Avec plus de 3000 voitures électriques immatriculées  et un résultat historique pour l’hybride rechargeable, le marché du véhicule électrique est reparti à la hausse au moins de juin. En cumulant voitures électriques, hybrides rechargeables et utilitaires, ce sont près de 25.000 véhicules branchés qui ont été immatriculés en France au cours des six premiers mois de l’année.

Avec 3166 immatriculations enregistrées, la voiture électrique réalise en juin l’un de ses plus beaux scores de l’année. Si nous n’avons pas pu obtenir l’intégralité des données dans la publication diffusée par l’AVERE France, la Zoé conserve sa première place avec 1928 unités écoulées tandis que la Nissan Leaf arrive seconde avec 469 immatriculations.

Troisième du classement, la version électrique de la BMW i3 cumule 108 immatriculations tandis que la Model S réalise comme à l’accoutumé un très bon score en fin de trimestre avec 103 unités écoulées.

Record historique pour l’hybride rechargeable

Avec 1501 unités écoulées au moins de juin, l’hybride rechargeable enregistre une performance historique. Au coude à coude, la Mini Countryman PHEV et le Volvo XC60 hybrides rechargeables se partagent les deux premières places du classement avec respectivement 186 et 185 unités écoulées tandis que la BMW 225e vient clôturer le podium avec 111 immatriculations.

Sur l’utilitaire, l’électrique réalise également une très belle performance. Avec 859 immatriculations enregistrées, dont 466 Renault Kangoo ZE, le segment enregistre sa plus belle performance de l’année.

Bilan sur six mois

En additionnant les ventes de voitures électriques, de voitures hybrides rechargeable et d’utilitaires électriques, plus de 25.000 véhicules électriques ont immatriculés en France au cours des six premiers mois de l’année, soit une augmentation de près de 20 % par rapport au premier semestre 2017.

Au sein du segment VP, les voitures électriques ont représenté 1.18 % des ventes et les hybrides rechargeables 0.6 % sur le semestre écoulé, soit 1.78 % au cumul.

Avec la révision du superbonus, le manque d’offre sur les segments plus populaires et la difficulté d’approvisionnement de certains modèles, la voiture électrique enregistre finalement la plus faible progression. Passant de 13549 à 14340 immatriculations, sa progression n’aura été que de 6 %. Au cumul par modèles, la Zoé reste en première place avec un peu plus de 8000 immatriculations et une part de marché de 55 %. Elle est suivie par la Nissan Leaf (2248) et la BMW i3 qui, sans son range-extender, cumule 646 immatriculations.

A l’inverse l’hybride rechargeable explose avec plus de 2.000 immatriculations supplémentaires par rapport au premier semestre 2017. Avec un total de 7078 immatriculations sur les six premiers mois de l’année, le segment affiche une progression de 44 %. Au cumul, le Volvo XC60 prend la tête. Avec 704 immatriculations sur les six premiers mois, le SUV suédois est suivi de près par la Mercedes GLC et la BMW i3 REX avec respectivement 678 et 612 unités écoulées.

Du côté des utilitaires, les immatriculations passent de 2600 à près de 3700 exemplaires, soit une hausse de près de 30%. Avec plus de 1800 exemplaires, le Renault Kangoo ZE reste le modèle le plus vendu du segment.

Immatriculations véhicules électriques : bilan du mois de juin et du premier semestre
4.3 (85.88%) 17 votes