le prix à la pompe n'en fini pas de grimper

Le ministre de l’économie l’a confirmé hier matin : les prix à la pompe vont miraculeusement baisser de 3 à 4 centimes d’Euros dans les tous prochains jours ! Des millions d’automobilistes français vont enfin pouvoir respirer un peu lors de leur prochain passage à la pompe…

Plus sérieusement, n’y avait t-il pas mieux à faire avec le manque à gagner énorme que représente cette diminution ponctuelle des taxes sur les carburants pour le gouvernement ? Et puis, baisser le prix de l’essence pour tous lorsque l’objectif est d’aider les plus démunis à faire face à l’augmentation inéluctable du prix du pétrole, avouez que la mesure mérite bien un petit article de plus pour en débattre !



Au delà de l’hypocrisie et de la démagogie qui se cache derrière ce type de mesure, je vous invite à réfléchir tous ensemble aux très nombreuses alternatives que les automobilistes français seraient plutôt en droit d’attendre de la part de leur décideurs élus pour préparer l’avenir (…)

En tant que rédacteur de cet article, je me lance le premier histoire d’ouvrir le bal :

Avec les 500 millions d’euros de manque à gagner que représente cette mesure pour l’Etat (1 à 2 milliards d’€ si on inclut les efforts consentis par l’ensemble des partenaires sollicités pour l’occasion), pourquoi ne pas offrir aux propriétaires de véhicules âgés de 10 ans et + un « contrôle technique vert » ?

L’idée est simple : plutôt que d’offrir à tous – y compris à ceux qui n’en ont absolument pas besoin – une réduction de 2€ environ sur le prix d’un plein, le gouvernement, en partenariat avec les professionnels de l’automobile, pourrait financer à hauteur de 50€ maximum un diagnostic énergie complet pour les 10 millions de véhicules potentiels concernés par une telle mesure. Du fait de l’entretien courant réalisé sur ces véhicules par leurs propriétaires, seuls les plus démunis seraient réellement incités à prendre rendez-vous auprès d’un professionnel agréé pour faire contrôler leur vieille auto. En dépit d’un coût de gestion relativement élevé, le montant global réellement consacré à une opération de ce type serait très inférieur à ce que va coûter la baisse du prix des carburants pour tous.

Au programme : vérification de la pression des pneumatiques, vérification et/ou changement du filtre à air, réglages moteur, vérification des trains roulants, offre promotionnelle pour le remplacement de pneus usés par des pneus économie d’énergie, conseils pour réduire sa consommation de carburant, etc…

Rien que du bon sens me direz-vous et un peu d’anticipation c’est vrai (en politique c’est le moins que l’on soit en droit d’attendre de nos dirigeants…). Ce genre de mesure relativement simple à mettre en place, ça fait des années que ceux qui en ont réellement besoin devraient pouvoir en profiter. Hélas, faute d’audace, de courage et de conviction, en 2012, nos décideurs préfèrent continuer à perdre leur temps en mettant en place, dans l’urgence, des mesures indignes de ce siècle pour tenter, en vain, de contenir le prix d’une ressource non renouvelable dont on sait depuis des décennies qu’elle finira tôt ou tard par manquer.

A votre tour maintenant de proposer vos idées ;-) Qu’auriez-vous fait à la place du gouvernement ?