Six mois après une levée de fonds de 100 millions de dollars, la plateforme de covoiturage BlablaCar annonce son arrivée sur le marché indien.

Fondée en 2006 et implantée dans 14 pays d’Europe, dont la Russie et la Turquie, la start-up française BlablaCar poursuit son expansion internationale avec le lancement d’une nouvelle plateforme en Inde.

Pour l’entreprise, le choix du marché indien n’est pas anodin : le prix du carburant y est particulièrement cher et les transports en commun sont souvent saturés, les voyageurs étant obligés de réserver leurs billets plusieurs semaines à l’avance. Au-delà de l’aspect pratique, BlablaCar joue également sur la sécurité de son service qui permet de choisir ses conducteurs et ses passagers avant la commande du trajet.

« A part un petit acteur de quelques 20 000 membres, et quelques pages Facebook, il n’y a pas de solution réelle qui propose le covoiturage en Inde », indique Frédéric Mazzella, Président-Fondateur de BlaBlaCar, qui souhaite tirer profit de cet avantage pour se placer comme site de covoiturage référent sur le marché indien.

Et pour réserver plus facilement un trajet, les clients indiens ont accès à des applications smartphone dédiées disponibles gratuitement sur iOS et Android…

Les pays émergents en ligne de mire

Après l’Inde, la société de covoiturage projetterait de lancer sa plateforme sur d’autres pays émergents, comme le Brésil ou le Mexique, où les services de transport en commun sont souvent peu développés. Une stratégie qui pourrait s’avérer payante. Affaire à suivre…

BlablaCar étend sa plateforme de covoiturage en Inde
Notez cet article