Tesla a révélé hier ses résultats financiers du dernier trimestre 2017. L’occasion pour le constructeur de faire un point sur l’industrialisation de la Model 3, l’arrivée du Model Y et les autres nouveautés à venir.

Toujours déficitaire ! Tout en améliorant ses revenus, passés à 3.29 milliards de dollars contre 2.28 milliards un an auparavant, Tesla continue à creuser ses pertes avec 675 millions de dollars de déficit sur le dernier trimestre. Au cumul, la marque californienne a réalisé à la fois son meilleur chiffre d’affaires et son plus gros déficit sur l’année 2017, totalisant 11.76 milliards d’euros de revenus et une perte nette de près de deux milliards de dollars.

« À un moment donné en 2018, nous prévoyons de commencer à générer un bénéfice d’exploitation trimestriel positif de façon soutenue » tente de rassurer le communiqué du constructeur, faisant référence à la montée en puissance de la production de la Model 3.

Model 3 : les objectifs maintenus

Décalés en tout début d’année, les objectifs de production de la Model 3 n’ont pas fait l’objet d’un nouveau report. Le constructeur continue ainsi à cibler une production de 2500 exemplaires à la fin du premier trimestre et de 5000 au terme du second. Un objectif de 10.000 unités/semaine est aussi évoqué mais ne sera abordé que lorsque le palier des 5000 sera atteint.

« Il est important de noter que même si nous nous concentrons sur ces objectifs et que nous avons des plans en place pour les atteindre, notre expérience antérieure sur la production de la Model 3 a démontré la difficulté de prévoir avec précision des taux de production spécifiques à des moments précis » nuance le communiqué de Tesla qui assure prendre des mesures pour résoudre « systématiquement » les goulots d’étranglement rencontrés et ajouter de nouvelles capacités de production sur certains postes comme l’assemblage des batteries où des problèmes auraient été rencontrés.

Model Y : un plan de production attendu dans trois à six mois

Interrogé suite à la présentation des résultats trimestriels, Elon Musk a apporté quelques précisions quant à l’arrivée de la Model Y, un SUV basé sur la Model 3.

Indiquant vouloir débuter ses investissements dans le nouveau modèle d’ici à la fin de l’année, le patron de Tesla a ajouté qu’un plan et un lieu de production seraient annoncés d’ici 3 à 6 mois. Une information qui laisse entendre que le Model Y pourrait être fabriqué sur un autre site industriel. De quoi répondre aux ambitions du constructeur qui estime que le Model Y pourrait à terme être bien plus populaire que la Model 3 avec une production annuelle de l’ordre d’un million d’unités.

Autopilot : de nouvelles fonctionnalités cette année

Si les enjeux liés à la production de la Model 3 l’ont fait un peu passer au second plan, l’Autopilot reste un sujet important pour Tesla.

Egalement en retard dans le développement de sa solution, le constructeur promet des nouveautés dans le courant de l’année avec la présentation du dispositif 100 % autonome et l’arrivée de plusieurs fonctionnalités « améliorées ».

L’assistance mobile s’organise

Annonçant avoir ouvert douze nouveaux magasins et centres de service au cours du dernier trimestre, Tesla dispose désormais d’un réseau de 330 sites à travers le monde. Figurant parmi les gros enjeux liés à l’arrivée massive de la Model 3, les capacités de maintenance du constructeur ont ainsi été doublées en 2017. Grâce aux nouveaux sites mais aussi à l’augmentation de ses camions itinérants servant à la maintenance dont la flotte a été portée à 230 véhicules.

« En Amérique du Nord seulement, notre service mobile réalise actuellement 30% de tous les travaux de service, ce qui permet à ces clients de ne jamais quitter leur domicile ou leur bureau pour faire réparer leur voiture » précise le communiqué de Tesla qui se félicite d’un taux de satisfaction de 98 % et précise que les coûts de cette flotte sont bien inférieurs à ceux de ses centres de service.

Superchargeurs : 338 nouveaux sites en 2017

Annonçant une croissance historique, Tesla a ouvert 338 nouveaux sites superchargeur au cours de l’année écoulée portant à 1128 le nombre de stations disponibles à l’échelle mondiale.

« Entre les superchargeurs et le programme Recharge à Destination, nous avons augmenté la capacité de plus de 90% » souligne le constructeur qui travaille en parallèle à l’agrandissement des stations existantes le long des corridors les plus populaires et notamment celui reliant San Francisco et Los Angeles.

Model 3, Model Y, Autopilot, résultats financiers… les dernières annonces de Tesla
4.3 (86.67%) 3 votes