Crit’Air : la vignette qualité de l’air désormais obligatoire
Notez cet article

Depuis ce samedi 1er juillet, la vignette Crit’Air est obligatoire dans les villes ayant adopté le dispositif. Gare à ceux qui n’auront pas sur leur pare-brise le précieux macaron puisque les forces de l’ordre pouvant désormais verbaliser les contrevenants.

Finie la période de tolérance ! La vignette Crit’Air est désormais obligatoire dans toutes les villes ayant adopté le dispositif et notamment dans la capitale qui a été la première à adopter le système en tout début d’année.

Mise en place par l’Etat afin d’améliorer la qualité de l’air, la vignette Crit’Air vient remplacer les mesures de circulations, système basé sur les plaques pairs et impairs jugé peu efficace, pour permettre de « trier » les véhicules selon leus émissions polluantes. Les véhicules sont ainsi classés en six catégories distinctes à l’aide de numéros et de codes couleurs. Destinée aux véhicules zéro-émissions – voitures électriques ou à hydrogène – la Crit’Air 0 s’appliquent aux modèles les plus vertueux. A l’inverse, les vignettes Crit’Air 5 identifient les modèles les plus polluants, en l’occurence les véhicules diesel les plus anciens en norme Euro 2.

Crit’Air : le barème pour les voitures particulières

Où la vignette Crit’Air s’applique t-elle ?

La vignette Crit’Air séduit de plus en plus de grandes métropoles qui compte s’appuyer sur son système de classification lors de pics de pollution ou pour la mise en place de zones de circulation restreinte. La mise en application du système est aujourd’hui du ressort des maires et des préfets.

Parmi les principales villes ayant adopté le dispositif, on citera Lyon, Grenoble, Strasbourg ou Lille. A terme, elles devraient être obligatoires dans toutes les zones dotées d’un Plan de Protection de l’Atmosphère (PPA), soit dans plus d’une vingtaine d’agglomérations.

68 euros d’amende pour les contrevenants !

Pas encore eu le temps de commander votre vignette ? Attention car les forces de l’ordre peuvent désormais verbaliser les contrevenants.

Le décret n°204-782 du 5 mai 2017 fixe le montant de l’amende à 68 euros pour une voiture particulière ou un deux-roues et à 135 euros pour les cars et les camions.

Se procurer la vignette Crit’Air

Pour les retardataires, la vignette Crit’Air peut-être commandée directement sur internet par l’intermédiaire du site www.certificat-air.gouv.fr moyennant 4,18 euros. Il vous suffit de renseigner les informations figurant sur votre carte grise pour être automatiquement associé au bon code couleur.