A partir du 1er février prochain, Autolib a décidé d’augmenter fortement les tarifs de recharge des véhicules tiers. La recharge va ainsi passer de 1€/h à 1€ la première heure puis 3€/h !

En 2011, Autolib démarrait son service d’autopartage de véhicules électriques ! Dès le lancement, n’importe quel particulier voulant recharger sa voiture électrique ou hybride rechargeable pouvait s’y charger moyennant 12€/h après 2h15 gratuites et un abonnement de 180€/an. Il s’agissait de tarifs excessifs par rapport au coût d’une charge mais étant donné le peu de bornes existantes, Autolib a décidé de favoriser son service d’autopartage au détriment de son service de recharge.

En 2014, soit 3 ans après le lancement, le maillage des bornes était enfin devenu suffisamment important pour supporter qu’un plus grand nombre véhicule tiers utilisent leurs bornes. Ainsi, les tarifs ont fortement baissé, ils n’étaient plus que de 15€ de frais lors de la première inscription et d’un euro par heure de recharge.

Depuis l’apparition de ces tarifs plutôt corrects, il n’est pas rare de croiser Zoé, Leaf et autres voitures électriques ou hybrides rechargeable s’y recharger. Même s’il s’agit d’une charge lente (3kW), c’est à dire qu’une heure de charge ne permet de faire qu’environ 15 kilomètres. Hormis le réseau Belib, il n’existe quasiment aucune autre borne de voirie à Paris, celles-ci sont donc d’une très grande aide.

Or, à partir du 1er février prochain, les tarifs vont considérablement augmenter puisqu’ils seront de 1 € la première heure puis 3 €/h. Il existera toujours un plafond la nuit mais celui-ci sera de 6€ (contre 4€ précédemment) et limité à la plage horaires 22h00 – 7h00 ( contre 20h00 – 08h00) ! Aucune raison n’est donnée pour justifier cette augmentation !

Une chasse aux voitures-ventouses ou aux bénéfices ?

La nouvelle n’a pas fait que des heureux, en effet, que ce soit sur la page Facebook « Voiture électrique », « Twizy fans Francophone » ou « Club Tesla France » ou encore « BMW i3 Francophone », l’annonce ne récolte quasiment que des avis négatifs.

Les internautes se sont rapidement déchainés « Escrocs » « Il faut écrire à la mairie ! » peut-on lire parmi les commentaires. Certains se lancent en essayant d’expliquer que malheureusement, il y a trop de voitures qui squattent les places une fois la charge terminée car le tarif est très intéressant par rapport au tarif du stationnement à Paris (jusqu’à 4€/h).

Seulement, cet argument semble bancal. En effet, le stationnement est gratuit pour tous les véhicules électriques et les hybrides rechargeables dans la capitale. De plus, même si augmenter les tarifs après un certain temps est sans doute la meilleure idée pour empêcher les gens de squatter les bornes, cela n’est valable que sur une borne de recharge rapide où la charge se termine au bout d’une trentaine de minutes. Or, dans le cas d’Autolib, nous avons à faire à de la recharge lente (3kW), c’est à dire qu’il faudra compter plusieurs heures voir dizaines d’heures pour recharger son véhicule. Il faut donc 3 heures pour charger un scooter électrique et 24 heures pour charger une Zoé sur une borne Autolib.  Ainsi, charger son scooter ne coutera plus 3€ mais 7€, et pour charger sa Zoé ne faudra plus débourser 16€ mais 49€. Ainsi, il est alors évident que charger son véhicule électrique sur une borne Autolib reviendra beaucoup plus cher que de conduire un vieux diesel !

Autolib ne semble pas avoir compris que les utilisateurs ne se garent pas sur une borne  pour le plaisir d’y stationner mais pour recharger leur véhicule ! On ne peux qu’espérer qu’ils feront machine arrière mais cette hypothèse semble peu probable étant donné que Bolloré (la société qui exploite Autolib) ne semble pas très concerné par la recharge des véhicules électriques (voir notre article).

Voici le mail envoyé par Bolloré aux abonnés Autolib’

Une tentative similaire avortée à Nice

Ce n’est pas la première fois qu’une société d’autopartage qui permet aux particuliers de se charger voit ses tarifs augmenter.

Depuis 2011, la société d’autopartage Auto Bleue permet aux habitants de la métropole niçoise derecharger leurs voitures électriques totalement gratuitement sur l’un des 130 points de recharge lente de la métropole.

Or, en novembre dernier, la société a décidé d’augmenter ses tarifs. Ceux-ci devaient être d’1€ la première heure puis 2,50€/h soit des tarifs très similaires à ceux pratiqués par Autolib.

Face à ces tarifs exorbitants, de nombreux témoignages de mécontentement ont été envoyés à Auto Bleue. Ceux-ci ont alors décidé d’annuler l’augmentation de tarif et ainsi de revenir à la recharge gratuite en attendant de trouver une meilleure solution.

Autolib’ multiplie par trois le tarif de ses recharges en 2017 !
5 (100%) 1 vote