Les premières stations de recharge ultra-rapide Efacec déployées en Europe
Notez cet article

L’association CharIN e. V., dont la mission est la promotion de la recharge au standard CCS (Combined charging system), a annoncé que l’entreprise portugaise Efacec avait commencé à déployer ses premières bornes de recharge ultra-rapide en Europe.

Une puissance de 350 kW

L’entreprise portugaise Efacec Electric Mobility a procédé aux premières installations de stations de recharge ultra-rapide, dotées d’une puissance de 350 kW ; les toutes premières bornes avaient été installées en novembre 2016. Il ne s’agit pour l’instant que de projets privés. Cependant, la première station publique est attendue pour juillet. Son emplacement est pour le moment inconnu.

350 kW, c’est aussi la puissance des super-chargeurs de troisième génération que Tesla a prévu de déployer au courant de cette année. Les première et deuxième générations de « super-chargers » du constructeur californien se « contentaient » respectivement de 120 kW et 135 à 145 kW.

Réduire le temps de recharge pour augmenter les ventes de voitures électriques

L’augmentation de la puissance des chargeurs est nécessaire car l’autonomie des véhicules électriques grimpe sans cesse, et le temps de recharge s’allonge en conséquence. Or, ce dernier constitue un des freins principaux à l’expansion du marché de la voiture électrique.

Il s’agit en soi d’un frein plus important que celui de l’autonomie. En effet, si recharger sa voiture électrique ne prenait pas davantage de temps que de faire le plein d’une voiture thermique, et si les bornes étaient suffisamment nombreuses, une autonomie inférieure à un véhicule fonctionnant au sans-plomb ou au gazole ne constituerait pas un problème majeur.

Le standard CCS gagne du terrain face au CHAdeMO

Rappelons que l’association CharIN e.V., fondée notamment par plusieurs constructeurs automobiles (Audi, Porsche, Volkswagen, BMW, et Opel) et dont les constructeurs français PSA et Renault sont membres, cherche à imposer la recharge à la norme CCS au niveau mondial. C’est d’ailleurs déjà le standard de recharge le plus utilisé dans le monde. Il serait également le mieux adapté d’un point de vue technique pour délivrer de fortes puissances.

Deux standards en courant continu s’opposent actuellement sur le marché de la recharge rapide : le CCS, utilisé par exemple par les BMW i3 et VW e-Golf, et le CHAdeMO, que l’on retrouve sur la Nissan Leaf ou encore le Kia Soul EV.

Nissan avait déployé plus de 1000 stations de recharge (50 kW) selon cette dernière norme et avait ainsi permis au CHAdeMO de prendre une certaine avance sur le CCS. Néanmoins, le mouvement semble doucement s’inverser.

En effet, de plus en plus de constructeurs s’alignent sur la norme CCS (Hyundai Ioniq, Opel Ampera-e…) et si l’association CHAdeMO envisage bien l’installation de bornes de 350 kW, il ne s’agit que d’un projet qui sera discuté en 2018. En attendant, le CCS gagne du terrain.