Nissan Leaf e-Plus : de nouveaux détails sur la version 60 kWh
4.9 (97.78%) 18 votes

Attendue début 2019, la nouvelle Leaf 60 kWh, qui devrait prendre le nom de Leaf e-Plus, devrait aller bien plus loin qu’une simple mise à jour de la batterie

Selon le site PushEVs, cette nouvelle Leaf e-Plus embarquerait un moteur électrique plus puissant que la génération actuelle, qui est déjà passée de 80 à 110 kW, avec un nouveau bloc moteur de 160 kW censé rendre la berline électrique encore plus dynamique. Alors que la nouvelle Leaf promet un 0 à 100 km/h abattu en 8,5 secondes, la e-Plus réaliserait la même prestation en 6,5 secondes soit deux secondes de moins.

Batterie 64 kWh

Si Nissan n’a toujours pas confirmé le nom du fournisseur de la batterie de cette Leaf e-Plus, la présence du coréen LG Chem relève davantage du secret de polichinelle. Equipée de nouvelles cellules NCM 811 dont la production débutera courant 2018 au sein des usines du fournisseur coréen, la Leaf e-Plus devrait ainsi recourir à un pack de l’ordre de 64 kWh, soit 60 % de mieux que le pack 40 kWh de la Leaf 2018.

En termes d’autonomie, PushEvs annonce au moins 360 km selon le cycle d’homologation américain (EPA), soit 120 km de mieux que les 240 km de la version 40 kWh. Rapporté à notre improbable cycle NEDC, cela amènerait à une autonomie théorique de près de 600 km contre 378 km pour la Leaf 2018.

Autre nouveauté : la Leaf e-Plus intégrerait également un système de management thermique (TMS) inédit destiné à mieux réguler la batterie. Un dispositif qui pourrait notamment limiter l’impact du froid sur l’autonomie.

11 à 22 kW de chargeur embarqué

Si l’annonce du chargeur 6,5 kW de la Leaf 2018 avait déçu certains de nos lecteurs, la version e-Plus promet de faire bien mieux avec un chargeur embarqué dont la puissance oscillerait entre 11 et 22 kW. De quoi faciliter la charge de la berline sur un marché français très porté sur la charge AC avec la Zoé.

La puissance de la charge rapide – à priori en CHAdeMO – serait quant à elle portée de 50 à 100 kW. De quoi réduire encore le temps de charge. A condition bien sûr que les infrastructures suivent avec un tel niveau de puissance.

5000 € plus chère ?

Vendue un peu moins de 30.000 dollars outre atlantique dans sa version 40 kWh, la Leaf sera environ 5000 dollars plus chère dans sa version 64 kWh selon PushEVS. Un prix qui s’approcherait de celui de la Chevrolet Bolt et sa batterie 60 kWh, vendue aux alentours de 36.000 dollars aux Etats-Unis.

En France, où la version 40 kWh est vendue à partir de 33.900 euros hors bonus dans sa version d’entrée de gamme, on peut ainsi espérer un prix d’appel autour de 39.000 euros. Affaire à suivre…