Les acteurs de ce projet ne communiquent pour l’instant pas beaucoup sur cet engin qui sera présenté en janvier 2019, à Stuttgart (Allemagne), dans le cadre du salon du caravaning et du tourisme.

La commercialisation du camping-car Iridium EV serait programmée pour l’année prochaine, ce qui en ferait alors le premier camping-car électrique à être lancé sur le marché, si l’on excepte les productions artisanales ou au compte-goutte déjà vues sur des bases d’anciens Combi VW convertis ou de Nissan e-NV200, par exemple.

Le e.home électro-solaire, présenté en 2017 par Dethleffs, et assis sur un châssis Iveco, ne serait lui proposé, au mieux, qu’en 2024. Quand au modèle à pile hydrogène monté sur un Mercedes Sprinter, il ne s’agit encore que d’un concept sans feuille de route annoncée.

L’Iridium EV s’appuie sur les bénéfices d’une collaboration de 4 ans entre 2 entreprises allemandes : ElektroFahrzeuge Stuttgart (EFA-S) et WOF. La première, spécialisée dans la conversion électrique de voitures particulières et poids lourds, a fourni la chaîne de propulsion, dont la batterie lithium fer phosphate. On ne connaît pas la capacité énergétique de cette dernière. Seule l’autonomie (environ 200 kilomètres pour le premier modèle, doublée sans surpoids à la génération suivante) et les moyens de la recharger (accélérée 22 kW AC + rapide 50 kW CSS) sont connus.

De son côté, WOF, qui commercialise des camping-cars haut de gamme sous la marque Iridium dans toute l’Europe, a apporté le châssis autour duquel le constructeur suisse de camping-cars Maurer Fahrzeugbau va réaliser la carrosserie.

Source : www.electrive.com

Le camping-car électrique Iridium EV produit en 2019 ?
3.9 (77.89%) 19 vote[s]