Oslo n’arrive plus à satisfaire la recharge des voitures électriques
Notez cet article

A Oslo, la capitale, les 1300 points de charge ne suffisent plus à satisfaire les 80 000 voitures électriques et hybrides rechargeables en circulation.

Plus d’un véhicule sur trois vendu en Norvège est électrique. On pourrait penser que le pays a du mal à produire l’électricité nécessaire à leur fonctionnement ou que le réseau sature, mais le problème est tout autre : il manque de bornes de recharge.

En survolant Oslo depuis l’application Chargemap, on se rend compte de la densité inouïe de bornes de recharge dont bénéficie la ville. Pourtant, elles ne sont plus assez pour alimenter les très nombreux véhicules électriques et hybrides rechargeables. Ces derniers représentent 40 % des véhicules en circulation dans la capitale Norvégienne.

Le réseau de recharge commence à vieillir

La municipalité d’Oslo s’est laissée déborder par l’afflux rapide et massif de voitures « branchables ». Alors que leur nombre a augmenté de plus de 100%, le réseau de recharge progresse de seulement 26% chaque année. Certaines bornes commencent également à vieillir : leur puissance n’a pas évoluée alors que la capacité des batteries des véhicules électriques a explosé.

Par conséquent, de plus en plus de voitures occupent de plus en plus longtemps les places réservées à la recharge. « Nous devons rendre le système plus efficace » explique Sture Portvik, un responsable de la ville d’Oslo, avant de préciser « Nous avons besoin de chargeurs plus intelligents, plus rapides et d’espaces ou vous pouvez aussi charger vos [deux-roues] électriques ».

Beaucoup d’habitants dépendants de la recharge publique

D’après l’association de conducteurs de véhicules électriques Norvégienne « Elbilforening », la mairie « n’a pas respecté l’expansion des stations de chargement » qui aurait du suivre le nombre de voitures vendues. Des bornes de recharge publiques qui sont indispensables, alors que 60% des habitants d’Oslo vivent en appartement et ne disposent pas forcément de garage équipé.

La ville veut donc inciter les propriétaires et syndicats d’immeubles à installer des prises dans leurs parkings communs pour permettre la recharge nocturne et désengorger les bornes publiques.

La Norvège « pays-cobaye » de l’électromobilité

La Norvège est un pays-cobaye de la mobilité électrique. Le nombre particulièrement élevé de véhicules électriques et hybrides rechargeable dans le pays s’explique par de forts incitatifs gouvernementaux. Ces véhicules bénéficient d’une exemption de TVA, de taxe d’importation et d’impôts qui leur permettent d’afficher des prix inférieurs aux modèles thermiques. Le stationnement et les péages leur sont également gratuits.

Malgré un coût très élevé, le gouvernement Norvégien n’entend pas raboter le dispositif afin d’atteindre l’objectif fixé de 100% de véhicules à « émission nulle » immatriculés d’ici 2025.