Les ventes de voitures hybrides de la marque nippone et de sa filiale premium, Lexus, ont dépassé le seuil des 1.5 million d’unités en 2017. En Europe, les ventes du groupe ont progressé de près de 40 %.

Tout semble rouler pour Toyota ! Loin de la tourmente du dieselgate, la marque nippone continue à récolter les fruits de son engagement précurseur en faveur de la technologie hybride et annonce avoir immatriculé plus de 1.5 million de véhicules à l’échelle mondiale en 2017, soit 8 % de mieux qu’en 2016.

Le bilan est en demi-teinte puisque la progression est essentiellement portée par l’Europe. Avec 392.300 unités écoulées, les ventes européennes ont progressé de près de 40 % en 2017 et permettent de compenser la baisse des immatriculations en Amérique du Nord et au Japon où le groupe a vu ses ventes reculer respectivement de 8 et 3 % au cours de l’année écoulée.

En Amérique du Nord, la situation devient même préoccupante puisque les ventes hybrides du groupe ne cessent de reculer depuis 5 ans et ce malgré la sortie de la Prius 4. Outre Atlantique, les ventes du géant nippon sont passées de 359.000 unités en 2013 à 246.000 en 2017, soit un effondrement de 30 % qui pourrait s’expliquer par la concurrence d’autres modèles alternatifs, qu’ils soient électriques, hybrides ou hybrides rechargeables.

La Prius et la C-HR en tête

Si elle reste relativement discrète en Europe, avec seulement 11000 unités vendues, la Prius demeure le best-seller de la marque avec près de 220.000 immatriculations à l’échelle mondiale, dont près de 117.000 sur le seul territoire japonais.

Lancé il y a tout juste un peu plus d’un, le Toyota C-HR se hisse à la seconde place du classement général avec un total de 191.600 immatriculations,. A l’échelle européenne, le crossover hybride arrive également en seconde position avec 90.000 immatriculations, talonnant la petite Yaris hybride qui conserve sa première place avec plus de 100.000 unités écoulées.

Véritable best-seller, le C-HR a été la seconde voiture hybride la plus vendue au monde par Toyota en 2017.

51.000 Prius hybrides rechargeables

Tout aussi discrète en Europe que la version non rechargeable, la Prius « plug-in » a tout de même totalisé 51.000 immatriculations l’an dernier. Si son succès reste très relatif sur le vieux continent (2500 immatriculations), la berline plug-in réalise de très jolis scores au Japon et aux Etats-Unis avec respectivement 26.700 et 21.700 exemplaires écoulés.

Côté hydrogène, le bilan est beaucoup plus mitigé. Avec 2700 exemplaires écoulés – dont 800 au Japon, 1800 aux Etats-Unis et seulement une centaine en Europe – la Toyota Mirai peine à s’imposer, faute d’infrastructures de ravitaillement disponibles.

Depuis le lancement de la première Prius en 1997, Toyota annonce désormais avoir écoulé plus de 11 millions de voitures « électrifiées » à travers le monde, dont près de 7 millions au cours des cinq dernières années. Qui dit mieux ?

Toyota a vendu plus de 1.5 millions de voitures hybrides en 2017
3.9 (78.18%) 11 votes