tournee_verte_01

Traverser la France en véhicule électrique, les musiciens de la Tournée Verte le font depuis plusieurs mois pour assurer leurs concerts. Avec Arnaud Lamuré, chanteur guitariste du groupe, Automobile-Propre revient sur leurs aventures à bord du Nissan e-NV200.

De la Citroën C-Zero au Nissan e-NV200

Notre métier étant d’apporter de la musique partout en France, on s’est rendus compte qu’on parcourait des milliers de kilomètres chaque année en polluant et on s’est demandé comment faire autrement. Je suis le chanteur guitariste du groupe et je faisais également des concerts en solo sur lesquels je partais avec un vélo que je mettais dans le train. Seulement en groupe, avec 300 kg de matériel, 5000W de sono, de la lumière et les instruments, l’équation est beaucoup plus difficile à résoudre. Un jour, nous avons rencontré quelqu’un qui nous a suggéré de le faire en véhicule électrique. Cela a été une révélation et nous avons commencé avec une Citroën C–Zero qui nous a permis de faire une tournée première tournée de 600 km avec un minimum de matériel.



tournee_verte_04

Vu l’intérêt des collectivités, on s’est engagé en 2014 sur une plus grande tournée avec 30 concerts et plusieurs milliers de kilomètres. Surtout, nous avons conclu un partenariat avec Nissan qui a vu notre démarche comme un bon moyen de promouvoir le véhicule électrique. On a fait plusieurs sessions avec une Leaf dont 17 jours non-stop allant de Rouen en passant par la Bretagne jusqu’à Mont de Marsan. Nous avons en quelque sorte fait notre petit tour de France… Depuis juillet 2014, c’est avec un e-NV200 que nous réalisons nos tournées ce qui nous permet de pouvoir transporter confortablement tout notre matériel.

tournee_verte_02

Les quatre musiciens de La Tournée Verte, ici avec la Leaf suite au premier accord conclu avec Nissan.

2000 km en un week-end

En 2015, les choses sont un peu plus compliquées car nous avons trouvé des concerts qui ne s’enchaînent pas forcément ce qui nous oblige à faire des allers-retours en un week-end. Par exemple nous avons déjà fait Rouen – Annecy en un week-end avec 2000 km au compteur.

Cela nous a permis de voir que c’est à présent possible grâce aux infrastructures en place. On garde toujours le côté vélo qui voyage en train pour se rapprocher au maximum avant de réaliser les 30 – 40 derniers kilomètres pour rejoindre la destination finale.

tournee_verte_08

L’e-NV200 transporte les quelques 300 kg de matériel tandis qu’une partie de l’équipe réalise le parcours en vélo.

Comment s’organise la recharge sur les longs trajets ?

Je prépare mes itinéraires longtemps à l’avance en utilisant ChargeMap qui est assez bien fait et plutôt à jour. Il y a le numéro de téléphone et je peux appeler pour vérifier que la borne soit bien en service. Je m’y prends en général un mois avant.

Le but est de trouver un maximum de CHAdeMO pour charger le plus vite possible. Cela commence à venir avec les Auchan et les concessionnaires Nissan. La difficulté c’est plutôt le week-end car les concessions sont fermées. Là, il faut compter sur les Auchan qui laissent souvent les parkings ouverts. Quand cela n’est pas possible on passe par des recharges accélérées (le Nissan E-NV200 fourni à la Tournée Verte dispose de l’option chargeur AC 6 kW ndlr)…

Quant aux bornes « en panne », cela nous est déjà arrivé et on a pris un « plan B » avec un Leclerc qui proposait la charge accélérée. Le souci reste que les bornes sont isolées. Quand l’une est en panne, cela devient vite compliqué.

tournee_verte_12

Et que fait-on pendant la charge ? On répète bien sûr !

L'e-NV200 en charge chez Auchan

Si les bornes des concessions ne sont pas accessibles le week-end, celles installées sur les parkings Auchan sont généralement ouvertes.

Quelle autonomie ? Quelle consommation ?

Elle est assez variable. Comme nous prenons beaucoup l’autoroute, on tourne autour de 16.6 et 17 kWh/100 km avec un véhicule chargé avec 300 kg de matériel.

On se fixe des étapes de 100 km entre chaque charge.  Avec l’expérience, on arrive à faire facilement 130 km d’autonomie avec une charge pleine en passant par l’autoroute. Cela demande une certaine expérience car il faut appréhender toutes les subtilités de la conduite électrique. Par exemple, ne pas mettre le mode éco tout le temps car il faut prendre un peu de vitesse et profiter de l’inertie. On s’est ainsi rendu compte qu’en enlevant le mode Eco on parvenait à consommer moins sur l’autoroute.



tournee_verte_05

Pour favoriser les trajets les plus courts possibles, les bornes CHAdeMO sont privilégiées.

tournee_verte_09

Quelles sont les prochaines étapes ?

Là je suis en train de travailler sur l’itinéraire de juillet ou nous allons faire Rouen Montauban et j’ai été agréablement surpris. On va partir la veille réaliser le trajet Rouen – Brive La gaillarde, soit 689 km, en une seule journée grâce à l’infrastructure déployée. Le lendemain, nous n’aurons plus qu’un arrêt à Cahors avant d’arriver à Montauban pour le concert prévu samedi 4 juillet.

Plus d’information : site de la Tournée Verte

tournee_verte_03

Prochain défi de la tournée Verte : relier Rouen à Brive la Gaillarde en une seule journée.