Station superchargeurs de Breukelen, aux Pays-Bas. Crédit : Tesla

Révélant ses dernières statistiques sur le déploiement de son réseau superchargeurs, Tesla annonce avoir franchi le cap des 400 stations déployées à travers l’Europe. En France, 500 points de charge et 63 stations sont opérationnelles…

Que de chemin parcouru depuis l’ouverture de la première station sur le sol européen, en 2013 en Norvège… précurseur avec son réseau « propriétaire » de superchargeurs, Tesla compte désormais plus de 3200 points de charge répartis dans 400 stations à travers 23 pays d’Europe. Un chiffre en constante progression. Selon les informations communiquées par le constructeur, Tesla a ouvert en moyenne 8 sites par mois en Europe au cours des derniers mois.

Un déploiement qui suit la croissance la flotte et qui requiert des stations de plus en plus imposantes telles que celles de Breukelen, aux Pays-Bas, ou de Rygge, en Norvège, qui comptent respectivement 28 et 34 points de charge en activité.

500 points de charge en France

En France, la marque annonce avoir désormais franchi le cap des 500 points de charge avec un total de 63 stations opérationnelles.

Un déploiement qui passe par l’ouverture de nouveaux sites mais aussi par l’extension des stations existantes. Les sites de Beaune et de Senlis sont ainsi respectivement passés de 8 à 12 et de 16 à 18 superchargeurs tandis que la nouvelle station du Mont-Saint-Michel vient compléter le maillage le long de l’autoroute des estuaires.

Un réseau transfrontalier

Indispensable pour les déplacements longue distance, le réseau superchargeur a permis d’émanciper les propriétaires de la crainte de la panne et permis d’encourager les déplacements entre les différents pays.

Selon Tesla, la réseau Superchargeur européen a permis la réalisation de près de 70.000 trajets transfrontaliers au cours de l’année 2017. Traversant la France et l’Allemagne, les deux routes les plus fréquentées permettent aux propriétaires des pays du nord de rejoindre facilement l’arc méditerranéen. Un constat que nous avions déjà pu réaliser en 2015 lors de notre essai de la Model S P85D , test lors duquel nous avions pu croiser sur un superchargeur francilien un propriétaire norvégien parti d’Oslo pour rejoindre Cannes.

En Allemagne et en Suède, près d’un tiers de l’énergie fournie par les superchargeurs l’a été à des propriétaires étrangers. En Italie et en France, la part monte même à plus de 40 %.

« Environ ¾ des clients Belges et Autrichiens ont utilisé le réseau à l’étranger l’année dernière à l’instar de près de la moitié des Néerlandais, Allemands et Danois. Enfin, 1 propriétaire Norvégien sur 5 a chargé au Danemark, 1 Allemand sur 6 en Italie et inversement, 1 Italien sur 6 en Allemagne » chiffre Tesla dans son communiqué.

De nouveaux déploiements à venir

Alors que les allemands de Ionity sont à la manœuvre pour déployer leur propre réseau avec un objectif de 400 stations d’ici 2020, Tesla compte poursuivre et intensifier ses déploiements. Précisant fin mai l’extension de son réseau pour 2018-2019, la marque californienne a présenté de nouvelles cartes et indiqué l’ouverture d’une trentaine de nouvelles stations en France d’ici à la fin de l’année prochaine…

Programme d’extension des superchargeurs en France. En jaune : déploiements prévus en 2018

Superchargeurs : Tesla passe le cap des 400 stations en Europe
4.8 (96%) 15 votes