, le film sur la « technologie » montre l’assemblage d’un moteur électrique sur un châssis et la « performance » montre un compteur de puissance gradué jusqu’à 220 kW  (soit 300 ch tout de même…)
La présentation d’un prototype électrique semble l’hypothèse la plus plausible. À partir de là, plusieurs idées fusent :

Un BB1 – proto urbain électrique présenté par Peugeot et dont la commercialisation a longtemps été supposée acquise. Pas de nouvelles de ce coté là, et les chiffres montrés dans les teasers ne semblent pas être ceux d’une citadine.

Une SR1 – l’étude de style présentant la nouvelle griffe du bureau de design Peugeot avait reçu un accueil plus qu’enthousiaste. Le dernier proto en ayant eu un semblable fut la RCZ, que l’on retrouve aujourd’hui dans le catalogue ! Beaucoup aimeraient que la SR1 connaisse le même sort, et pourquoi pas avec un modèle électrique !

Enfin, sans utiliser un design déjà présenté, la majorité parie sur un modèle « Peugeot » de la Survolt présentée par Citroën. On sait qu’il existe une chaine de traction électrique « puissante » dans la banque d’organe PSA, puisque la Citroën a tourné sur le tracé du Mans. Il serait donc logique que Peugeot présente aussi un modèle l’utilisant, rattrapant ainsi son retard. Retard sur sa marque sœur qui a déjà fait un tabac médiatique avec le couple Revolt/Survolt, mais surtout sur l’ennemi Renault dont la DeZir est annoncée comme la star du mondial de l’auto qui s’ouvre dans deux semaines. Et de les coiffer tous les deux au poteau en audience presse !

La Citroën Survolt

La Citroën Survolt sur le circuit du Mans.

À chacun d’imaginer, c’est ce que le service marketing a voulu mettre en avant. Jeu dangereux car à susciter des rêves, on risque de décevoir… Attendons donc demain mardi 21 septembre 2010 et la levée du voile, en espérant une très très bonne surprise !

D’ici là, voici quelques clichés du mystérieux objet roulant non identifié !