Particules fines : le diesel meilleur que l’essence ?
5 (100%) 1 vote

Cycle RDE : l'heure de la check list

Les dernières génération de voitures diesel polluent en général moins que les voitures à essence. C’est que révèle les conclusions d’une étude internationale menée par l’Institut Paul Scherrer, en Suisse.

Conduite dans six pays et publiée ce mois-ci dans la revue Scientific Reports, l’étude a été menée par des chercheurs en Suisse et en Norvège en collaboration avec d’autres scientifiques en Italie, en France et aux Etats-Unis et s’intéresse principalement aux particules fines émises par les voitures.

Des diesel de plus en plus « propres »

Pointant du doigt les nouvelles réglementations appliquées aux véhicules diesel, notamment sur la mise en place obligatoire de filtres à particules, l’étude note le net avantage du diesel par rapport à l’essence. Du moins sur les particules car, en termes d’oxyde d’azote, le diesel est en général plus émetteur que l’essence.

Réalisés en laboratoire, à l’institut Paul Scherrer, près de Zurich, les tests ont ainsi pu démontrer que les voitures essences émettaient en moyenne 10 fois plus de particules fines à un environnement de 22 ° et 62 fois plus à des températures de l’ordre de -7°C.

«La hausse des émissions qui survient à de faibles températures est due au phénomène de démarrage à froid qui s’amplifie (…) quand le moteur à essence est moins efficace parce qu’il n’est pas encore chaud et que son pot catalytique n’est pas en marche » explique le rapport.

De nouvelles priorités

«Ces résultats remettent en cause le paradigme actuel selon lequel les voitures diesel affichent, en général, des taux d’émission de particules fines bien plus élevés » souligne Patrick Hayes, chercheur et professeur adjoint à l’Université de Montréal qui a participé à l’étude.

«La prochaine étape consiste à se concentrer sur les véhicules à essence et à retirer des routes les vieux véhicules au diesel. Les véhicules modernes au diesel respectent de nouvelles normes et sont maintenant très propres. Il faut donc accorder plus d’attention à la réglementation des moteurs à essence » ajoute t-il.

En Europe, notons que la mise en place d’un filtre à particules sera obligatoire pour tous les véhicules essence nouvellement réceptionnés à compter de septembre 2017.

En savoir plus :