Une voiture électrique, est-ce que ça consomme beaucoup ?
Notez cet article

voiture-electrique

Cela fait déjà bien longtemps que la voiture électrique roule et pourrait envahir nos villes. Il y a certainement le lobbying du pétrole qui l’en empêche, le double langage de l’État qui souhaite conserver ses revenus issus de la taxe sur le litre à la pompe et il y a l’autonomie des batteries qui est très faible. En effet, jusqu’à aujourd’hui rouler électrique c’était pour des courtes distances (50 Km en moyenne avec une batterie pleine et jusqu’à 400 Km pour les modèles de prestige). A cela il faut ajouter plusieurs heures de “pause” pour recharger. Ces deux points noirs sont certainement ce qui a rendu impopulaire la voiture électrique ces dernières années.

Mais prenons quelques éléments de comparaison. Le rendement d’un moteur thermique est de l’ordre de 20%, ce qui signifie que 80% de l’énergie produite par la combustion de l’essence est perdue. Or, pour la voiture électrique le rendement est d’environ 80%. Cela signifie que seulement  20% de l’énergie que vous aurez stocké sur vos batteries sera perdue. La différence est énorme ! J’en viens donc à la déduction que depuis de nombreuses années déjà, pour une utilisation citadine et de courte distance, la voiture électrique est une solution extrêmement intéressante car elle est 60% plus économique que n’importe qu’elle citadine à essence ou diesel. Malgré le prix un peu supérieur des voitures électriques, si en plus on considère la différence de prix entre l’essence et l’électricité, on peut tirer la conclusion que rouler électrique c’est rouler pour pas cher du tout et c’est aussi économiser des émissions de gaz à effet de serre (dans le cas de la France où l’électricité est en majorité nucléaire).