Un employé serait parvenu à pénétrer le système d’exploitation de la marque et à voler une grande quantité de données « hautement sensibles ». Cas isolé ou action pilotée par un tiers, le constructeur mène une enquête approfondie. 

Alors qu’il est en passe de résoudre les problématiques de goulots d’étranglement sur les chaînes de production de la Model 3, le constructeur californien doit désormais faire face à un risque de sabotage sur sa ligne d’assemblage. Révélée par Electrek, l’information émane d’un mail adressé par Elon Musk à ses employés.

« J’ai été consterné d’apprendre ce week-end qu’un employé de Tesla avait mené un sabotage assez important et dommageable à nos opérations. Cela inclut la modification directe du code du système d’exploitation Tesla Manufacturing sous de faux noms d’utilisateur et l’exportation de grandes quantités de données hautement sensibles vers des tiers inconnus. L’étendue de ses actions n’est pas encore claire, mais ce qu’il a admis jusqu’à présent est plutôt mauvais » a détaillé Elon Musk.

« Il existe une longue liste d’organisations qui veulent que Tesla meure »

Si la non obtention d’une promotion semble être la principale motivation de l’employé concerné, Tesla indique que l’enquête se poursuivra « en profondeur ». « Nous devons déterminer s’il agissait seul ou avec d’autres employés de Tesla et s’il travaillait avec des organisations extérieures » a détaillé Elon Musk qui craint un sabotage coordonné par certains grands groupes.

« Il existe une longue liste d’organisations qui veulent que Tesla meure. Parmi ceux-ci figurent des vendeurs à découvert de Wall Street, qui ont déjà perdu des milliards de dollars et risquent de perdre beaucoup plus. Ensuite, il y a les compagnies pétrolières et gazières, les industries les plus riches du monde, qui n’aiment pas l’idée que Tesla fasse progresser les progrès de l’énergie solaire et des voitures électriques. Ensuite, il y a la multitude de grands concurrents, constructeurs de voitures essence ou diesel. S’ils sont prêts à tricher autant à propos des émissions, peut-être qu’ils sont prêts à tricher autrement ? » argumente-t-il, appelant ses employés à rester vigilant alors que la marque est en passe d’atteindre son objectif de 5.000 Model 3 assemblées par semaine.

Une situation d’autant plus inquiétante pour le patron de la marque qu’un autre incident a eu lieu, un départ de feu survenu sur l’un des postes d’assemblage bloquant la ligne de production durant plusieurs heures. « Ce pourrait être un événement aléatoire, mais comme l’a dit Andy Grove, ‘seuls les paranoïaques survivent’ » a souligné le dirigeant.

Tesla : sabotage sur les lignes d’assemblage de la Model 3
4.6 (92.12%) 33 votes