Le 2e trimestre 2018 se termine et les chiffres de production de la Model 3 de Tesla sont attendus avec impatience par les analystes et les investisseurs. Ce jeudi, Panasonic, partenaire du constructeur californien pour la fabrication des batteries, a laissé entendre, lors de l’assemblée générale du groupe, que la cadence de production de la Model 3 s’était fortement améliorée, avec comme conséquence des pénuries temporaires de batteries.

Elon Musk, le boss de Tesla, avait fixé un objectif de production de 5.000 Model 3 par semaine. Une cadence qui devrait permettre au constructeur de Fremont de sortir du rouge et, d’engranger, enfin, des bénéfices après des années de déficits astronomiques.

Initialement prévu pour fin 2017 ce chiffre de production n’a, jusqu’ici, jamais pu être atteint. En cause,  des goulots d’étranglement dans la chaîne d’assemblage mais aussi dans la gigafactory qui produit les batteries. Alors que pour la fin du 1er trimestre 2018 Elon Musk avait revu l’objectif à la baisse en le fixant à 2.500 unités, Tesla n’a finalement pu annoncer qu’une production de 2.020 Model 3 au cours de la dernière semaine de mars. Une contre-performance qui commençait à inquiéter le actionnaires et les investisseurs, et à provoquer le scepticisme des analystes boursiers quant à la capacité de Tesla d’atteindre ses objectifs et de renouer avec les bénéfices. Ainsi, le 17 mai dernier, les experts financiers de le banque d’affaires Goldman Sachs estimaient que Tesla pourrait perdre un tiers de sa valeur dans les six prochains mois, prédisant un cours de 195 dollars.

Le boss multiplie les initiatives

La crédibilité d’Elon Musk étant en jeu (certains actionnaires allant jusqu’à exiger sa démission), le boss multiplia alors les initiatives pour  restaurer la confiance dans sa marque, allant jusqu’à s’impliquer personnellement dans la chaîne de production, en « campant » littéralement dans l’usine pour motiver ses « troupes » et mettre son grain de sel dans la résolution des goulots d’étranglement. Pour soutenir le cours de bourse de Tesla et contrer les traders qui parient sur la baisse de l’action, Elon fit même savoir le mois passé qu’il avait acheté de nouvelles actions pour un montant de 10 millions de dollars. Et qu’à la fin juin l’objectif des 5.000 Model 3 par semaine serait atteint.

D’autres actions de marketing et de communication comme des révélations récentes à propos du futur Tesla Pick-up, l’annonce d’un accord avec la Chine pour la construction d’une usine dans l’Empire du milieu, les tweets à propos de l’implantation d’une usine en Europe, les images d’une tente construite en urgence dans l’usine pour résorber les goulets d’étranglement, la décision de licencier 9 % des effectifs pour booster la productivité  ou l’annonce de l’extension du réseau de superchargeurs, sont à comprendre dans le même objectif de consolidation de la confiance des investisseurs. Cette stratégie a magnifiquement réussi puisque depuis la prédiction de l’effondrement de l’action par Goldman Sachs … le cours s’est envolé, frôlant hier en clôture les 350 dollars. Une nouvelle fois tous les vendeurs à découvert ont été pris à contre-pied par le groupe californien.

L’étoile d’Elon pourrait pâlir …

Comme on le comprend, l’annonce de la cadence de production atteinte à la fin du 2e semestre, est attendue avec impatience ou même anxiété par de nombreux observateurs. Si les 5.000 Model 3 par semaine sont atteints ou dépassés, les supporters de Tesla et les actionnaires jubileront. S’ils ne le sont pas, l’étoile d’Elon Musk pâlira sérieusement, les grands constructeurs mondiaux,  à qui Tesla fait de l’ombre, auront sans doute le sourire et l’action pourrait s’effondrer.

Dans ce contexte, toute info ou même toute rumeur sur ce qui se passe dans l’usine prend une proportion démesurée. Lorsqu’en début de semaine, un employé de la gigafactory a dévoilé sur son compte Twitter que 5.000 packs de batterie auraient été assemblés en une semaine, l’info a fait instantanément le tour du monde alors même que le tweet a été rapidement effacé et que la « nouvelle » n’a pas été confirmée par la direction de Tesla.

… mais il pourrait aussi avoir réussi son challenge

Ce jeudi une autre information d’importance n’est pas passée inaperçue. Lors de l’assemblée générale de Panasonic, partenaire de Tesla pour la production des batteries dans la gigafactory, Yoshio Ito, responsable de la division automobile du groupe japonais, a déclaré qu’il y avait une “forte amélioration de la production ”, et que cela occasionne des pénuries temporaires de batteries. Ce « scoop » pourrait s’analyser comme une présomption que ce sacré Elon a réussi son « challenge ».

Et vous, qu’en pensez-vous …. L’objectif des 5.000 est-il atteint ?
Les paris sont ouverts.

Tesla Model 3 : pénurie de batteries ?
4.1 (82.03%) 59 votes