Précisant le calendrier de livraisons de la Tesla Model 3, Elon Musk a annoncé que les livraisons internationales n’interviendraient qu’à partir de la fin 2018. Des délais qui devraient profiter à la concurrence.

Alors qu’on espérait voit débuter les premières livraisons de la Model 3 courant d’année prochaine en France, celles-ci n’interviendraient pas avant la fin 2018 selon Tesla qui annonce via son site internet le début des livraisons internationales pour fin 2018 (2019 pour les modèles à conduite à gauche).

Compte tenu de l’énorme enjeu industriel que représente la Model 3 pour Tesla et des retards dont nous a habitué le constructeur pour le lancement du Model X et de la Model S, il vaut mieux tabler pour 2019. A cela s’ajoutent d’hypothétiques décalages selon les marchés. En Europe, Tesla pourrait notamment choisir de commencer à livrer les marchés où les volumes de commandes sont les plus importants comme la Norvège, souvent privilégiée lors des lancements commerciaux des nouvelles voitures électriques.

Sur son site internet, le constructeur justifie ce délai par les réglementations propres à chaque marché qui impose des modifications pour répondre aux différentes législations en vigueur. Pour le constructeur, il s’agit également d’une volonté de simplifier le processus en se concentrant en premier lieu sur son marché domestique qui reste le plus important en termes de volumes.

USA : Ouverture des commandes « grand public » en novembre

Alors que les salariés de la marque doivent d’ores et déjà pouvoir accéder au configurateur, l’ouverture des commandes « grand-public » aux Etats-Unis semble avoir été décalé. D’abord annoncé pour septembre ou octobre, elles n’interviendront qu’à partir du mois de novembre selon Les Echos.

Cherchant à simplifier au maximum les premières commandes, le déploiement des différentes options se fera par étapes. Si les salariés de la marque doivent obligatoirement choisir la version Long Range équipée du pack premium s’ils souhaitent valider leur commande dès maintenant, d’autres options feront leur apparition dans les mois à venir. La version standard à 35.000 $ est ainsi attendue courant novembre tandis que la configuration standard (sans pack premium) et l’intérieur blanc arriveront en toute fin d’année. Quant à la version « Dual Motor », elle n’est pas attendue avant le printemps 2018.

Aux Etats-Unis, la livraison des premiers clients « hors salariés » ne serait pas attendue avant la fin du mois de novembre pour la version Long Range.

Une aubaine pour la concurrence

Encore une fois, le malheur des uns fait le bonheur des autres et les délais de livraison de la Model 3 pourraient largement profiter à la concurrence. On pense notamment à Nissan qui, avec sa nouvelle Leaf, va tenter de séduire les plus impatients. Opel pourrait également tirer profit de la situation avec l’Ampera-e sous réserve que la marque, désormais officiellement propriété du groupe PSA, parvienne à trouver un arrangement avec General Motors pour accélérer son arrivée sur le marché européen.

Quant aux constructeurs premiums, BMW pourrait également faire partie de ceux qui vont tenter de griller la politesse au constructeur californien. A Francfort, la marque allemande devrait présenter une nouvelle version de la BMW i3 avec un pack batteries de 43 kWh ainsi qu’une version électrique de la Série 3 qui viendrait se placer sur le même segment que la Model 3…

Tesla Model 3 : ne l’attendez pas avant fin 2018 en France !
Notez cet article