Alors que la commercialisation européenne de l’Ampera-e approche à grands pas, Opel en profite pour publier une série de vidéos et donner de nouveaux détails quant aux équipements de sa voiture électrique.

Déjà proposée à la commande en Norvège depuis quelques semaines, l’Opel Ampera-e prépare son arrivée imminente en France. Détaillant certains de ses équipements, le constructeur à l’éclair en profite pour diffuser plusieurs vidéos explicatives que nous vous proposons de retrouver ci-dessous…

520 km en cycle NEDC

Pour bien se distinguer de la Zoé et de ses 400 kilomètres d’autonomie annoncée, Opel choisit également de communiquer sur les estimations du cycle NEDC, évaluant l’autonomie de la petite Ampera-e à 520 kilomètres. Le constructeur donne toutefois en parallèle les chiffres du cycle WLPT, plus proche de la réalité avec 380 kilomètres d’autonomie estimée.

Côté batteries, rappelons que l’Ampera-e repose sur un pack lithium-ion de 60 kWh constitué de 288 cellules. Garanti 8 ans ou 160.000 km, celui tolère la charge rapide en Combo en 50 kW et annonce pouvoir récupérer jusqu’à 150 km d’autonomie en 30 minutes.

De 0 à 100 en 7.3 secondes

Animée par un moteur électrique de 150 kW et 360 Nm, l’Ampera-e 150 km/h de vitesse maximale et un passage de 0 à 100 km/h en 7.3 secondes, coiffant au poteau la Renault Zoé pour s’approcher des performances de la BMW i3, l’autonomie en plus.

Ampera-eRenault Zoé R90BMW i3 94Ah
Batterie60 kWh41 kWh33 kWh
Autonomie NEDC520 km400 km300 – 312 km
Autonomie WLPT380 kmNcnc
Puissance150 kW – 204 ch68 kW – 92 ch125 kW – 170 ch
Couple360 Nm220 Nm250 Nm
0-100 km/h7.3 secondes13.5 s7.3 secondes
Reprises 80 – 120 km/h4.5 secondes13.5 s5.1 secondes
Vitesse maxi150 km/h135 km/h150 km/h

 

Une voiture connectée

Intégré à un écran couleur tactile de 10.2 pouces, le système multimédia de l’Opel Ampera-e est baptisé IntelliLink. Celui-ci intègre la réplication des smartphones compatibles avec Apple CarPlay ou Android Auto et assure la connectivité avec OnStar, un système permettant de profiter des services d’assistance du constructeur mais aussi de transformer la voiture en borne wifi/4G pour connecter les appareils mobiles.

Du côté des équipements, l’Ampera-e propose un chargeur par induction pour smartphone, des interfaces USB et Bluetooth et des fonctionnalités comme les commandes vocales. Côté sonorisation, le constructeur fait appel à un système Bose.

Enfin, l’application myOpelApp permettra aux propriétaires de gérer la voiture à distance. Entres autres fonctions, l’application permettra de régler le chauffage ou la climatisation, qu’elle soit branchée ou non sur une borne de recharge, ou de planifier ses arrêts aux stations de charge si le parcours prévu est supérieur à l’autonomie de la voiture.

Aides à la conduite

Désormais standardisés sur la plupart des nouveaux modèles, les systèmes d’aide à la conduite seront largement présents sur l’Ampera-e.

Au système d’aide au stationnement avancée qui permettra notamment à l’Ampera-e de se garer toute seule, le conducteur n’ayant plus qu’à s’occuper des pédales, viendront s’ajouter un panel d’équipements supplémentaires : indicateur de distance, alerte anti collision, avertisseur de changement de voie intempestif, alerte de recul dangereux, lecture des panneaux, avertisseurs d’angle mort, alerte piétons (signal d’avertissement actif en dessous de 30 km/h) etc…

3300 commandes en Norvège

Dernière information discrètement communiquée par Opel : le succès du lancement de l’Ampera-e en Norvège. Disponible à la commande depuis quelques semaines, elle y enregistre déjà 3300 commandes.

Fabriquée à Orion, aux Etats-Unis, sur le même site que la Chevrolet Bolt, l’Opel Ampera-e est attendue en France dans le courant de l’année pour un prix inférieur à 40.000 euros hors bonus. A noter que certains équipements listés ci-dessus, comme le système Bose ou le pack « aide à la conduite », pourraient être proposés en option.

En savoir plus :