Crédit : Automobile-propre.com

Présentée pour la première fois au salon de Pékin, la Tesla Model 3 rappelle l’importance de la Chine pour la marque californienne et remet à l’ordre ses projets industriels dans le pays.  

Si Tesla a plutôt tendance à bouder les grands salons automobiles, il était difficile pour la marque californienne de ne pas être présente à Pékin alors que le gouvernement chinois s’apprête à mettre en place ses premiers quotas pour les véhicules dits « nouvelles énergies ».

Pas de conférence de presse ni d’Elon Musk sur place… pour sa première participation au salon de Pékin, Tesla la joue « soft », offrant tout de même un beau cadeau aux visiteurs en présentant pour la première fois en Chine sa Model 3. Vêtue d’une robe rouge, celle-ci est accompagnée d’un Model X bleu et d’une Model S blanche et marque la volonté du constructeur de continuer à peser sur un marché chinois en pleine mutation.

Reste à savoir quelle sera la stratégie du constructeur pour le marché chinois. Attendue l’an prochain en Chine, la Model 3 sera sans doute d’abord importée des Etats-Unis comme c’est déjà le cas pour la Model S et le Model X. Une opération particulièrement couteuse, tant en termes logistique qu’au niveau des frais de douane, les véhicules importés étant soumis à une taxe de 25 %. Une sérieuse épine dans le pied Tesla qui n’aura d’autre choix que d’engager la construction d’un site de production en Chine s’il souhaite continuer à exister sur un marché où l’offre concurrente ne cesse de s’élargir.

Assemblant leurs modèles localement, des marques telles que Nio ou Byton pourraient rapidement prendre l’ascendant sur les modèles premiums de la marque californienne en Chine. Idem pour des marques plus généralistes comme BYD, Denza, BEJV vis-à-vis de la Model 3.

En 2017, Tesla avait déjà tenté de négocier la mise en place d’une usine avec la municipalité de Shanghai. Sans succès… On sait par ailleurs la marque particulièrement réticence à l’idée des « joint-venture » imposées par les autorités chinois. Maintenant que l’obligation est levée, la donne est différente et le constructeur pourrait décider de relancer ses projets industriels.

Ira ou n’ira pas… Une chose est sûre, Tesla va devoir bouger ses pions rapidement s’il ne veut pas manquer les opportunités offertes par le marché chinois.

La Tesla Model 3 fait sa première en Chine au salon de Pékin
4.2 (84%) 15 votes