electric-gt-tests

A quelques semaines de la première course, le championnat Electric GT poursuit ses tests sur les circuits européens.

Officiellement annoncé le 9 mars 2016, cet évènement FIA verra dix écuries et vingt voitures animer la compétition à bord de Tesla Model S P85. Parmi eux, Tom Onslow-Cole et Ricardo Teixeira ont rejoint les rangs dernièrement, ce qui démontre l’intérêt porté à cette compétition par des pilotes assortis de palmarès reconnus.

Pour cette première saison, l’Electric GT comportera sept courses qui débuteront par vingt minutes d’essai suivies de trente minutes de séances de qualification et d’une course finale de 60 kilomètres qui se déroulera de jour et de nuit.

Les circuits sélectionnés pour la saison 2017 sont le Nürburgring (Allemagne), Barcelone (Espagne), Jarama (Espagne), Donington Park (Grande-Bretagne), Mugello (Italie), Assen (Pays-Bas), Estoril (Portugal). Trois autres courses auront lieu outre-Atlantique, mais ne compteront pas pour le championnat.

Premiers tests

Tout comme les grandes soeurs de la formule E, la collecte d’informations en provenance des tests et essais sera l’élément clé de l’évolution technique et de la mise au point de ce premier Electric GT Championship.

A ce titre, les pilotes d’essai de Pirelli et d’Electric GT se sont succédés durant trois jours sur les circuits de Barcelona-Catalunya et du Paul Ricard.

Pirelli étant déjà le fournisseur exclusif des pneumatiques de la Tesla Model S, il était logique que le manufacturier italien développe des gommes spécifiques pour ce nouveau championnat.

Gardons en tête que les 416 chevaux (0 à 100 km/h en 3,2 sec) et les 600 Nm de couple du bolide californien doivent pouvoir s’exprimer pleinement sur les slicks quels que soient les conditions climatiques sur la piste. Rien de plus normal pour la firme italienne d’avoir été choisie.

Sous les feux de la rampe, les pneus Pirelli P Zéro, torturés sur 93 tours, soit 520 kilomètres de tests. Variation de pression et autres supplices étaient à l’ordre du jour en vue d’obtenir les aveux des adhérents.

Les éléments de sécurité de ces Tesla GT ne sont pas restés sur la touche : nouveau système de refroidissement, spoiler et splitter en carbone, « roll barre » de protection et système d’extinction d’incendie ont fait partie du programme de test.

Tout se met en place pour que le spectacle soit au rendez-vous lors de la prochaine course prévue début 2017 au Nürburgring.

Electric GT : les Tesla Model S poursuivent leurs tests
Notez cet article