Cette fois, c’est la bonne ? Faraday Future fixe une date pour les livraisons de la FF91


 

Publicité

Faraday Future pourrait enfin entamer les livraisons de son SUV électrique. Les livraisons de la FF91 devraient débuter cette année.

La lumière serait-elle au bout du tunnel pour Faraday Future ? On peut le penser, si l’on en croit les propos de son PDG, Carsten Breitfeld. La firme est dans la tourmente depuis de longs mois, mais pourrait s’en sortir enfin.

Récemment, une note de la commission des échanges américaine révélait que le jeune constructeur avait besoin d’investissements pour lancer la production de la FF91, son SUV électrique. Il semblerait que l’argent soit en chemin, et que la production puisse enfin s’envisager sérieusement du côté de la Californie.

« Des levées de fonds sont en cours, et nous espérons livrer la FF91 aux clients au troisième ou quatrième trimestre », révèle Breifeld. Le président de la start-up donne davantage d’informations sur la situation autour de Faraday Future.

« Nous avons fait des progrès encourageants durant le deuxième trimestre dans notre QG au nouveau nom de FF ieFactory California. Les systèmes mécaniques, électriques et de plomberie sont en place. L’installation du matériel et la construction dans les dernières zones de fabrication des véhicules approchent de leur terme. »

À lire aussi Faraday Future n’a enregistré que 401 précommandes pour sa FF91 en 5 ans

Un puits sans fond

Derrière les mots de Carsten Breitfeld se cache une réalité intransigeante avec laquelle le constructeur va devoir composer. Et cette réalité est une grosse perte d’argent, ainsi que des fonds qui s’amenuisent de semaine en semaine.

Au deuxième trimestre, Faraday Future a enregistré une perte nette de 142 millions de dollars. C’est trois fois plus que l’an dernier, et le jeune constructeur n’est pas au bout de ses peines.

D’autres pertes suivront, et ça a déjà été le cas depuis la publication des résultats du deuxième trimestre. À ce moment-là, la firme possédait 121 millions de dollars de fonds. Le 9 août, cette somme s’était réduite à 52 millions de dollars.

C’est pour cela qu’elle a tout de même besoin de 325 millions de dollars pour lancer la FF91 en fin d’année. Une somme de 370 millions de dollars est en effet nécessaire pour que la production débute, et cela ne couvrira que le démarrage.

Pour stabiliser la fabrication de son premier véhicule électrique, puis l’accélérer ensuite, Faraday Future devra injecter encore plus d’argent. Un objectif de pérennité qui semble très difficile à atteindre pour une entreprise qui a accumulé un déficit de 3,2 milliards de dollars.

Publicité


Sur le même sujet

Commentaires

Copyright © 2022 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre