Green4U GT-EV : une voiture de course électrique aux 24 Heures du Mans 2018
Notez cet article

Figure emblématique des 24 Heures du Mans, l’entrepreneur américain Don Panoz a présenté ce jeudi 15 juin sur le circuit sarthois un prototype de véhicule de course 100 % électrique. Baptisé Panoz Racing GT-EV, il devrait concourir dès l’an prochain.

Porté par Green4U Technologies, une société spécialisé dans le véhicule électrique dont Don Panoz est le fondateur, le concept se nomme Panoz Racing GT-EV et développe 400 à 450 kW de puissance grâce à deux moteurs électriques répartis entre les trains avant et arrière, soit de quoi lui permettre d’atteindre  jusqu’à près de 300 km/h de vitesse maximale.

Des packs batteries interchangeables

Pour cette Panoz Racing GT-EV, qui pourrait être amenée à occuper le garage 56 l’an prochain, le gros enjeu est avant tout énergétique. Alors que les pilotes de Formule E changent de monoplaces en cours de course avec des épreuves qui ne durent pas plus d’une heure,  Green4U va devoir tenir les 24 heures du Mans avec une seule et même voiture. Et comme la recharge ultra-rapide ne semble pas envisageable, c’est vers un système de batteries interchangeables que s’oriente la future écurie. Sur la photo ci-dessous, on voit clairement un système de rack qui, comme un tiroir, permettrait de facilement retirer et remplacer la batterie.

Si la capacité des batteries n’est pas encore précisée, Green4U estime pouvoir parcourir entre 144 et 177 kilomètres avec une charge ce qui semble beaucoup pour un véhicule en conditions de course.

« La clé est de pouvoir faire les mêmes relais que les voitures de course essence et hybride et de pouvoir changer les batteries dans les mêmes temps qu’elles mettent pour que leurs réservoirs soient pleins » a expliqué le fondateur de la société…

Don Panoz n’est toutefois pas le premier à engager un véhicule électrique au Mans. En 2014, Nissan avait participé avec la ZEOD RC (photo ci-dessous), un prototype hybride électrique qui était parvenu à boucler un tour complet du circuit, soit 13 kilomètres, en mode 100 % électrique. Malheureusement, le prototype nippon avait du abandonner la course au cinquième tour en raison d’un souci de transmission.

nissan-zeod-le-mans-2014_01

La Nissan Zeod RC aux 24 Heures du Mans 2014