Une Opel Corsa électrique avec technologie PSA d’ici 2020
Notez cet article

Officialisant son Plan Pace!, la marque à l’éclair désormais propriété du groupe PSA a confirmé l’arrivée de différents modèles électrifiés dont une version 100 % électrique de la prochaine génération de l’Opel Corsa.

Avec le Plan Pace!, Opel souhaite renouer avec la rentabilité et tirer profit des synergies avec le groupe PSA. Sur la partie électrique, le constructeur annonce l’arrivée de quatre modèles électrifiés d’ici à 2020.

Technologie PSA

Synergies obligent, c’est avec une technologie développée par PSA qu’Opel équipera sa future Corsa électrique dont l’arrivée est prévue d’ici 2020. Si le communiqué du constructeur ne donne pas de détails quant aux caractéristiques de cette future voiture électrique, elle devrait reprendre une grande partie des éléments e-CMP de PSA.

Présentée en 2016 et censée équiper toutes les marques du groupe, cette plateforme électrique repose sur un moteur électrique de 115 chevaux associé à une batterie de 50 kWh rechargeable en AC 7 kW ou via une borne rapide Combo.

Plateforme eCMP PSA

Au-delà de cette Corsa électrique, Opel annonce trois autres produits électrifiés d’ici à 2020 dont la version hybride rechargeable du Grandland X. Révélée lors du dernier salon de l’automobile de Francfort, cette déclinaison « plug-in hybrid » reprendra vraisemblablement les éléments de la plateforme EMP2 qui animera le futur DS7 Crossback et la Peugeot 3008 hybrides rechargeables.

D’ici à 2024, le constructeur promet également de lancer une « offre électrifiée » sur l’ensemble de ses véhicules particuliers. S’il ne précise pas la nature de cette électrification, il y a fort à parier que le constructeur aura recours à des systèmes d’hybridation léger.

D’un point de vue plus global, Opel vise une marge opérationnelle courante de 2% pour sa division automobile d’ici 2020, puis 6% d’ici 2026.

L’Ampera-e enterrée ?

Centré sur les futurs projets du groupe, le plan de relance d’Opel n’a pas abordé le sujet Opel Ampera-e. Entre les retards de livraisons et la récente hausse de prix imposée par GM, son lancement européen vire au cauchemar.

Pour Opel,  la priorité actuelle n’est clairement pas à l’électrique mais plus au lancement de produits capables de dégager rapidement de la marge et du volume pour sortir du déficit. Surtout, maintenant que la marque à l’éclair a officiellement confirmé ses ambitions avec une Corsa électrique censée arriver d’ici trois ans, l’Opel Ampera-e et l’accord avec General Motors pourraient rapidement être enterrés…