Quant 48 volts : la sportive électrique à batteries à fluide à Genève
Notez cet article

Présent depuis maintenant quelques années au salon Genève pour présenter sa technologie batteries fonctionnant à l’eau salée, NanoFlowcell n’a pas manqué l’édition 2017 où il présente un nouveau modèle : la Quant 48 Volts.

Si on s’interroge toujours sur la faisabilité technique d’une voiture électrique fonctionnant avec des batteries à flux ioniques, la nouvelle Quant propose un concept intéressant. Celui de limiter le fonctionnement de son système électrique à 48 volts là où la plupart des modèles vont bien plus loin. A titre de comparaison, une Renault Zoé fonctionne en 400 V. En d’autres termes, la tension de cette Quant 48 Volts ne serait guère plus élevée que celle d’un vélo à assistance électrique (24 à 36V) ou d’un petit scooter tout en annonçant des performances impressionnantes.

Embarquant quatre moteurs électriques 140 kW, soit 560 kW au total, la Quant 48 Volts affiche avec une vitesse de pointe de 300 km/h, un 0 à 100 km/h abattu en 2.4 secondes. Côté autonomie, la technologie liquide développée par nanoFlowcell permet d’embarquer l’équivalent de 300 kWh d’énergie grâce à deux réservoirs de 250 litres, soit de quoi parcourir plus de 1000 kilomètres avec un plein.

Déjà présentée en 2016 sur le concept Quantino, la technologie en 48 volts présente de nombreux avantages notamment vis-à-vis de la sécurité lors de maintenance et de l’entretien.

Mythe ou réalité ?

La technologie développée par NanoFlowCell est-elle réaliste ? Honnêtement, on a de gros doutes. Alors que la commercialisation des premiers modèles se fait toujours attendre, le constructeur n’a jamais démontré que son système fonctionnait. En tout cas, nous sommes prêts chez AP à prendre en main cette Quant 48 Volts pour un trajet Nice-Paris avec un seul plein ;)