Réaffirmant ses ambitions dans le domaine de la voiture électrique, Hyundai a confirmé le lancement d’une berline électrique premium sous la marque Genesis destinée à concurrencer Tesla et sa Model S.

« Nous renforçons notre stratégie dans les voitures respectueuses de l’environnement avec une approche centrée sur les véhicules électriques« , a confirmé aux journalistes de Reuters le vice-président de Hyundai, Lee Kwang-Guk, lors d’une conférence de presse.

Pour concurrencer Tesla et sa Model S, le constructeur sud-coréen prévoit notamment la sortie d’une berline électrique premium qui sera commercialisée sous la marque Genesis. Attendue en 2021, elle devrait proposer 500 kilomètres d’autonomie. Un modèle que le constructeur avait déjà annoncé en juin 2016 (voir notre article) et qui sera notamment précédé par la version électrique du SUV Kona. Attendu à l’automne 2018, le Kona électrique devrait proposer près de 400 kilomètres d’autonomie en une seule charge.

Interrogé par Reuters, le constructeur a également confirmé le développement d’une nouvelle plateforme modulaire dédiée aux véhicules électriques qui permettra d’équiper plus facilement un plus grand nombre de modèles de sa gamme…

Hydrogène : le successeur de l’ix35 Fuel-Cell en préparation

Présent sur le marché de l’hydrogène depuis 2013, soit bien avant Toyota et sa Mirai, Hyundai ne délaisse pas la technologie et poursuit ses travaux pour le développement de future génération de l’actuel Tucson (ix35 pour l’Europe).

Attendu en tout début d’année prochaine sur le marché coréen avant de débarquer aux US et en Europe, ce SUV devrait proposer plus de 580 kilomètres d’autonomie en une seule charge contre 415 pour l’actuel ix35 Fuel Cell.

Une technologie d’avenir qui mettra quelques années à arriver à maturité et qui pourrait à terme remplacer la solution électrique à batteries.
« Hyundai n’atteindra pas d’économies d’échelle pour ses voitures à pile à combustible avant 2035 au plus tôt », a déclaré à Reuters Lee Hang-koo, chercheur principal du KIET (Korea Institute for Industrial Economics & Trade). « Avant cela, Hyundai n’a d’autre choix que de s’appuyer sur les voitures à batteries » a-t-il ajouté.

Voiture électrique : Hyundai prêt à attaquer Tesla avec Genesis
Notez cet article