tesla-conduite-autonome

A compter d’aujourd’hui, toutes les voitures électriques fabriquées par Tesla sont dotées des équipements nécessaires à une conduite 100 % autonome. Payante, la fonctionnalité ne sera néanmoins activée qu’ultérieurement, une fois les derniers réglages effectués par le constructeur.

Lors d’un événement organisé hier en fin d’après-midi en Californie (2h du matin en France), Elon Musk a présenté le successeur de son Autopilot et annoncé que toutes les voitures produites à compter d’aujourd’hui, y compris la future Model 3, seront dotées des équipements nécessaires à une conduite totalement autonome.

Promettant un niveau de sécurité bien plus élevé qu’un conducteur humain, le système autonome de Tesla s’appuie sur 8 caméras permettant d’offrir une visibilité à 360 degrés autour de la voiture jusqu’à de 250 mètres. A cela s’ajoutent douze capteurs à ultrasons autorisant la détection d’objet à une distance deux fois supérieure à l’ancienne version et un radar placé à l’avant doté d’un traitement amélioré des données. Celui-ci sera notamment capable de « voir » à travers de fortes pluies, le brouillard ou des nuages de poussière ce que ne pouvait pas faire l’Autopilot jusqu’ici.

Pour traiter l’ensemble de ces données, Tesla fait appel à un nouvel ordinateur de bord doté d’une puissance de calcul 40 fois plus élevée que la génération précédente. « Ce système offre une vision du monde à laquelle le conducteur seul ne peut accéder, voyant dans toutes les directions à la fois et sur des longueurs d’onde qui vont bien au-delà des sens humains » avance Tesla dans son communiqué.

Une option supplémentaire

Disponible dès maintenant sur la Model S et le Model X, la fonction autonome peut-être d’ores et déjà sélectionnée dans le configurateur.

Elle nécessite d’avoir au préalable choisi l’option Autopilot, soit un surcoût total d’environ 11.000 euros.

Activation ultérieure

Si les véhicules nouvellement commandés seront « armés » pour la conduite autonome, la fonctionnalité ne sera activée qu’ultérieurement par Tesla.

« Avant d’activer les fonctions proposées par le nouveau matériel, nous allons continuer à calibrer le système pour assurer des améliorations significatives en matière de sécurité et de commodité » précise le communiqué de Tesla. Le constructeur va notamment s’appuyer sur les millions de kilomètres parcourus par ses clients et enregistrés dans ses data-center pour finaliser les derniers réglages de son système.

A noter que certaines fonctionnalités de l’Autopilot, comme le freinage d’urgence, l’avertisseur de collision ou le maintien dans la voie seront temporairement désactivées pour les véhicules dotés du nouveau matériel, le temps que Tesla finisse ses tests.

L’arrivée définitive de la conduite autonome sur les nouveaux véhicules interviendra via une prochaine mise à jour logicielle pour les clients concernés. Pour l’heure, Tesla ne communique pas de date de lancement.

Le système en vidéo

Les Tesla prêtes à une conduite 100 % autonome
Notez cet article