Transition énergétique : 10 000 € de bonus pour les voitures électriques et 7 millions de points de recharge

segolene-royal-voiture-electrique

Ségolène Royal vient de présenter, en Conseil des ministre, le projet de loi qui vise à construire le nouveau modèle énergétique français. La voiture électrique y trouve une place de choix.

Parmi les grandes propositions en matière de transport, on y trouve plusieurs propositions qui vont dans le sens de la voiture électrique.

Jusqu’à 10 000 € pour passer à la voiture électrique

La première concerne le bonus écologique pour les voitures électriques. Il serait pérennisé et pourrait surtout être complété par une « prime à la conversion ». En clair, la mise au rebut d’une voiture diesel au profit d’une voiture électrique ouvrirait droit à une majoration du bonus écologique pouvant aller jusqu’à 10 000 €.

Néanmoins, cette mesure ne concernera pas tout le monde, puisqu’il est précisé que « cet avantage supplémentaire sera octroyé sous conditions de ressources et prioritairement dans les zones concernées par une mauvaise qualité de l’air ».

Objectif : 7 millions de points de recharge pour 2030

Dans ce projet de loi figure un objectif auquel j’ai énormément de mal à croire : atteindre les 7 millions de points de recharge d’ici 2030. Il faudra déjà s’entendre sur la définition exacte d’un « point de charge »… mais cela me semble très optimiste, même avec une quinzaine d’année pour l’atteindre !

Pour y arriver, la proposition qui est faite est d’équiper progressivement les espaces de stationnement dans les bâtiments existants.

Une phrase a également retenu mon attention et devra être précisée : « Du 1er août 2014 au 31 décembre 2015, l’installation de bornes par les particuliers bénéficiera d’un avantage fiscal à hauteur de 30 % ». Voilà qui semble intéressant sur le papier, il reste à en connaître les modalités !

Les collectivités devront continuer à montrer l’exemple

Selon le texte, « l’État et ses établissements publics devront renouveler leur flotte de voitures avec des véhicules électriques : une nouvelle voiture sur 2 devra être électrique ».

Une autre proposition va clairement dans le sens du véhicule électrique et ne coûtera rien à la collectivité : « Les maires pourront autoriser les véhicules électriques à circuler sur les voies réservées aux bus, en complément du stationnement gratuit déjà instauré par les maires ».

Enfin, le texte prévoit de l’argent pour le secteur du transport « propre », et notamment électrique : « Les programmes de recherche sur les véhicules du futur seront soutenus dans le cadre des Investissements d’avenir. Le programme Véhicule du futur est doté de 950 millions d’euros pour promouvoir le développement de technologies innovantes en matière de mobilité : véhicules électriques et leurs infrastructures de recharge, motorisations hybride et thermique, allègement des véhicules lourds, mobilité et logistique, transports ferroviaires et navires économes ». Reste à voir comment cet argent public sera effectivement utilisé…

Et concrètement ?

Ce projet de loi doit encore être soumis à la Commission nationale sur la transition énergétique, au Conseil économique, social et environnemental et au Conseil d’Etat, avant d’être officiellement présenté en Conseil des ministres.

S’il est difficile de savoir ce qui restera de ce texte et quand il sera adopté, il démontre en tout cas la volonté du gouvernement de soutenir le véhicule électrique…

Billet rédigé par
fr.chargemap.com
83 commentaires pour ce billet
  1. Yoann NUSSBAUMER, l'auteur du billet, écrivait le 18/06/2014

    7 millions de points de charge… on va avoir du boulot sur ChargeMap ! ;-)

    Répondre
    • PAUGE écrivait le 18/06/2014

      En 15 ans chargemap a le temps de s’y préparer !

      Répondre
  2. Aurélien JUTANT écrivait le 18/06/2014

    « cet avantage supplémentaire sera octroyé sous conditions de ressources et prioritairement dans les zones concernées par une mauvaise qualité de l’air. » En gros, il faudra immatriculer dans une grande ville ou une banlieue.
    1 nouvelle voiture sur 2 électrique dans les flottes de l’Etat, dans l’absolu c’est bien. Mais dans les faits ca risque de faire pas mal d’épaves sur le bord de la route parce que le précédent utilisateur aura oublié de la brancher. Vu le soin que les agents prennent généralement des voitures…
    Mais bon avec les fossé qu’il y a entre une Leaf et une Model S, ceux qui estiment nécessiter une voiture de standing ne pencheront sans doute pas pour la japonaise et ca va faire mal à notre portefeuille parce que c’est bien plus cher qu’une 508 et une DS5.
    On verra ce qu’il en ressortira une fois que ce sera voté.

    Répondre
  3. groomski écrivait le 18/06/2014

    Quelqu’un a une idée du nombre de stations services en France histoire de comparer ?

    Répondre
    • YoGGi écrivait le 18/06/2014

      environ 12000 stations service en France (source Wikipédia)

      Répondre
  4. Daniel écrivait le 18/06/2014

    Comment : « Cet avantage supplémentaire sera octroyé sous conditions de ressources et prioritairement dans les zones concernées par une mauvaise qualité de l’air » ?

    Rigolade : comme si ceux qui habitent en bord des périphériques hyper pollués, et qui n’ont donc que peu de ressource de facto, pouvaient s’acheter une voiture électrique neuve, même avec cette ristourne !

    Auront-ils aussi 10000€ de ristourne … sur une ZOE d’occase ? :-)
    §

    Répondre
    • Jumper écrivait le 18/06/2014

      je ne lis pas cela comme cela mais plutôt, j’espère :

      « toute personne vivant à moins de X km près du périph parisien aura droit à cet avantage »

      Bon je trouve cela un zeste farfelu (parce que le gars qui vit à 60 km et qui passe sur le périph c pas important qu’il roule en électrique lui ? )

      Répondre
  5. Image avatar
    mario écrivait le 18/06/2014

    Le principe de donner de l’argent pour jeter, ici mettre a la casse des voitures qui peuvent encore servir me choque profondément, il est l’apanage des sociétés de consommation des pays riches et du tout jetable, c’est pas très écolo dans le principe.
    Je pense qu’il y a mieux a faire avec cet argent pour aider les ménages modestes a se déplacer plus proprement.

    Répondre
    • groomski écrivait le 18/06/2014

      Sur le site de l’avem ils disent que cette prime à la conversion sera pour les vieux diesels (euro 2 et euro 3).

      Donc oui ce sont des voitures qui peuvent servir, ce sont aussi des voitures (bien souvent défapées depuis longtemps) qui peuvent donner le cancer à pas mal de gens.

      Il y a encore des toitures en amiante qui peuvent servir mais ce n’est pas une bonne raison pour les laisser en place.

      Répondre
      • Jumper écrivait le 18/06/2014

        Excellent : +1

        peu importe que la caisse soit en état de rouler : on la dépèce , on récupère ce qui est possible et hop une diesel cancérigène en moins en circulation.

        Répondre
        • diesel écrivait le 01/08/2014

          en 2009 j’ai acheter un diesel sans filtre a particule, l’etat ma donné 750 de bonus, donc ma voiture et propre.

          Répondre
  6. Image avatar
    mario écrivait le 18/06/2014

    Je ne suis pas sur que de détruire une vielle voiture et d’en construire une neuve soit moins polluant et cancérigène que de continuer d’en faire rouler une vielle. Je suis même a peu prés certain du contraire. Alors a part un énorme gaspillage je n’en vois pas l’intérêt, a part celui de faire tourner artificiellement l’industrie pour produire toujours plus, il serait peut être temps d’imaginer un autre modèle de développement, celui qu’on appelle développement durable qui comme son nom l’indique consiste a faire durer le plus longtemps possible ce que l’on produit, évidement ce n’est pas bon pour notre très chère croissance…

    Répondre
    • totof écrivait le 21/06/2014

      D’accord avec cette remarque , il vaut mieux entretenir un vieux véhicule qu’acheter un vehicule neuf tous les 3 ans sous pretexte qu’il consomme moins.
      Après je pense qu’il vaut mieux changer un vieux diesel au bout du rouleau par un VE neuf ne serais-ce que par l’agrement de conduite,
      Après en plus un VE a l’air d’être beaucoup plus simple de conception « mécanique » plus de vidange plus de probleme de boite d’embrayage de debimetre moins d’usure de plaquette de disque pas de changement d’echappement.
      pour être passer de l’autre coté j’approuve a fond ce mode de conduite et ces agrements.

      Répondre
  7. seb écrivait le 18/06/2014

    Sans être un grand spécialiste, j’avais gardé d’une lecture le chiffre d’un delta de 40g Co2/km pour justifier un changement de véhicule ( afin d’amortir le Co2 produit lors de la fabrication ).
    Passer d’une 405 1992 à une Zoé devrait passer dans ces critères…pour ce qui est de la matière première, les métaux sont maintenant en grande partie recyclés en casse vu leur prix sur le marché ( toujours lui…)

    Répondre
  8. Paco écrivait le 18/06/2014

    Mais c’est mieux pour nos poumons (coeur, artères, etc.)

    Répondre
  9. Et alors ? écrivait le 18/06/2014

    Dans le genre effet d’annonce (bidon) on a franchit un cap !!

    Quitte à délirer moi j’aurai promis 70 millions de prise en 2030 !

    Une par habitant ! Tant qu’à faire et 20 000 euros de bonus !!

    Répondre
    • Bzoup écrivait le 25/06/2014

      1300 bornes à installer par jour jusqu’en 2030!!!!

      Répondre
  10. ElectricWoman écrivait le 18/06/2014

    Je dois rendre ma C-Zéro (fin de LLD en septembre prochain), alors cet article m’intéresse tout particulièrement car le seul problème des VE, c’est qu’une fois qu’on y a gouté, on n’arrive plus à imaginer rouler autrement !

    Yann, tu écris que « le bonus écologique serait pérennisé ». Mais est-ce que le montant serait le même ? Et qu’en est-il pour une LLD pour un particulier ?

    D’autre part, combien de temps devraient prendre toutes ces démarches avant d’être présenté aux conseil des ministres ? Y a-t-il un calendrier établi ?

    Encore merci Yann pour toutes ces infos !

    Répondre
    • Et alors ? écrivait le 19/06/2014

      @Electric Woman

      Je confirme =

      Personne n’ose imaginer un retour au thermique !

      Ce qui est insupportable c’est tenter de nous faire rêver par une série d’annonces totalement farfelues. Faisons un constat simple =

      Dans le 7-8 en 2012 on comptait deux bornes de recharge rapide dans des stations service le long de l’autoroute A 13 !

      Elles ont été démontées cette année donc disparues !

      Aujourd’hui on a le marchand de Meuble suédois qui en a installé une et le partenariat Nissan avec le C.C. qui en a mis une aussi.

      Donc évolution de la charge rapide publique sur le 7-8 = Zéro

      Quant à la charge lente : Hormis les supermarchés locaux à l’enseigne du « croisement » qui ont échangé leurs bornes expérimentales (en panne) implantées en 2011 contre des nouvelles (qui marchent enfin) au deuxième semestre 2013.

      En dehors de cela c’est le désert de Gobi !

      Quand vous habitez le département de l’automobile entre les usines de la marque du Lion et du Losange ! Que vous constatez que la situation s’est à peine maintenue voire dégradée ! Vous ne pouvez qu’être très circonspect sur l’effet d’annonce politique !

      Depuis Décembre 2012, je roule tous les jours en V.E. !!

      La réalité affligeante du terrain sur les structures de bornes démontre l’incapacité humaine de convertir des intentions en actes

      PS : Bonus écologique : à l’ achat 6300€ / en L.O.A. 4200€

      Répondre
      • Vindz écrivait le 19/06/2014

        Non pour le bonus éco, il est à 6300€ pour l’achat ET la loc, ce  »bug » a été corrigé très récemment par nos chers dirigents.

        Répondre
  11. Paco écrivait le 18/06/2014

    « Je ne suis pas sur que de détruire une vielle voiture et d’en construire une neuve soit moins polluant et cancérigène que de continuer d’en faire rouler une vielle. »
    Pour développer un peu mon idée : je vous invite à faire comme moi, de 2 h à 3 h de deux roues en ville tous les jours… Vous pratiquerez l’apnée très vite ! La puanteur, goût âcre du diesel, les fumées, les suies, les nuages… Et quand on croit pouvoir reprendre sa respiration : non, une Golf TDi de 2000 au bout de la rue… On retient encore. On tourne, on pense respirer : le feu passe au vert : un Citroen Ulysse de 2005, 1 Clio 3, une peugeot 206, tout ça diesel qui démarre… La nausée… Doubler des fois dangereusement pour être en première ligne; les bretelles d’accès d’autoroute ou tout se petit mondes est pied au plancher pour prendre de la vitesse (apnée) sans compter des moteurs froids, des moteurs mal réglés, des camions et des camionnettes, le tout devant les hôpitaux, les écoles, les jardins d’enfants… Les voitures énervées qui accélèrent et laissent leur nuage de fumée juste pour tous les enfants qui traversent dans les clous…
    J’ai essayé plusieurs sortes de masques. Ils sont vites noirs (suie) mais les micro particules ?
    Alors que ma Zoé neuve, je ne suis pas bien sûr de comprendre en quoi elle a pu déranger votre atmosphère.
    Alors, non, je ne peux pas vous laisser dire que construire une voiture neuve pollue plus que de faire rouler une vieille.

    Répondre
    • Image avatar
      mario écrivait le 18/06/2014

      Et les fumées et poluants des usines vous en faites quoi?

      « Et le constat vaut également pour les autres polluants. Ainsi, selon le JRC, un véhicule diesel roulant 238.750 km (ce qui correspond à la moyenne européenne) émettra 6 kg de particules fines PM2,5 (2,5kg associés à la fabrication du carburant et 3,5 associés à son utilisation). Le JRC a également chiffré les émissions de PM2,5 associées aux postes « construction » (0,9 kg) et « pièces de rechange » (0,2 kg) : ensemble, ces émissions représentent donc l’équivalent de 35.812 km roulés.

      On peut donc estimer que la pollution associée à la fabrication d’une voiture est globalement équivalente à celle générée par deux années d’utilisation. De quoi remettre sérieusement en cause le mythe du gain environnemental généré par le renouvellement accéléré du parc automobile. »
      http://www.auto2.fr/blog/2011/03/26/analyse-du-cycle-de-vie-dune-automobile/

      Répondre
      • hyuga écrivait le 19/06/2014

        @mario

        La quantité des polluants est une chose, la source d’émission en est une autre … et c’est toute la différence ! La voiture électrique nouvellement construite ne sera pas construite en centre ville et aura donc moins de conséquence pour l’homme (au moins à court terme)

        De plus, dans les chiffres que vous citez (6kg de particules, …), ils prennent une référence de 2008 (153.5g C02 par Km), il y a eu quelques progrès depuis.

        Répondre
        • Image avatar
          mario écrivait le 19/06/2014

          « aura donc moins de conséquence pour l’homme »
          Sauf pour ceux qui y travaille, mais sans doute les comptez vous pour quantité négligeable?

          Répondre
          • hyuga écrivait le 19/06/2014

            Un peu de provocation, pourquoi pas :)

            J’ai écrit « moins de conséquence pour l’homme » et non « pas de conséquence pour l’homme ».

            Une source de pollution en pleine ville impacte plus de personnes car il y a … plus de personnes par définition. C’est tout ce qu’il fallait comprendre.

    • Paco écrivait le 18/06/2014

      Je répète mon conseil :
      Trois heures de scooter par jour en ville. Voilà, c’est tout.

      Répondre
      • Chris écrivait le 19/06/2014

        Tout est dit.
        J’invite régulièrement les diesélistes à venir faire un tour de périph en 2 roues.

        Répondre
        • Image avatar
          mario écrivait le 19/06/2014

          Je ne pense pas qu’il y ait des diesielistes sur ce blog que je suis depuis le début! Ou alors il se sont trompé d’adresse!
          Loin de moi l’idée de nier le problème du diesel en ville, je dénonce simplement une fausse bonne idée, et la prime a la casse en est une, pas nouvelle d’ailleurs, on en a fait pour lutter contre le Co2 résultat on a favorisé le diesel, comme quoi les problèmes changes les mauvaises solutions reste!

          Répondre
    • 44444mi écrivait le 19/06/2014

      Je ne sais pas ou vous roulez et quel 2 roues vous utilisez mais pour moi qui roule en moto parfois dans de grandes agglomerations les nuisances sont essentiellement le fait des vehicules ages autant diesel qu’essence et comme le fait d’utiliser un 2 roues est justement de pouvoir se faufiler et non de subir comme en voiture le vehicule qui nous precede je suis bien plus gené par la temperature que je supporte sous le casque et avec les equipements indispensables que par les odeurs des autres vehicules que j’ai rarement l’occasion de sentir…et quand je circule sur le perif en voiture les motards qui me depassent vu leur vitesse n’aurait pas vraiment l’occasion de savoir que ma voiture sent mauvais si c’etait le cas….

      Répondre
      • Image avatar
        triphase écrivait le 19/06/2014

        Moi je roule souvent en vélo à la campagne et me faufile pas trop donc plutôt suiveur de véhicules. Par contre avec mon vélo couché (top confort et vitesse!) je suis au ras des trous du,euh, des tuyaux d’échappement, et c’est l’horreur, surtout quand ça monte et que je suis obligé de respirer plus fort, et que les diesels respirent plus fort aussi.

        Sauf que je trouve que les diesels récents, y compris les « prétendus super technologics allemands » empoisonnent presqu’autant que les anciens. Je rêve d’avoir des missiles sur le vélo. A quand une loi qui oblige a faire aboutir le tuyau d’échappement dans l’habitacle?

        Les anciens n’ont pas de FAP, et les nouveaux sont de plus en plus souvent défappés. C’est beau le progrès.

        Répondre
  12. seb écrivait le 18/06/2014

    Il me semble avoir lu qu’un écart de 40g Co2/km permettait de compenser la construction d’un nouveau véhicule. En passant d’un diesel euro3 à une Zoé, je pense qu’on les a les 40…;)

    Répondre
    • Image avatar
      triphase écrivait le 19/06/2014

      Tout dépend de la distance parcourue. Garder un vieux diesel qui fume en dépannage pour quelques trajets où le VE ne convient pas est loin d’être idiot, économiquement et même écologiquement. Tant qu’un véhicule diesel ne roule pas il ne pollue pas (si pas de fuite d’huile!).

      Répondre
  13. Marc écrivait le 18/06/2014

    Vous aviez acheté une essence ? Vous l’avez dans le ###, seuls les français qui habitent en ville et qui malgré ça avaient acheté un diesel auront droit au super-bonus, c’est la prime aux pollueurs !

    Enfin d’en autre coté, seuls les pauvres seront concernés, or vu les prix des VE ça ne devrait pas coûter trop cher comme mesure, ou l’art de faire des annonces…

    Répondre
  14. Hoggy écrivait le 19/06/2014

    Royal fait du bon boulot comme d’habitude ! Facile de critiquer, au pire, lancez-vous en politique pour vous faire entendre ça nous permettrait d’entendre vos brillantes idées. Allez on vous attend !

    Répondre
    • 44444mi écrivait le 19/06/2014

      quel bon boulot a t elle fait car si ses bons choix etaient si connus peut etre que les commentaires seraient plus positifs….son optimisme pour les points de recharge n’est pas sans rappeler celui qu’elle avait concernant le devenir de Mia…

      Répondre
  15. Image avatar
    triphase écrivait le 19/06/2014

    Inventer la Mia, « VE du peuple », raté. aider les « pauvres » à passer au VE « neuf », ça va rater, une occaze diesel est toujours moins chère et plus polyvalente qu’un VE neuf. Pendant ce temps Tesla cartonne en Norvège.

    Inciter les « riches » mais aussi les « moyens » à passer au VE, ça marchera, et les « pauvres » pourront dans quelques années passer au VE d’occaze.

    Ma proposition:

    – zéro TVA sur les VE purs.
    – demi TVA sur les VE avec REX et les hybrides essence
    – récupération de la TVA sur l’essence pour les entreprises
    – augmenter (progressivement) de 30 cents le litre de gasoil
    – baisser (progressivement) de 10 cents le litre d’essence
    – autoriser la « revente d’énergie électrique » par les opérateurs de bornes
    – supprimer carrément tout le système bonus-malus (remplacé par les mesures ci-dessus)

    Répondre
    • Image avatar
      mario écrivait le 19/06/2014

      C’est sur quand on ne fait rien on ne rate rien, et ce n’est pas facile d’être un homme ou une femme politique, dans un cas on leur reprochera de s’occuper de ce qui ne les concerne pas, par exemple: essayer de sauver une entreprise privé MIA, et si ils ne le font pas on leur reprochera tout autant.
      Enfin je suis absolument contre votre proposition – zéro TVA, je ne vois pas pourquoi on subventionnerait les équipements et options de luxe sur le VE et qu’on donnerait plus de subvention a celui qui achète une Tesla ou une I3 qu’a celui qui achète une une Zoé ou une Smart?

      Répondre
      • Image avatar
        triphase écrivait le 19/06/2014

        C’est juste la méthode norvégienne et qui marche du feu de zeus. enfin surtout pour Tesla il est vrai! ;-)
        Ensuite, le zéro TVA pourrait être plafonné. C’est aussi une histoire de comm’, ça parle, d’ailleurs régulièrement les marchands font des opérations « zéro TVA » qui ne sont rien d’autre qu’une bête remise de 16% environ.
        A dire vrai, je préférerais zéro aide à l’achat et un carburant fortement taxé, ce serait plus juste et aussi plus « social » et incitatif à l’économie de carburant. Mais c’est très très impopulaire dans un pays où chacun trouve commode d’être « défendu » par les grands frères camionneurs qui bloquent tout si on touche au mazout.

        Répondre
        • Image avatar
          mario écrivait le 19/06/2014

          En Norvège c’est tout un ensemble qui fait que ca marche et aussi un très gros pouvoir d’achat.
          Et si ils mettaient un bonus de 6000€ a la place du Zero TVA ca marcherait tout aussi bien, en favorisant a budget égal un peu moins Tesla, et un peu plus les voitures destinées aux ménages aux revenus plus modestes. Ce qui ne serait pas plus mal.
          En France ou justement le pouvoir d’achat est bien plus faible, il est encore plus important de cibler la classe moyenne.

          Répondre
    • Image avatar
      jp64 écrivait le 02/08/2014

      Bravo triphase:
      Dispositif fiscal qui serait plus simple et plus motivant que l’actuel!
      Mais la surtaxe du GO ferait trop tousser…les groupes de pression.

      Répondre
  16. Image avatar
    triphase écrivait le 19/06/2014

    Quand j’écris zéro TVA sur les VE purs, cela doit inclure les scooters et quadricycles, et même les VAE.

    Répondre
  17. Tesla-mag écrivait le 19/06/2014

    Je viens d’écouter la prestation de Ségolène Royal sur BFM TV et je crains que ce sujet ne soit pas pris au sérieux par le gouvernement. Les mesures semblent détachées de la réalité et loin de la concrétisation.

    Je pense que l’Europe devrait surtout imposer un standard de rechargement à tous les constructeurs et la nature fera le reste…

    Affaire à suivre
    http://www.tesla-mag.com

    Répondre
  18. christophe écrivait le 19/06/2014

    Mia doit renaitre en cette fin Juin : de futurs débouchés pour leur voiture à un prix final client à 12000€ .. voire moins ( 8000€ avec une aide de 10 000 € !! )

    Répondre
    • Marc écrivait le 19/06/2014

      C’est pas limité à 30% du prix du véhicule ?

      Si oui c’est uniquement pour les véhicules de plus de 30 000 euros pour avoir 10 000 euros de bonus, enfin le tout sous condition de ressources ;-)

      Encore une mesure qui ne va pas coûter très cher…

      Répondre
  19. envirofrance écrivait le 19/06/2014

    Cette petite phrase extraite de l’article : « Selon le texte, « l’État et ses établissements publics devront renouveler leur flotte de voitures avec des véhicules électriques : une nouvelle voiture sur 2 devra être électrique »
    Je vais volontairement généraliser et exagérer ; Il est temps d’obliger les administrations et autres collectivités, c’est carton rouge pour eux.
    Carton rouge car ayant participé à des audits précis où le VE était une évidence et au final n’était pas choisi.
    Le choix se portait sur un énième utilitaire diesel qui allait faire gentiment sa quinzaine de km par jour pour transporter 3 tournevis et 2 marteaux dans 5m3…
    Globalement les directeurs techniques de collectivités sont effrayés par les VE, c’est le diable pour eux, ils ne veulent pas s’em…..er avec ça sauf si c’est un ordre émanant de Dieu lui-même leur demandant de s’y intéresser.
    Mais il feront tout pour dissuader l’achat.
    Parfois c’est l’inverse, et le projet est bloqué d’un revers de main par le fameux Président/Roi d’une communauté de commune quelconque.

    C’est d’ailleurs dans ces mêmes collectivités que je rachetais, il y a quelques années et pour pas grand chose des pauvres 106/Saxo ou Kangoo qui étaient oublié dans un coin d’hangar avec des kilométrages ridiculement bas, honteux, des voitures achetés avec l’argent public et non utilisés.

    J’ai volontairement exagéré et généralisé mon propos, bien que..

    Répondre
    • Marc écrivait le 19/06/2014

      Dans le même genre, lorsqu’on force quelqu’un à rouler en VE, le VE tombe rapidement en panne, ou prend quelques bosses, etc. Exemple à la poste.

      Répondre
  20. auto école ecp lorient écrivait le 19/06/2014

    Merci pour la qualité de cet article pertinent.

    Salutations de la ville de Lorient.

    Répondre
  21. TROTTA Olivier écrivait le 19/06/2014

    Bonjour Yoann,

    merci pour ces informations fort intéressantes… comme tu le sais je prône depuis longtemps l’éco2 logique qui doit et devrait primer sur le reste et notamment la COM, le souvent bcp de bruit pour rien, etc… j’ai encore un exemple frappant cette semaine de cette absence de co2hérence à mon sens… qui je trouve reste inquiétante par rapport aux objectifs réels à atteindre et non supposé…
    http://www.leparisien.fr/politique/le-parisien-magazine-laurent-fabius-en-monsieur-meteo-18-06-2014-3933257.php
    très bien, bonne initiative, de l’image, une posture, de la dramaturgie, des promesses, de la COM aussi…
    et derrière, zouuuu, il déclare ça ce jour sur le tourisme ?! soit l’opposé inverse… ?! en terme d’éco2 logique puisque le tourisme globalisé de masse reste une activité très carbonée… et de pire en pire avec le low cost dans l’aérien qui se généralise… et qui fait que de plus en plus de co2mpagnies aériennes font des pertes, etc…
    http://www.boursorama.com/actualites/tourisme-fabius-fixe-comme-objectif-d-accueillir-100-millions-d-etrangers-f9cde5c17466a734e9c1773abb7f93a7

    Bref, passer au VE petit à petit ici si on doit recevoir de plus en plus de touristes par ailleurs, sur le principe des vases co2mmuniquantes, à quoi cela sert t’il de faire des efforts…
    accueillir 100 millions de touristes par an en France est t’il synonyme de transition énergétique et écologique ?! le débat est lancé… après, si les touristes viennent en train éco2nomique et qu’ils sont transportés en moyens de transports décarbonnés, c’est un autre débat… et c’est faisable…

    Répondre
  22. Daniel écrivait le 19/06/2014

    Oh pour moi, il y aurait bien une mesure simple à mettre en place, qui ferait gagner de l’argent au début à l’Etat, et éliminerait de faite, les achats de diesel (du moins en neuf). Bien-sûr en plus des bonus électriques ! Cela serait de taxer le gazole de +5 ct€ et l’essence de -15ct€. Soit les deux carburants à prix unique à 1.35€/L. L’Etat serait gagnant au début (dû au rapport gazole/essence), la mesure serait plus « équitable » donc présentable, et les « diésélistes » ne gueuleraient pas trop face aux « essence-philes ». Tout le monde serait gagnant. Dans les concessions, les gens vont se reporter un peu plus sur l’essence, et finalement la part du gazole diminuera avec sa pollution. Tout simple quoi !
    Bon week-end, à lundi pour moi !
    §

    Répondre
  23. Hélène écrivait le 20/06/2014

    Vue que ni Royal, ni Holland, ni même la gauche ne seront aux commandes c’est assez ridicule de promettre 7 millions de points de recharge.

    Moi je promets à mes enfants d’arrêter de fumer lorsque j’aurai 100 ans…

    Répondre
  24. TROTTA Olivier écrivait le 20/06/2014

    Bonjour Hélène,
    merci pour votre remarque percutante sinon sur les promesses qui n’engagent généralement que ceux qui les font…
    Quelques exemples encore ce matin de nos inco2hérences absolument intenables à mon sens… simple question de crédibilité d’autant plus que l’on va recevoir le sommet sur le climat à paris en 2015…et que le temps presse apparament au vue des dernières news climatiques en Europe aussi…
    http://www.lefigaro.fr/assurance/2014/06/19/05005-20140619ARTFIG00265-orages-de-grele-les-degats-estimes-autour-d-un-milliard-d-euros.php
    et cette news là détonante !
    http://www.boursorama.com/actualites/renault-recherche-un-partenaire-financier-en-iran-b593b2829a7a3e52091b8847097ba34a
    sur les fameuses co2ntraintes que les multi nationales contournent ce jour allègrement puisque le monde économique globalisé apatride lui n’a plus de frontière, de règle, de limite… pas comme l’Europe… ou même la France…
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/06/19/97001-20140619FILWWW00434-dix-morts-dans-une-inondation-en-bulgarie.php
    la même semaine où nos « amis » anglais ont signé chez eux des contrats pharaoniques avec la Chine sur le GNL, avec BP, Shell… le gaz, on parle de contrats de 400 milliards d’euros… sur 30 ans !!!! nos amis anglais qui sont hors d’Europe donc hors co2ntraintes… c’est le principe des paradis fiscaux qui hébergent très souvent l’argent du pétrole, du gaz, du CO2, etc…
    Donc en Angleterre, hop hop hop aussi on se lance à fonds dans le VE, les ENR… on décarbonne à tout va, mais par co2ntre, on fait encore et toujours un beurre incroyable mais surtout ailleurs et bien hypocritement, sur les énergies fossiles…?! mais qui peut croire et surtout cautionner cette tricherie généralisée avec le climat ?! mais qui peut croire 2 minutes que le CO2 restera au dessus de la tête de nos amis chinois ?! et que ici on peut s’affranchir de ses co2nséquences sur le climat en croyant « repousser » le problème… on a donc la preuve là encore que tant qu’il n’y aura ni limite ni frontière à l’argent et au CO2, aucun salut à attendre… aucune amélioration… c’est illusoire de le croire… les peuples du monde entier sont coincés dans un système économique qu’ils n’ont ni choisi ni voulu, qui ne profite qu’à une minorité et qui génère des désordres planétaires, climatiques, énergétiques, sociaux, environnementaux qui remettent en cause notre avenir même et celui de nos enfants.
    La dernière news frappante sur l’énergie hier en France, qui prouve que bcp profitent du système économique, marchés en tête, les fameux « investisseurs », Mme Royal hier annonce le gel de la hausse de 5% prévue des tarifs d’EDF et pan, le titre chute de plus de 11% en bourse par mécontentement de l’arrêt de la tonte généralisée !!! et le pire c’est que ces tarifs montent en partie pour régler la note de la CSPE qui enfle et qui n’est qu’une privatisation rampante de la production d’énergie payée par 100% des contribuables pour le développement des ENR, contribuables qui eux n’ont absolument rien demandé… solaire en tête. Double méprise… on marche sur la tête… à suivre.
    Bref, la France, si elle veut être écoutée et suivie à Paris en 2015 devra être exemplaire et elle aussi enfin éco2 logique, co2hérente, et c’est donc le plus dur qui recommence… et ne pas continuer elle aussi à profiter des failles du système économique qui en arrange tant type mondialisation des échanges soit disant inco2ntrôlable… c’est une question de courage politique, d’honnêteté, de respect, de grandeur… et de crédibilité.
    Mr Fabius nous a redit récemment, « il nous reste 500 jours avant le chaos climatique », prenons-le aux mots qui eux ne sont pas assez gravés dans le marbre comme les faits.

    Répondre
  25. Gégé écrivait le 20/06/2014

    @ Mario
    Ton lien est une actu « visionnaire » de…. début 2013 : Moteur Nature imaginait même à l’époque que la Leaf II et son chargeur à 6,6 kW arriveraient avec une prise de type 2 !
    Non seulement c’est raté pour la Leaf II, mais de surcroît les Mitsu Oulander et KIA Soul arrivent en Chademo + type 1.
    Depuis début 2013, le déploiement du réseau Chademo s’est amplifié en France grace à Nissan.
    Il faut se faire à l’idée que les standards Chademo, Combo 2 et Tesla ont vocation à cohabiter pendant encore longtemps.
    Cette histoire de standard sert surtout à donner un alibi à ceux qui disent « j’achèterai un VE quand il n’y aura plus qu’un seul standard de prise….. en attendant, je roule diesel ».
    La vraie solution, c’est la borne publique de recharge multi standard : même les Tesla peuvent, via un adaptateur, se connecter à une borne Nissan/DBT.

    Répondre
    • Didier écrivait le 20/06/2014

      La vraie solution c’est de vendre les VE pour ce qu’ils sont, ie des véhicules PARFAITS pour faire 100 à 200 km par jour avec une recharge en heures creuses chez soi.

      Si vraiment le gouvernement veut dépenser de quoi créer 7 millions de bornes (à crédit…) il est préférable selon moi d’utiliser ces fonds pour subventionner l’équipement des habitations notamment collectives de simples prises. D’autant qu’installer des bornes ce n’est pas suffisant, il faut les entretenir, voir simplement éviter qu’on vole les câbles de recharge ou carrément les bornes, etc.

      Si on a une villa c’est sans problème la recharge, mais en ville c’est autre chose, et faire installer une simple prise dans un box de garage ou sur une place de parking même réservée ça coûte facilement des milliers d’euros ce qui augmente significativement le prix du VE !

      Un VE inter-urbain, voire capable de traverser l’Europe, ce n’est pas une priorité, et même avec des bornes rapides ce ne sera pas facile avec des véhicules qui ont moins de 100 km d’autonomie sur autoroute ! Je ne parle évidemment pas de Telsa mais qui peut mettre 100 000 euros dans une voiture !

      Alors vive le VE pour tous, pas seulement si on a une villa, et en attendant une rupture technologique (batteries, routes à induction, etc) pour les longs déplacement ou les vacances, vive la seconde voiture thermique, ou le train, ou l’avion, ou la location d’une voiture éventuellement électrique sur place.

      Répondre
      • Murier écrivait le 21/06/2014

        Didier je te cite : « Je ne parle évidemment pas de Telsa mais qui peut mettre 100 000 euros dans une voiture ! »
        Voici le prix des Tesla S :
        60 = 59 000 €
        85 = 68 600 €
        P85 = 81 400 €
        Même si le prix de ces voitures atteint des sommets, on est assez éloigné des 100 000 €.

        Répondre
        • Gégé écrivait le 01/07/2014

          « qui peut mettre 100 000 euros dans une voiture ? »
          Réponse, les acheteurs de premium allemandes…. et de Model S.

          Tarifs affichés sur le site Tesla :
          – modèle S60 : 59.000 € + 2.100 € d’option « supercharger » obligatoire.
          Avec les options « recommandées » par Tesla on arrive à 89.640 €.
          En réalité, ce modèle d’appel ne représente que 5% des ventes.

          – modèle S85 : avec les options « recommandées » par Tesla 97.140 €.

          – modèle P85 : avec les options « recommandées » par Tesla 108.540 €.

          Compte-tenu que la S60 ne se vend pas et que tout le monde ne prend pas TOUTES les options « recommandées », le ticket moyen est tout de même plus proche des 95/100 k€ que des « démocratiques » 60 k€.

          Cela dit, grâce au cours du $, c’est hyper compétitif par rapport aux premium allemandes.

          Répondre
          • Murier écrivait le 01/07/2014

            Gégé, quand tu achètes une voiture, tu prends pour 20 à 30 000 € d’options ?

            Un peu de sérieux STP.

          • Gégé écrivait le 01/07/2014

            Tu as raison, Tesla n’est pas « sérieux » avec ses options « recommandées » (tous les chiffres cités proviennent de leur site).

            Sérieusement :
            – combien de S60 vendues ? 5% des ventes d’après Tesla ;
            – combien de S60 vendues sans aucune option ? Probablement zéro (comment faire l’impasse sur les superchargers ?).
            – combien de S85/P85 vendues sans aucune option ?
            Probablement zéro également.

            Nous sommes sur du segment premium, pas chez Dacia.
            A ton avis, par exemple :
            – combien de BMW série 5 vendues à 50.450€ sans aucune option ?
            – montant moyen des options retenues par les clients ?
            – ticket moyen pour une série 5 ?

          • Gégé écrivait le 05/07/2014

            Une bonne affaire :
            http://www.vroom.be/fr/occasion-auto/tesla-model-s-electrique-gris-603748

  26. nh2o2 écrivait le 21/06/2014

    Espérons qu’il y aura un sponsoring massif de l’installation de prises 16A sur les lieux de travail et les places de parking, plutôt que des bornes de charge rapides qui seront de toutes façons vite saturées, provoquant pour le coup la frustration de ceux qui croient pouvoir utiliser un VE comme un VT.

    Une aide à l’installation de prises dans les habitations collectives serait bien plus pertinente que l’installation de bornes rapides sur voie publique.

    L’augmentation prévisible de l’autonomie, combinée à la multiplication des places de stationnement avec charge, fera le succès de ce type de mobilité.

    Répondre
  27. bd42 écrivait le 24/06/2014

    Bonjour à tous ,

    Je vous écris suite à un petite incomprhénsion de ma part..

    Lorsque que l’on parle de points de charges, parle-t-on de prises ? ou de bornes ? En effet ce n’est pas du tout pareil, une borne pouvant correspondre à plusieurs emplacements …

    Je veux donc comprendre par la meme occasion, si le terme « points de charge » employé par chargemap (qui en référence 3100 en france) correspond à 3100 emplacement ( ce qui me parait bien peu)…

    Merci de l’explication et bonne journée

    Répondre
    • PAUGE écrivait le 25/06/2014

      Pour moi un point de charge, est un emplacement ou se trouve une ou plusieurs bornes, aussi comme certaines bornes comporte jusqu’à 4 prises différentes, et certains point de charge plusieurs bornes, si on compte le nombres de prises le nombre total de prises est beaucoup plus conséquent !

      Répondre
    • Yoann NUSSBAUMER, l'auteur du billet, écrivait le 25/06/2014

      Très bonne question.

      Quand on a démarré ChargeMap (on était bien seuls à l’époque) nous avons défini une convention (que l’on utilise toujours) :

      – point de charge = lieu physique, un endroit où se recharger
      – prise = un connecteur

      Il semblerait qu’un vocabulaire soit entrain de se mettre en place chez les gros industriels du secteur, qui est le suivant :

      – Emplacement = le lieu
      – Borne de charge = le matériel physique, la borne
      – Point de charge = prise, connecteur

      Du coup c’est un peu confus…

      Je pense que mme Royal parle de prise plutot que de point de charge au sens « ChargeMap » du terme.

      Mais même 7 millions de prises dédiées au VE, ça me semble très compliqué à atteindre…

      Répondre
      • nh2o2 écrivait le 25/06/2014

        7 000 000, effectivement on est loin des objectifs de 100 000 points de charge définis par la commission européenne. Pour une fois que la France se propose de dépasser les critères Européens, on va pas s’en plaindre.

        Je pense qu’elle est plus dans la com que dans un mode gestion de projet.

        Répondre
      • Jumper écrivait le 25/06/2014

        Pour 7 millions cela signifie qu’un texte de loi va imposer progressivement l’accessibilité en 220V 16A de tout véhicule garé sur n’importe quelle place de parking privé ou public

        Les conséquences sont vertigineuses :
        – durant ses courses ou autre, on recharge en CRO. une heure = 20 kms de recherchés.
        – cela va régler nombre de problème de limite d’autonomie du genre je ne peux aller à Roissy CdG depuis chez moi sans recharger 20 kms. Là ce sera réglé
        – MIEUX : une batterie s’use essentiellement quand on la charge de 80 à 100% Multiplier massivement les points en 16A => on pourra rouler à 50/80% de charge de la batt’ et ainsi multiplier par 4 la durée de vie de la batt’ soit passer de 120/160 000 pour une leaf 1 à 320 / 480 000 kms (le moteur est donné pour 600 000 km)

        outre les problèmes d’autonomie qui disparaissent presque tous, le problème de durée de vie de la batt’ disparait ! Et en plus, avec les autonomies à venir de 250 / 300 kms chaque VE pourra participer au stockage de l’énergie surplus des EnR

        Oui, Ségo a tout pigé. Reste à le mettre en pratique face aux lobby en tout genre.

        Répondre
      • bd42 écrivait le 30/07/2014

        Du coup, au sens de ChargeMap, si j’ai bien compris :

        Un point de charge, c’est un endroit où il peut y avoir plusieurs emplacement de recharges
        Est-il judicieux de compter les prises sachant que par exemple pour une borne on peut avoir deux prises (par exemple type 2 et type 3) mais ne pouvoir recharger qu’un véhicule.
        Ne serait-il pas judicieux de ne compter que les emplacements de recharges ?

        De plus, savez vous si Bruxelles parle de de pdc , borne, emplacement ou prises pour son nombre de 97 000 ?

        Répondre
        • bd42 écrivait le 30/07/2014

          Ou alors j’ai mal compris et pour vous (chargemap) un pdc est un emplacement pour une voiture et non pas plusieurs emplacements de recharges pour plusieurs voitures ?

          Répondre
  28. Daniel écrivait le 25/06/2014

    7 millions de points de recharges d’ici à 2030. Elle rêve !
    En fait, les « millions » seront surtout dans les parkings et tous les futurs lotissements de petits blocs d’immeubles, que des « petites » bornes (3.5kW) vont être installées. Juste de quoi charger son VE la nuit (ou le jour pour certain), mais d’ici-là, il faudra aussi penser à produire les 196GWh correspondants (soit 20 centrales U235 ou … 40000 éoliennes de 2MW onshore + STEP). Les bornes de puissances ne représenteront pas plus … d’une sur 10, au mieux !
    §

    Répondre
    • Jumper écrivait le 25/06/2014

      @daniel

      tu peux détailler stp ton calcul sur les puissances ?
      En effet, on ne doit pas calculer la conso des VT mais dans les 7 fois moins majoré de 5% minimum. voire 10%

      de mon côté, je trouve 50 millions de tonnes équivalent pétrole pour le fer, les bateaux, les camions, les avions etc. Les véhicules particuliers pèsent à peu 50% du tout soit 25 millions de tonnes de pétrole soit 25 milliards de litre multiplié par 10 kWh = 250 TWh
      Mais voilà, transporter, transformer le pétrole en essence / gazole demande de 5 à 10% de sa valeur en élec. Il faut dépenser de 0,5 à 1kWh pour obtenir un litre d’essence ou de gazole. Actuellement on pompe au minimum 12,5 TWh d’élec pour raffiner les 25 millions de tonnes de pétrole
      Ensuite un VE consomme 7 fois moins qu’un VT

      Donc il faut 35 TWh pour faire avancer 31 millions de VE particuliers et il faut retirer 12,5 TWh qui n’ont plus besoin de raffiner et ajouter les pertes en ligne de toute sorte => on est au final dans les 35 TWh Daniel. Pas 196 comme tu l’indiques. Je suis preneur de ton raisonnement bien sur. Quelques milliers d’éoliennes off shore, un smart grid et un peu de STEPou de PowerToGas suffirait.

      à te lire Daniel (ou un autre)

      Répondre
      • Daniel écrivait le 26/06/2014

        Jumper,
        Facile : 7 millions VE x 3.5kW x 8h = 196GWh quotidiens !
        Bien-sûr à supposer que ces VE seront chargés principalement les nuits (cas qui semble le plus probable, les gens dorment et en profitent pour recharger). Par-contre dans ce cas, il faudra aussi prévoir une puissance d’environ 25GW, réservée pour ces VE, et c’est là que les ennuis commencent. Il faut pousser à 100% 20 réacteurs la nuit pour assurer la demande. Or un réacteur = 2000 éoliennes (onshore car 2x moins chère au MW et plus facile à raccorder au réseau actuel) + STEP, pour assurer la fourniture la nuit sans vent. D’où problème !

        Tout cela pour dire finalement, qu’un parc de 34 millions de VE, même en ne chargeant lentement qu’un jour sur deux en moyenne, demandera une production d’énergie de près de 174TWh sur l’année. Je vois donc mal les fournir en plus, si l’Etat réduit aussi par deux le Nuke. Sinon effectivement, si on veut comparer en pétrole, cela ferait bien quasi les 50 MTep à produire, raffiner, transporter !

        Donc, il ne faudra pas oublier la production d’électricité, dans le rêve de Ségolène.
        §

        Répondre
        • Jumper écrivait le 26/06/2014

          @daniel : c’est parti pour une confrontation (courtoise) , sortez les chips, pizzas et bières.
          On a un sacré écart dans nos calculs et après analyse des tiens, pour moi, c’est … moi qui ait raison :)
          tu trouves pour 7 millions de VE chargeant chacun 8h en 16A 365J / an . Sauf que tu poses une hypothèse dont tu ignores tout et qui se révèle fausse à l’examen. Mon approche annualisée me semble bien plus fiable :
          34 millions de VT particuliers consomment 25 millions de tonnes de pétrole ; çà c’est pas une hypothèse, c’est une certitude mesurée. Mesure moyenne ADEME et autre, là un VT consomme 7 kWh équivalent pétrole, un VE lui en consomme 1. pareil, ce n’est pas une hypothèse mais une mesure moyennée scientifiquement menée.
          çà nous donne un parc VE de 34 millions unités consommant de 25 à 35 TWh selon les calculs de pertes, disons 30 pour simplifier, annuel soit 82 GWh / jour de 24H et surtout pas par nuit de 8h
          En effet, 7 millions de prises 16A + un minimum de jugeotte (il faut recharger en 16A chaque fois que l’on peut pour le smartgrid ET surtout pour augmenter la durée de vie de la batterie li-on) => les recharges vont se répartir sur toute la journée même si une grille tarifaire mobile au jour le jour peut guider tout le monde vers les même périodes. Donc la problématique de N millions de VE chargeant tous en même temps n’existe que si les opérateurs le veulent.

          Pour produire 82 GWh, on peut regarder nos amis allemands : prenons une journée moyenne (pas trop de vent ni de soleil, donc proche de la moyenne) en EnR : le 24 juin 2014
          facteur de charge des éoliennes off shore : hors période de midi : 30% (30% de prod par rapport à la puissance crête) ; à midi facture de charge de 3 à 4% mais le solaire est à fond à ce moment là
          Donc les 23 GW crête prévu pour 2030-2035 (un peu moins de 1 à ce jour) auraient donné en 18h 160 GWh
          production solaire PV actuelle sachant qu’en 2030 le parc aura quasiment doublé : 164 GWh (soit dans les 320 GWh en 2030)
          éolien terrestre : imaginons que le parc reste stable à 34 GW installé : moins de 50 GWh
          Total en 2030 => 530 GWh sans compter l’hydraulique ni le biogaz => un peu moins de 240 GWh (en 2014) à ajouter pour un total EnR de 770 GWh (à supposer que le biogaz n’augmente pas et que les STEP actuellement en construction ne soient pas encore en service)
          Consommation élec de toute l’Allemagne sans la consommation des VE ci dessus : 1300 GWh
          En 2030, en y ajoutant notre simulation de 34 millions de VE nécessitant en moyenne 82 GWh , la consommation aurait été de 1382 GWh, VE inclus, pour un 24 juin et la production EnR de 770 GWh minimum et probable ment un peu plus (STEP et méthanisation auront nettement augmenté d’ici 2030 sans compter le PowerToGas ) . En 2030 les allemands pourraient avoir un parc de 30 millions de VE, 0 VT, et malgré tout assurer 50% de leur consommation électrique à base de EnR.

          Mon cher Daniel, je viens de te prouver que Ségo n’est pas folle, que nos amis allemands ont les pieds sur terre et que tu as un zeste tort et que les détracteurs de energiewende sont des autruches ou bossent pour des lobby qui les paient à raconter des conneries

          à te lire
          Jumper

          Répondre
          • Daniel écrivait le 26/06/2014

            Jumper,
            Prouvé ? Pas vraiment !
            Je n’ai rien contre les EnR, sauf qu’il en faudra beaucoup pour 2050 (renouvellement du parc en VE), et le compte n’y sera pas. On aura encore 8 réacteurs EPR + 2 N4 en limite d’âge + 48% d’EnR + 34% de gaz.
            Pour 34millions de VE, la moitié du parc en charge lente la nuit, il faudra 174TWh annuel.

            Dommage, je pars en long week-end, je ne peux donc pas suivre le débat. Si un énergéticien « neutre » pourrait analyser les deux versions, il serait le bien venu.
            Retour lundi pour moi.
            §

          • Jumper écrivait le 26/06/2014

            @daniel
            Oui. Perso je trouve que de compter le nombre de VE / 2 pour mesurer la consommation n’est pas une bonne approche. certains font 20 kms, d’autre 0, d’autres 60, il est plus intéressant de rechercher en 16A chaque fois que l’on peut plutôt que à 100% la nuit.
            Prendre la consommation de pétrole du pays pour mesurer ce qui va être réellement pris me paraît plus juste
            On parle de méthodologie, pas de pro ou anti nuke.
            25 millions de tonnes de pétrole, soit 250 TWh équivalent pétrole (majorés de l’électricité nécessaire pour raffiner ledit pétrole, 12,5 TWh minimum) brulées dans moteurs thermiques deviennent 30 TWh consommés dans les moteurs électriques. On peut majorer de différentes pertes en ligne, mais on est loin entre tes 174 TWh annuel et mes 30 à 50.

            le parc EnR croit lentement en France parce qu’un lobby EDF / Areva /CGT bloque tout ou freine autant qu’il peut. Les allemands sont sur la route de la réussite. PAs nous. Je suis preneur d’un 3ème avis / calcul / estimation moi aussi

  29. Daniel écrivait le 30/06/2014

    Jumper, la bière fut-elle bonne ?
    A priori, pas d’autre candidat depuis jeudi, pour cette production d’énergie.

    On est d’accord, tout dépendra effectivement du taux d’usage des VE à cette date. J’avais pris une recharge, un jour sur deux en moyenne, soit environ 65km/jour par VE (une moyenne entre ceux faisant moins de 20km et ceux faisant plus de 110km journaliers). Ok, c’est arbitraire mais comment évaluer les parcours moyens que les gens auront à faire pour aller travailler, depuis les banlieues qui seront finalement de plus en plus tentaculaires en 2050. Il ne faut pas l’oublier, nos villes deviendront forcément des mégalopoles et les TC ne suivront pas à temps !

    Autre point à analyser sera celui du nombre de km annuels parcourus en 2050. Comme de nos jours, on roule beaucoup moins qu’avant, à cause de la flambée des carburants, il ne sera pas sûr qu’en 2030 et 2050, on ne roule pas plus avec l’électricité (sauf si elle devient aussi chère), surtout si le week-end on veuille sortir de ces mégalopoles. Sans compter l’augmentation du parc d’ici-là (+0.8%/an). Il faudra donc compter large dans la production électrique à cette date. Prendre ½ parc actuel par jour me semble pas si mal, comme estimation.

    Puis, comme on parle de TWh annualisés, l’instant de charge importe peu pour la production, ce qui ne sera pas le cas pour la puissance crête. En effet, il vaudrait mieux la lisser sur la journée. Encore que dans la nuit, nous sommes en général dans les creux de production (propice pour les recharges), alors qu’en plein jour de 8H30 à 21H30 on frisera le maximum, avec toujours un pic à 19H en hiver pouvant faire tout disjoncter.

    Tout cela pour dire, qu’avant de répandre le tout VE, il faudra prévoir la production et distribution correspondante. Après en Allemagne ou en France de 2050, on aura forcément d’autres carburants pour nos VP.
    §

    Répondre
    • Jumper écrivait le 01/07/2014

      Bonjour Daniel,

      content d’avoir de tes nouvelles. Non, nous sommes seuls sur ce « match ».
      Je pense que le plus simple est de prendre la consommation pétrole des thermiques et de moyenner. Quelque part il doit exister un tableau de la conso de carburant au mois le mois. Je me suis contenté de prendre le chiffre annuel : 25 millions de tonnes. Ensuite tu as raison, il peut y avoir des points les veilles de week end. Je pense que la solution pour lisser passera par du smart grid et des batteries plus importantes.

      J’explique un truc que manifestement personne ne comprend même chez les lecteurs de AP :
      – prendre une leaf avec une batt double de l’actuelle (une leaf de 2020 donc)
      – rouler comme actuellement donc quelques dizaines de kms / par jour
      – recharger à 50% sauf les jours où smart grid propose de l’élec à très bas prix où là on fait le plein à 80% c’est à dire pour plusieurs jours sans avoir besoin de refaire des recharges intermédiaires
      => çà coûte pas cher en élec, çà stocke comme du STEP (trop d’EnR, les VE font massivement le plein et durant quelques jours plus rien), on prolonge la durée de vie de la batt d’un facteur 2 à 4 !!! On pourrait même imaginer que 10 à 20% de cette capacité soit ré-injectée dans le domicile durant les couteuses heures pleines (un genre d’auto stockage)

      Tu négliges divers facteurs comme la tendance à l’auto-production. Une batt de leaf est passée de 22 000 euros à 10 000 et semblerait il à 6000 euros TTC avec main d’oeuvre, aux USA au minimum. Une batt 4 fois plus grosses aux USA (Tesla) semble coûter dans les 12 000 euros => L’auto stockage qui est devenu un des 2 derniers freins au développement de PV privés pour auto produire prendrait il le cap d’être résolu ? Ces auto producteurs vont charger en priorité leur VE plutôt que leur batterie perso connectées à leur toit de maison en PV. Ce phénomène débute en Allemagne : à suivre !! çà pourrait réserver de très mauvaises surprises à EDF. Et régler une partie de ta question : comment le réseau va t il faire. Ben avec la fuite des clients, çà va libérer de disponibilité : regardes ce lien : http://www.ddmagazine.com/2854-La-fin-du-reseau-electrique.html

      avec les progrès amenés par le véhicule autonome, les TC vont être profondément remaniés : imagines un mini bus hybride ou 100% électrique qui emmène ta famille et quels autres de ton lieu vers un autre et sur place tu circules en autopartage ? Le kilométrage strictement individuel isolé va migrer vers du partiel collectif et donc effondrer partiellement la demande !

      les pics de production peuvent être régulés par les smartgrid et les grilles tarifaires associées (et l’intelligence locale associée : j’en sais quelque chose, on bosse avec un bureau d’étude sur le sujet. Les analyses montrent qu’on pourrait baisser le pic de 20% sans problème).

      etc. les solutions à ce problème sont multiples et à coordonner.

      Répondre
      • Daniel écrivait le 01/07/2014

        Jumper,
        Eh oui, les « VEphiles » ne s’interrogent pas sur la source de leur carburant. Apparemment cela ne les intéresse pas trop. Et pourtant l’un ne va pas sans l’autre. Si c’est faire de l’électricité avec du charbon, il vaut mieux encore le pétrole.

        Bon, pour ceux qui pensent à demain, passons à cette estimation. Prendre le pétrole comme élément d’évaluation, ne me semble pas pertinent car les consommations jusqu’ici, ont été très dépendantes des crises passées et surtout de la manière de conduire (rendements très variables selon la conduite). Sur le derniers rapport de « Chiffres clés de l’énergie : Édition 2013 » paru en Février sur le site du Gouvernement, il parle d’environ 50Mtep pour tous les transports, et le tableau en page 12 montre une nette progression de cette part transport (26Mtep à 49Mtep en près de 40 ans). Que deviendra donc cette conso dans 30-35 ans ? Personne ne peut le dire !

        La question du smart-grid :
        Je ne suis pas convaincu que cela marchera bien ce système (pas techniquement, mais comportemental-ment). Les gens ne vont pas laisser se faire « pomper » l’énergie qu’ils ont patiemment accumulée depuis 2 ou 3 jours dans leur VE. Les gens sont, et resteront égoïstes, surtout si une crise énergétique (avec des coupures se pointant à l’horizon 2036 si on ne s’y prend pas assez tôt sur ce qu’il faudrait). Puis EDF n’aime en général pas les choses trop fluctuantes, côté stockage (ici, dépendantes des fluctuations des gens connectés), car l’électricité est une énergie à flux tendu. Elle part de la source et elle doit arriver à un consommateur (ici-une batterie). Si celle-ci se déconnecte (sans le contrôle d’EDF), et cela par millions vers 17H (à la sortie des bureaux), il faut stopper les éoliennes immédiatement dans la seconde, sous peine de surcharge er disjonction du réseau. Mince, il y avait beaucoup de vent à 17H ! Vite dans la seconde, qui dans l’Europe en veut ? Moi l’Espagne, re-mince, les lignes THT sont déjà très occupées (c’est pour cela que l’Espagne en demande plus). Problème de gestion en panique quoi !

        La question des auto-producteurs :
        Pourquoi pas, ils participent aussi indirectement à la production annuelle, même s’ils la consomment à la source. Car c’est toujours ça de moins sur le réseau. Ils font donc aussi partie des 174TWh produits dans mon idée.

        Quant aux TC, VP autonomes et autres :
        Les villes vont grandir plus vite que le développement de ses réseaux de véhicules communs. Il y aura bien-sûr le centre bien équipé, et tout-autour, des banlieues un peu délaissées qui n’auront pas d’autres choix que celui du VP. Et à mon avis, les distances journalières vont augmenter.

        Mais bon, tout cela ne sont que des estimations, le problème restera la bonne anticipation du besoin. A condition, comme nous, d’étudier sérieusement le problème dès aujourd’hui !
        §

        Répondre
        • Jumper écrivait le 01/07/2014

          Daniel
          sur des tests à petite échelle que j’ai réalisé :
          – la manière de conduire des gens change peu avec le prix du pétrole à l hausse : on lève le pied est à peu près le seul comportement qui change et encore. => les 25 millions de tonnes de pétrole « particulier en VP » sont là et ne vont guère bouger.
          – personne ne gèrera les HC ou HP dans un smartgrid. Ce sera un automate qui le fera pour le foyer. Chaque famille paramètrera ses besoins prioritaires et le boitier calculera quand il faut charger quoi et ce qui doit être mis off en cas de hausse et ce qui doit absolument fonctionner. Et chacun paiera en conséquence.

          EDF possède des centrales hydrau et gaz capable de réagir très vite pour faire tampon. La prod de H2 est adaptable en 1 seconde et peut donc absorber les pointes à la hausse. PAreil pour les STEP. Donc non, ton scénario catastrophe de 17h tous les VE débranchent en même temps je n’y crois pas une seconde !!
          En plus les modèles prévisionnels permettent de prévoir et anticiper cela

          TC : si il y a déploiement de TC modulaires autonomes, ce sera sur de vastes régions par que les centres villes.

          Répondre
          • Daniel écrivait le 01/07/2014

            Mais oui, EDF utilise déjà l’hydro, le charbon et le gaz, pour fournir le pic de consommation de 19H, mais cela suffira-t-il demain ? Déjà actuellement (sans VE) en hiver rigoureux, il frôle quasi le max. Il faudra donc bien plus de gaz, comme mes prédictions. Puis le « pic d’absence de conso VE » de 17H est dans l’autre sens, il faut l’absorber, ou pouvoir le vendre. Les STEP de masse ne sont pas encore là, et quand elles le seront, elles seront réservées pour réguler la production éolienne.

            Donc, pas de catastrophe si on dimensionne tout ça correctement ! C’est-à-dire évaluer le vrai besoin … et il ne s’agit pas de « croire ou pas croire », il faut seulement prévoir !
            A demain pour moi.
            §

  30. bd42 écrivait le 30/06/2014

    Je vous remercie tous pour vos réponses relatives à la distinction points de charges / prises …. J’ai encore deux petites questions dont une rebondit directement sur le même sujet.

    – Quand la France (ou Bruxelles) annonce un objectif de 400 000 bornes de recharges publiques (respectivement 97 000), cela n’est donc pas pertinent, il faudrait plus parler en terme de prises de recharges ?

    – Pourriez vous me donnez des précisions sur les prix des bornes de recharges ? En effet, l’ensemble des constructeurs obligent de passer par la case devis notamment pour :
    — les bornes de recharges rapide DC

    Répondre
  31. bd42 écrivait le 30/06/2014

    Je me permets de poser une autre question : sauriez vous quelles sociétés sont les leader du marché ? pour les fabricants, et installateurs (s’il y a un leader)

    Répondre
  32. PAUGE écrivait le 30/06/2014

    Les bornes les plus repandues sont de marque DBT, ENSTO, SAINTRONIC, LAFON…

    Répondre
  33. Image avatar
    christian twizy écrivait le 09/07/2014

    Bonjour,

    Ce projet comporte à mon sens de nombreux points positifs, en particulier la pérennisation du bonus écologique. Malheureusement, celui-ci continuera à être réservé aux seules voitures électriques excluant tous les autres véhicules électriques, quadricycles, motos, scooters, etc. C’est injuste et aberrant puisque ces petits VE répondent encore mieux aux problèmes de la mobilité urbaine car, en plus d’être directement non polluants, ils prennent moins de place et nécessitent une infrastructure de recharge moins lourde.

    J’ai entamé de nombreuses actions pour demander au gouvernement de corriger cette erreur : lettre ouverte, e-mails et tweets aux députés :
    http://lavietwizy.blogspot.fr/search/label/bonus

    La plus efficace me semble être la pétition en ligne « Un bonus écologique pour tous les VE » et je vous demande de bien vouloir relayer cette information sur vos médias.
    http://bonusve.wesign.it/fr

    Je vous en remercie sincèrement par avance.

    Répondre
Et si vous laissiez un commentaire ?