| Sur
10 juin 2018 18:26

Tesla s’engage vers des matériaux responsables et réduit son utilisation de cobalt

Par Bernard DEBOYSER

Il est parfois reproché aux véhicules électriques et à leurs constructeurs d’utiliser des ressources produites en violation des droits humains et de la protection de l’environnement. Aujourd’hui Tesla publie un document sur les efforts entrepris en matière d’éthique et de durabilité de ses approvisionnements

On se souvient notamment d’un rapport publié fin 2017 par Amnesty dans lequel l’ONG reprochait à certains géants industriels de ne pas se préoccuper suffisamment des atteintes aux droits humains commises dans les chaînes d’approvisionnement en métaux pour batteries. Étaient notamment visées, les mines de cobalt au Congo où les conditions de travail sont pénibles et qui emploient même parfois des enfants.

Faisant preuve de transparence, Tesla a publié un rapport intitulé  «Conflict Minerals Report»  dans lequel le constructeur californien explique les efforts qu’il entreprend en faveur d’un «approvisionnement responsable», mais aussi pour réduire l’utilisation de cobalt.

« Il faut savoir qu’il y a très peu de cobalt dans les cellules de batteries utilisées par Tesla car nous fabriquons principalement des batteries NCA[1], qui contiennent sensiblement moins de cobalt que les batteries NMC[2] employées par la plupart des autres constructeurs »  expliquent les dirigeants de l’entreprise.

« La densité d’énergie des cellules utilisées dans les batteries de la Model 3 est la plus élevée de tous les types de cellules pour véhicules électriques. Nous y sommes parvenus en réduisant de manière significative la teneur en cobalt par pack de batteries tout en augmentant la teneur en nickel et en conservant une stabilité thermique supérieure. La teneur en cobalt de notre chimie cathodique Nickel-Cobalt-Aluminium est déjà inférieure à celle des cathodes de la prochaine génération qui seront fabriquées par d’autres producteurs de cellules avec un rapport nickel-manganèse-cobalt de 8-1-1 ».

Cette affirmation est confirmée par un laboratoire allemand qui a « disséqué » des Model 3 pour le compte de quelques constructeurs désireux de découvrir les secrets de fabrication de Tesla. Comme nous l’avons déjà mentionné dans un article précédent, les ingénieurs allemands ont découvert que la concentration de cobalt dans les cathodes des batteries de la Model 3 n’était que de 2,8 % alors qu’elle est de 10 % dans la dernière génération des batteries NMC 8-1-1[3] .

Tesla et Panasonic, son partenaire pour la fabrication de batteries dans la gigafactory, déclarent en outre qu’ils visent à réduire encore davantage l’utilisation de cobalt dans leurs cellules.

Pas de violation des droits humains ni de travail des enfants

Plus loin dans le rapport, Tesla explique comment ils surveillent et contrôlent leur chaîne d’approvisionnement et déclarent qu’ils n’ont pas découvert de violation des droits de l’homme.

« Nous avons visité de nombreuses mines de cobalt et usines de traitement dans la chaîne d’approvisionnement principale de Tesla, ainsi que de futurs fournisseurs potentiels dans le monde entier. Nous discutons avec ces fournisseurs des principaux risques (NDLR en matière de droits humains) auxquels ils sont confrontés et des pratiques qu’ils ont mises en place pour atténuer ces risques, notamment les contrôles de traçabilité et les contrôles périodiques effectués depuis l’extraction jusqu’à la livraison au client, pour lutter contre l’utilisation illégale ou artisanale du minerai; sécurité sur site et contrôle d’accès; pratiques d’embauche et engagement de la direction pour se protéger contre le travail des enfants sur le site; pratiques d’audit internes et externes; et engagement avec les communautés locales pour maintenir un climat social positif ».

L’entreprise d’Elon Musk explique ensuite sa politique en manière d’approvisionnement responsable :  « Tesla s’engage à n’utiliser que des matériaux produits de manière responsable. En plus du « Code de Conduite des Fournisseurs » de Tesla, nous avons établi une charte concernant les Droits de l’Homme et les Minéraux Stratégiques qui explique nos attentes à tous les fournisseurs et partenaires qui travaillent avec nous. Nous observons à la lettre toutes les lois américaines et étrangères et nous exigeons que notre chaîne d’approvisionnement fasse de même. Tous nos contrats imposent aux  fournisseurs le respect de notre politique en matière de droits de la personne et nos exigences en matière d’environnement et de sécurité. Tesla s’engage à rendre les conditions de travail dans notre chaîne d’approvisionnement sûres et humaines, en veillant à ce que les travailleurs soient traités avec respect et dignité, et que les procédés de fabrication soient respectueux de l’environnement. Les fournisseurs de Tesla sont tenus de prouver l’existence de politiques qui traitent de ces questions sociales, environnementales et de développement durable, ainsi que d’un approvisionnement responsable ».

Bien que la production de la Model 3 ait occasionné une augmentation du nombre de ses fournisseurs, Tesla affirme que le nombre de fonderies produisant des métaux stratégiques pour sa chaîne d’approvisionnement a diminué. Cela s’explique par un contrôle plus sévère des critères cités ci-dessus.

Dont acte !

[1] Batterie NCA : batterie de type lithium-ion, dont la cathode est composée de nickel, de cobalt et d’aluminium

[2] Batterie NMC : batterie de type lithium-ion dont la cathode est composée de nickel, de manganèse et de cobalt

[3] Batterie NMC 8-1-1 : batterie dont la cathode contient 80 % de nickel, 10 % de manganèse et 10 % de cobalt. Les premières batteries Li-Ion étaient de type 1-1-1 (contenant 1/3 de cobalt), ensuite elles ont évolué vers le type 6-2-2 (20 % de cobalt). C’est ce type qui est encore majoritairement utilisé par la plupart des constructeurs. Depuis quelques mois, des fabricants de cellules produisent des batteries NMC 8-1-1, mais elles ne sont encore que peu utilisées.

Bernard DEBOYSER

Bernard est ingénieur polytechnicien et consultant en énergie et mobilité durable. Passionné par les véhicules électriques qu'il utilise quotidiennement depuis 4 ans, il a créé en Belgique une association qui promeut la mobilité propre, électrique et responsable :

Lire les commentaires

  • Musk veut baisser le prix du Kw batterie à moins de 100 $ , ce qui serait un exploit pour des batteries de voiture électrique
    je crois qu'actuellement c'est autour de 150 $ du Kw..
    vu la baisse des composantes d'une cellule Tesla , je crois qu'il y arrivera.

    • Oui comme tous les autres, qui veulent aussi baisser la part de ces matériaux, Toyota en tête.
      Aujourd’hui en 2018, les cellules seules (les moins chères car cela dépend de la techno) font en gros 125$/kWh, mais une fois câblées, empaquetées, avec les BMS et le refroidissement, le prix du kWh apparent double.
      §

    • Le prix du kWh des cellules devrait avoisiner les 100USD vers 2020 pour les 3 fournisseurs principaux (Panasonic, LG, Samsung).
      Si on considère l'ajout des câbles et du système de refroidissement le tarif au kWh pour la batterie sera encore au dessus des 100 USD pour quelques années.
      [img]http://www.image-heberg.fr/files/1522730958652371131.jpg[/img]

  • Il faut considérer que le rapport conflict mineral est demandé à l’ensemble des entreprises et leurs sous-traitants depuis déjà plusieurs années. L’avantage de réduire le cobalt n’est pas seulement écologique mais également économique. On retrouve d’ailleurs la confirmation de la réduction du cobalt pour la modèle 3 dans le rapport Tesla du 1er trimestre 2018 (bien avant le rapport conflict mineral)
    https://www.scribd.com/document/378025519/TSLA-Update-Letter-2018-1Q

    Avec + de 200% d’augmentation en 3 ans sur le cobalt il est tout important de réduire la quantité pour limiter le surcoût des batteries.

  • Cela montre une nouvelle fois la capacité d'Elon Musk à écouter les critiques, à faire le bon discernement et à agir rapidement. On l'a vu précédemment avec un problème de freinage détecté par des journalistes et le problème fut vite réglé. Il gère son usine de la même façon : il écoute, il réfléchit, il cherche des solutions et tout doit aller le plus vite possible.
    Comme c'est difficile de nous faire entendre par nos hommes politiques en France ! Il faut beaucoup manifester mais souvent ils jouent le pourrissement du conflit... Je pense qu'ils ne savent pas discerner les bonnes directions à prendre car ils sont trop matérialistes à court terme.

  • On dirait la défense de H&M, Benetton, Carrefour et consorts après l'incendie de l'usine Rana Plaza... Les promesses n'engagent que ceux qui y croient

    • +1 @Christian B

      Le rapport:
      https://www.sec.gov/Archives/edgar/data/1318605/000156459016020080/tsla-ex101_6.htm

      Aucun chiffre que des declarations d intentions et de "bonnes volontés".
      Pas d objectif chiffré.
      Pas de rapport detaillé d une tierce partie independante.
      Musk fait passer l innovation technique et la securisation de ses appro pour du green-washing.
      Tesla s est deja fait largement critiqué pour ses conditions de travail et son mepris des "petits" travailleurs dans ses usines US.

      Musk ne reagit uniquement par rapport a l image de sa société vis a vis des investisseurs/speculateurs boursiers...bon nombre de ces investisseurs commencent a s enerver du commiquant-marketeux-Musk.
      Le risque d'implosion de la bulle Tesla valorisée au dessus de GM (production 2017: 100000 vehicules par TESLA VS 8000000 vehicules par GM) est a prendre en compte.
      ce rapport ne nous est pas adressé, c est uniquement qq feuilles de PQ bonnes pour les investisseurs de Wall-street....

      • Sans blagues ? Un dirigeant d'entreprise qui se préoccupe de la santé financière de sa boite et de la fidélité de ses actionnaires ?

        Putain là tu m'en bouches un coin. J'aurais jamais imaginé que ça puisse exister. Pour moi, c'étaient tous des Bisounours pour qui seuls le bien être et le bonheur de leurs ouvriers comptent...

      • Musk ne travaille que pour sauver l'humanité, le pognon il s'en fout completement : cela ne lui sert que pour son objectif principale : la migration de l'espece jhumaine sur Mars....en esperant que cette migration forcée fasse un peu évoluer spirituellement le genre humain...

    • Sauf que pour l'instant, tout ce qu'il avait dit, il l'a fait, et que les allemands sont restés scotchés quand ils ont vu les batteries.
      Mais le bashing à la française, lui non plus, c'est pas une légende...

    • c'est la realité puisque ce sont les constructeurs allemands eux meme qui ont fait ce constat….
      j'imagine d'ailleurs la scene ..
      gutentag mes chers salariés ..
      heute nous allons fabricationner des wagen electiqueeee.
      et la tout le monde c'est regardé ... heu nous ne savons pas faire ca ...herr director ...
      ne vous inqietez pas nous avons acheté des tesla nous alllons copier achhhh...
      et une fois tout demonté ...
      mein herr diretor ...nous ne savons pas comment ils ont fait ...ni meme avec quelles matieres...on y comprends rien.

      • et c'est vrai en plus...
        Mais il faut ne pas travailler dans l'automobile pour croire aux efforts marketing de VAG pour nous parler d'ingenierie allemande superieure !!! ahahaha

        Mais comme Christian B au-dessus, y croit... alors Amen... les promesses.. blablabla

      • ce genre de commentaires est nul , et même pas drôle.
        prendre les allemands pour des cons ça ne vole vraiment pas haut

Ce site utilise les cookies.