Alors qu’un problème de freinage empêchait Consumer Reports d’attribuer sa « recommandation » à la Tesla Model 3, une mise-à-jour expresse a changé la donne. Constatant des améliorations, le célèbre magazine américain s’est ravisé en offrant finalement son précieux cachet.

Régler un problème de freinage par une mise-à-jour à distance : Consumer Reports n’avait jamais vu ça dans le passé. Une semaine après avoir publié un avis peu avantageux pour la Tesla Model 3 (lire notre article), le plus connu des médias conso a modifié sa fiche. Le véhicule n’avait pas obtenu la recommandation du magazine en raison d’un freinage trop long (46,3 m à 96,5 km/h), d’un écran de bord jugé trop distrayant et trop éloigné du conducteur ainsi que divers problèmes de finition et d’insonorisation.

Quelques mètres de moins pour décrocher la recommandation

Piqué au vif, Elon Musk avait promis de régler rapidement le problème. Le patron de Tesla a donc mis-à-jour la Model 3 à distance quelques jours après la publication de l’embarrassant test. Après la réalisation de nouveaux essais, Consumer Reports a constaté une amélioration de la distance de freinage de 5,8 m pour atteindre 40,5 m. Une performance suffisante pour décrocher la si courue recommandation du média mais pas la qualification d’ « élite » du freinage, visée par Tesla.

Des défauts corrigés bientôt ré-évalués

Consumer Reports annonce avoir mené une nouvelle série de tests sur d’autres caractéristiques jugées décevantes. Le magazine avait notamment déploré des bruits aérodynamiques trop présents, un roulement trop rigide, des sièges arrières inconfortables et une tablette de bord confuse.

En réponse, Elon Musk avait alors expliqué qu’une majorité de ces problèmes avaient déjà été corrigés sur les derniers modèles. Consumer Reports publiera prochainement son nouvel avis sur ces modifications.

La Tesla Model 3 finalement recommandée par Consumer Reports
4.4 (88.75%) 16 votes