Moitié suédois, moitié chinois, Polestar est un de ces nouveaux constructeurs automobiles qui proposent exclusivement des véhicules électriques. Dans quelques mois, la marque sortira la Polestar 2, son premier modèle de grande série.

407 chevaux (300 kW), deux moteurs développant plus de 600 Nm de couple, une batterie de 78 kWh capable de charger jusqu’à une puissance de 120 kW… la version premium de la Polestar 2 a de jolis atouts. Vendue à partir de 59.900 euros hors bonus, elle sera disponible en fin d’année 2019. La filiale de Volvo et Geely prévoit également de commercialiser une version « de base » sur le même principe que la Tesla Model 3 : elle débutera à 39.900 euros hors bonus mais disposera d’une puissance et d’une autonomie réduite. Elle n’arrivera sur le marché qu’au premier trimestre 2020.

Elle attire les curiosités sur son stand du salon de Genève 2019, où il fallait parfois faire la queue pour observer son habitacle. Son positionnement face à Tesla, son tarif maitrisé et ses performances intriguent. La Polestar 2 affiche une autonomie de 500 km WLTP ce qui laisse présager d’une certaine sobriété des moteurs (15.6 kWh/100 km). Elle promet aussi d’abattre le 0 à 100 km/h en moins de 5 secondes. Le véhicule sera fabriqué en Chine, mais on ne connaît pas encore la cadence de production et les éventuels quotas alloués à chaque pays.


Publicité