Catégories : Voiture électrique

Cycle de vie : en France, la voiture électrique émet 80 % de CO2 en moins que le thermique

Publicité

Alors que d’anciennes études faisaient état de résultats mitigés voir négatifs en ce qui concerne les émissions de CO2 sur le cycle de vie des véhicules électriques, une étude universitaire récente publiée par l’ONG Transport & Environment remet les pendules à l’heure.

Si tout le monde s’accorde pour dire que les VE n’émettent pas de gaz à effet de serre (GES) lors de leur utilisation, les opinions divergent parfois fortement lorsqu’il s’agit de tenir compte des émissions sur leur « cycle de vie ». C’est-à-dire lorsqu’on considère aussi les GES émis par la production de l’électricité utilisée (par des centrales nucléaires, thermiques ou des sources d’énergie renouvelable) mais aussi les émissions engendrées par la fabrication des voitures et de leurs batteries. A la demande de l’organisation Transport & Environment (T&O), les chercheurs de l’Université Libre (flamande) de Bruxelles (VUB) se sont récemment penchés sur les raisons de l’extrême variabilité des résultats observés dans la littérature scientifique à propos des émissions comparées des VE et thermiques.

Il apparaît que plusieurs études se basent sur des données anciennes voire erronées concernant le cycle de vie des véhicules électriques. Leurs auteurs ont par exemple sous-estimé les durées de vie des VE et de leurs batteries,. Ainsi, ils ne tiennent pas compte de la seconde vie des batteries utilisées pour le stockage de l’électricité ni de leur recyclage, rendu pourtant obligatoire par l’Europe. A l’inverse, certaines enquêtes ne considèrent pas les émissions de gaz à effet de serre (GES) sur l’ensemble du cycle de production des carburants fossiles, notamment lors de leur extraction par des méthodes très polluantes et énergivores (pétroles de schiste, sables bitumineux, forages off-shore profonds ou en régions polaires, etc.), de leur transport, leur raffinage, leur distribution, etc.

Des études sous-estiment systématiquement les consommations réelles des véhicules thermiques en se basant sur les résultats du cycle NEDC ou d’autres tests « douteux » (cf. scandale VW). A l’inverse elles surestiment les consommations d’électricité des VE, en ne tenant par exemple pas compte de la régénération d’électricité lors du freinage et de la décélération. En outre les mix de production d’électricité pris en compte pour établir les émissions de CO2 des VE ne prennent souvent pas en considération la progression rapide des énergies renouvelables partout dans le monde.

Sur base de données actuelles et réelles, les chercheurs de la V.U.B. ont refait les calculs. Dans un rapport récemment publié par T&O, ils démontrent que sur l’ensemble de leur cycle de vie, et même lorsqu’ils sont alimentés par de l’électricité produite majoritairement par des centrales au charbon très polluantes (comme en Pologne, par exemple), les véhicules électriques émettent significativement moins de CO2 que les véhicules thermiques. Alimentées par le mix de production électrique de la Belgique (pas de centrale au charbon, large part de nucléaire et montée en puissance des renouvelables), les VE émettent 65 % de CO2 en moins. En France où la part du nucléaire et de l’hydraulique est prépondérante, c’est – 80 %. Et en Suède, où les énergies renouvelables sont majoritaires, la réduction est même de 85 %. Si l’on tient compte du mix électrique moyen sur l’ensemble de l’Europe, c’est une réduction de 55 % des émissions de GES que les VE permettent d’obtenir.

Les scientifiques belges ont également extrapolé leurs résultats pour prédire les émissions des VE en 2030 et 2050 si l’UE atteint les objectifs qu’elle s’est fixés en matière de décarbonatation de la production d’électricité (grâce à la croissance des énergies renouvelables). En 2030 la réduction des émissions des VE en Europe serait de 66 % par rapport aux émissions actuelles des diesel et en 2050 de 80 %. !

Notons que l’étude s’attache aussi à quantifier les émissions des VE en fonction de la source d’électricité utilisée. Pour cela ils tiennent compte des GES émis lors de la construction des outils de production (centrales, éoliennes, panneaux solaires, …). C’est quand ils se rechargent par de l’électricité produite par des éoliennes que les VE émettent le moins de CO2 sur l’ensemble de leur cycle de vie : 30 g/km contre 210 g/km  pour les véhicules diesel, soit 7 fois moins !

Un des atouts des VE est de rendre possible, dans de nombreux pays, le choix du type d’électricité utilisée. Comme on le savait déjà, les utilisateurs de véhicules électriques soucieux de réduire au mieux leur empreinte sur le climat ont  tout intérêt à passer un contrat avec un fournisseur d’électricité verte. Et s’ils utilisent l’électricité produite par leurs propre installation photovoltaïque c’est tout aussi bien.

Cycle de vie : en France, la voiture électrique émet 80 % de CO2 en moins que le thermique
Notez cet article

Publicité
Bernard DEBOYSER

Bernard est ingénieur polytechnicien et consultant en énergie et mobilité durable. Passionné par les véhicules électriques qu'il utilise quotidiennement depuis 4 ans, il a créé en Belgique une association qui promeut la mobilité propre, électrique et responsable :

Lire les commentaires

  • Les choux et les carottes des études scientifiques : "En 2030 la réduction des émissions des VE en Europe serait de 66 % par rapport aux émissions actuelles des diesel et en 2050 de 80 %"
    En 1889, Les VE avaient une augmentation des émissions équivalentes de 2000% par rapport aux émissions actuelles des diesel...C'est bizarre, cela fait tout de suite moins vendeur.
    Pas contre, si je prends les VE du Bhoutan, alors tous les autres pays sont beaucoup plus émetteurs de CO²

    Idem, si pour la France, je compte en sus le CO² nécessaire au démantèlement à venir des centrales nucléaires (s'il est réellement possible de le faire). Moins d’émission maintenant pour plus d’émissions dans le futur proche ?
    En bref, oui, le sujet est, pour le moins, complexe ;)

  • Le pétrole de roche mère (de schiste) est extrait en général sans un réel respect de stopper les fuites de CH4 , gaz 84 fois plus radiatif. Dit autrement, l'extraction du pétrole de schiste et du gaz en question sont fortement émetteurs de GES et les calculs de nombres d'études n'en tiennent pas compte

  • Et combien d'uranium appauvri en plus ? Ah oui ce n'est pas grave on peut le recycler en obus à balancer sur les pays pauvres...

    • Désolé, mais ça ne fait pas de co2, donc hors sujet.
      Et personnellement je préfère une mine de sel condamnée que bousiller l'atmosphère d'une planète entière - mais le bourrage Greenpeace vous aura fait penser le contraire, dommage...

      • Votre périmètre de réflexion est bien étroit... CO2... CO2... et le reste ça ne compte pas ? En l'occurrence l'uranium appauvri se disperse bien plus que ça, avec l'aide des militaires (qui en sont également victimes...)

        • oui vous avez raison, j'oublie les particules fines et le NOX. ah zut ça n'en fait pas non plus !
          les militaires c'est un autre débat, comptez sur eux pour obtenir une pollution tt à fait autonome :)

  • Qui peut imaginer qu'une ONG ouvertement anti diesel comme T&E dise le contraire. On se souvient avec émoi que T&E, faisant abstraction complète du poids et du volume des véhicules, expliquait récemment que les diesel produisaient plus de CO2 que les essence ... car évidemment la très grande majorité des petits véhicules fonctionnent au SP alors que la majorité des SUV fonctionnement logiquement au mazout
    L'ADAC/Ecotest fait le calcul WTW (Well to wheel) pour TOUS les véhicules qu'elle teste ... avec évidemment le mix énergétique Allemand et là les résultats sont beaucoup plus nuancés ... et cela ne tient pas compte du CO2 lié à la production des batteries. Exemples
    BMW 225xe plugin hybride = en moyenne 193g de CO2 versus BMW520d = 163g ...

    Quant aux VE sur autoroute c'est la cata généralisée en termes d'autonomie 25kWh/100 kms pour la i3, eGolf ou leaf, 29 pour la Zoe et même 32 pour la Tesla selon l'ADAC ... tout cela confirmé par les tests sévères de l'Automobile magazine selon un protocole ISO 9001 : 128 kms d'autonomie sur autoroute avec la BMW i3 94Ah, 95kms pour la Leaf 30kWh et 135 pour la Zoe 41 kWh ... on imagine donc la situation un jour de grand départ : comme il faut recharger tous les 100-150kms, tout le monde se pointe au point de recharge en même temps et comme il faut au moins 30 minutes pour recharger, un bouchon gigantesque se forme ... et les temps global de trajet est multiplié par 3 ... l'automobile, symbole de liberté transformé en cauchemar ... Alleluia ...

    • Ceyal, j'ai déjà suivi des Model S sur autoroute :
      - soit un trajet local et le gars dépote
      - soit un long trajet et surprise, il roule plutôt à 110 au lieu de 134 compteur comme nombre de VT => çà diminue sérieusement la consommation et çà augmente l'autonomie
      Les VE actuels, on le sait, ne sont pas fait pour de l'autoroute. Merci de ré enfoncer ce point évident : on sait !
      un VE est un véhicule local essentiellement sauf les divers modèles de Tesla
      Bref, ta démo est inutile. Les VE à/p de 2020 eux vont commencer à sérieusement s'attaquer au véhicule unique donc polyvalent de nombre de foyers :
      - gazole => +0,32 € / litre MINIMUM plus le baril a des soubresauts à la hausse
      - hausse continue des malus sur les VT non hybrides rechargeables et à/p de 2020 çà va commencer à couter cher.
      Bref, le VE commençant à remplacer en volume les VT : à/p de 2020. en attendant, on joue, çà prépare le terrain, çà teste, çà discute et tout le monde attend Tesla en Europe pour de vrai (GF et prix agressifs possibles sur une TM3 )

      • @jumper
        "Les VE à/p de 2020 eux vont commencer à sérieusement s’attaquer au véhicule unique"
        1/ tu confirmes donc que cette étude est complètement bidon avec sa batterie de 30 kWh
        2/ tu confirmes donc bien que pour encore longtemps il va y avoir des émissions de GES énormes,
        donc en quoi le VE est la solution à notre problème.

        • certainement pas ! Des millions de foyers ont 2 véhicules car ils ne peuvent pas faire autrement. C'est comme çà, que tu sois d'accord ou pas et ces millions de foyers votent et n'en ont rien à faire de tes théories même si elles sont justes. Ce n'est la justesse de tes théories dont on doit parler, c'est de ce que demande la population.
          Cette étude montre que remplacer un VT "local" par un VE est écologiquement rentable voire même financièrement mais là j'ai des doutes énormes sauf sur une Tesla. Les batteries sont bien trop fragiles, peu fiables dans la durée et les VE sont vendus bien trop cher pour assumer le risque. à priori, une batterie de leaf 2016 ne serait toujours pas foutue d'atteindre 160.000 km donc se taper 6000 € de batterie chaque 160.000 km sur un VE ayant couté net de bonus et réduc 23.000 € ce n'est pas top
          Les VE sont une brique importante pour diminuer les émissions de GES :
          - chaque VT replacé
          - pousser les techno mises en oeuvre dans les VE vers les VA électrique qui eux règleront nombre de problèmes dont les VP encombrant nos routes et nos villes
          dit autrement : pas de VE actuellement, pas de VA électrique demain ou à minima , ils seront retardés

          • Il y a des choix de vie à faire, dont un choix professionnel. Je ne parle du VE, mais de trouver un travail et d'habiter à côté, de tenter de se rapprocher de son conjoint si le travail est éloigné, de permettre aux enfants d'être plus tôt autonome par rapport au "parent-chauffeur". Tout cela participe d'un confort de vie supplémentaire, indépendamment du choix de véhicule. Quand je vois des gens qui s'enterrent en campagne et trouvent que la vie en ville est chère mais font 20 km au moins (aller)/jour et usent et abusent de tous les services de la ville pour eux et leurs enfants, je trouve qu'il y a incohérence. Cela étant d'ailleurs facilité par une mesure fiscale très XXe siècle : les frais réels. Effectivement, quand ce choix est fait, il faut deux véhicules, et que l'un d'entre soit électrique ne résout que superficiellement le problème. Avoir un seul thermique et tenter de rouler le moins possible au quotidien (dans ce cas une essence sans moteur compressé suffit bien) me parait plus intéressant pour l'environnement que d'acheter un VE pour "équilibrer" sa conso en diesel.

          • Val, on ne doit pas vivre sur la même planète. 1) on change de boulot comme de chemise pour une part importante de la population, disons une fois / 5 ans ? Donc dépenser pour se rapprocher d'un boulot qui peut te licencier en 2 mn ?
            2) Vélo ? bonne idée de faire cohabiter vélo et bagnoles pressées le matin sur le chemin de l'école. En Autriche, oui, il y a des pistes cyclables quasi partout. Ici, c'est prendre le risque de voir son gamin être renversé
            Bref, gentilles tes idées , mises en place par à peu près tout le monde ... quand c'est possible. On en revient au VE sinon c'est 2 VT au lieu de 1 VT et 1 VE.
            Pour accélérer le processus, c'est simple : taxe sur le l/pétrole, bonus / malus , impôts sur les constructeurs dont les gammes vendues consomment trop ... bref, c'est en place. reste la vitesse de déploiement qu'on peut juger lente. Hollande avec un baril de pétrole faible n'a (comme d'hab) rien fait, il a même baissé la TIPP de plusieurs % ce c.n là !

          • C'est bien le réflexe pavlovien que j'attendais en lançant mon post, forcément clivant. Oui, tout le monde n'a pas le même mode de vie, une évidence. Mais pas utile d'isoler ceux qui ne vivent pas exatement comme sois-même sur une autre planete, car ils sont sans doute majoritaires. Pour ma part, les profils que je cotoient sont soit dans leur poste depuis plus de 5 ans, ou en tout cas dans leur boite en changeant de poste, ou dans la même ville, donc mobilité identique, soit des gens qui galèrent avec des petits jobs genre emploi aidés ou encore pire et en CDD non renouvelé, et qui seraient pret à bouger mais attendent le job providentiel, calé sur leurs compétences, et qui n'arrive pas. Ceux là finiront d'ailleurs peut-être à l'étranger. En attendant eux aussi restent au même endroit. C'est la diversé des situations, quoi, et surement pas le profil type "qui change tous les 5 ans" ou moins. Tous les 5 ans, ou comme de chemise? Déjà, c'est tout autre chose. En 5 ans on a le temps de s'organiser. Surtout on ne part pas forcément du fait qu'on va repartir, c'est effectivement souvent subi. Donc, rien n'empêche d'organiser sa mobilité (pendualaire et autre) en sachant que ça va peut-être changer dans les trois mois. Mais dans tous cela, il reste très difficile de se passer de deux véhicules j'en conviens. Mon expérience dans une petite ville est que c'est tout à fait faisable (les 2 travaillent et habitent en ville, il n'y a pas trop d'emploi autour). Je connais même l'exemple d'une famille qui vient de déménager en centre-ville et dont les 4 enfants vont désormais au collège, à l'école à pied, en plus des parents eux-mêmes pour le taf. Je dis le pied. Heu, je n'ai jamais parlé de vélo! Du coup l'agument, valable par ailleurs, du j'ai peu pour mes gosses ne tient pas. Bien que c'est évident pour moi que le vélo le premier levier de la mobilité urbaine. Mais je n'étais pas sur le sujet, là. Allez, bien gentilles mes idées, et bien très bien, elles sont d'actualité : http://transports.blog.lemonde.fr/2017/11/15/73000-reponses-fub/ 113 000 personnes, ça fait réfléchir sur la mobilité urbaine souhaitée par la population. Donc, le VE en ville c'est "gentil" mais ça ne résout qu'une part du problème: toujours du traffic, toujours des particules fines liées aux pneus, et dans une moindre mesure aux freins, toujours des parkings et une ville pensée pour la bagnole etc ... L'idée du VE, n'en déplaise aux constructeurs, ce n'est pas du 1 pour 1, c'est moins de voitures, et mieux de voitures. Par contre, comme d'autre j'exige une certaine aqualité et de la polyvalence pour y arriver, ce que je vois que chez Tesla et la Chevrolet Bolt pour le moment, si on exclut les hybrides.
            Les mesures fiscales à tout va c'est "gentil", mais à un moment il faut que cela s'appuie sur un modèle économique, et juste pour l'aider par pour le maintenir sous perf'. Donc la aussi , le modèle Tesla est le plus approprié car il pourrait se passer des aides et continuer à progresser, à la différence de la Zoé. Hollande: pas de commentaire, c'est de la politique. Lui ou un autre, pas vu de différence en matière de fiscalité Diesel. Attendons ce qui se passe après les annonces de Hulot. Tout dépend s'il est encore là dans 6 mois ou pas.

          • @jumper
            Tu oublies juste que les habitants qui se trouvent sur le chemin des millions de foyer qui "ne peuvent pas faire autrement" ont aussi un bulletin de vote et ils ne s'en privent pas pour réclamer moins de circulation.
            L'étude parle bien de 1,5 batteries pour faire les 200 000 km.
            Par contre ce n'est pas parce que tu n'auras pas de VE maintenant que tu n'auras pas de véhicules autonomes.

          • les habitants qui se trouvent sur le chemin des millions de foyer : ben la plupart d'entre eux ont une bagnole aussi, ils sont contents que les autres viennent dépenser leur fric dans l'économie locale donc moins de circulation pour une partie de ces gens c'est moins de boulot , bref, ton raisonnement est tro basique et sans aucune profondeur. Paris peut se permettre de pourrir la vie des automobilistes (quoique ) , un autre ville ferait tout simplement partir des entreprises et de l'activité => très mauvais pour les élections : je suis le maire qui fait fuir les commerces et les entreprises de la ville. très vendeur comme slogan.
            à part Tesla, il n'y a pas de batterie dont on soit sur qu'elle peut atteindre les 200.000 km. Va falloir attendre pour voir comme les i3 , les ioniq etc atteignent les 100.000 km et plus
            il semblerait que Tesla ait passé un cap (sous entendu dans l'annonce des semi et roadster) : une batterie 2 fois plus dense que l'actuelle à prix identique voire inférieur. çà pourrait changer la donne dans VE contre VT plus tôt que prévu

          • @jumper
            Mais ce n'est pas parce que des habitants ont eux-même une voiture qu'ils supportent les nuisances des autres, va faire un tour dans les CQ et tu verras les demandes de certains loin d'être en cohérence avec leurs actes.
            Mais des exemples de ville qui boutent les voitures en dehors et dont l'économie fonctionne et dans lesquelles les commerces reviennent, il y en a pléthore : Strasbourg, Nantes, Le Mans, Angers, Rennes, Bordeaux, Poitiers, La Rochelle, etc.
            Des qui laissent les voitures et dont les commerces périclitent il y en a pléthore.
            Pour les 200 000 km c'est juste une question de nombre de cycles admis et de capacité de la batterie, rien d'autre.

          • non, page 6 de l'étude Christophe (j’espère au moins que tu l'as lu !)
            nb de cycle, ils ont volontairement choisi le LMO avec ... 1000 cycles d'où lkes 1.5 changement de batterie. Ils auraient du prendre du NMC plus généralisé aujourd'hui, 1650 cycles et ds le cas de TEsla c'est bien du NCA à ... 2800 cycles ...

          • c'est çà que tu appelles "moins" de circulation : Strasbourg etc. ? une blague ? le vieux centre ville historique est certes interdit aux autos. Vu l'étroitesse des rues, normal. Mais çà se limite à des clopinettes en surface totale. Bref, revenons au sujet : l'étude n'est certes pas bidon, la diminution des GES par les VE sera faible au début (faudra des millions de VE pour percevoir un impact sérieux), la technologie des VE entraine la création de la filière stockage résidentiel qui lui va avoir un impact sur les émissions de GES (PV / éolien + stockage local au niveau de maison ou d'un quartier / ville) , cette filière entraine l'accélération des PV et au vu du prix de l'énergie et de son prix réel (0,3 du kWh sans subvention) , l'autoproduction est rentable dans divers pays et commence à se mettre en route. Bref, c'est un éco système et par ta position bornée et aveugle, tu tentes de flinguer ces évolutions. Volontairement, aveuglement, je ne sais pas. Peu importe, elles sont en route.

          • "Mais çà se limite à des clopinettes en surface totale" quelle mauvaise foi, cherche un peu tu verras que la zone piétonne de Nantes et Strasbourg, voir même Bordeaux représente une surface non négligeable et comme par hasard ce sont les zones les plus actives en terme commercial.

            La nuance tu ne connais pas manifestement, je dis seulement que remplacer des VT par des VE, surtout en attendant que le VE puisse remplacer le VT ne suffira tout simplement pas à atteindre les objectifs de la COP21. Mais volontairement tu te refuses à le voir, étonnant de la part d'un gars qui fait des conférences sur le climat et qui je suis sûr y va en VT ! Incohérence quand tu nous tiens.

          • [quote] voir même Bordeaux représente une surface non négligeable et comme par hasard ce sont les zones les plus actives en terme commercial [/quote]
            faudra leur dire !
            C'est pas la fête du slip pour les commerçants, malgré des zones piétons limitées, des parkings auto gigantesques (certes souterrains) littéralement collés à ces zones ou sous ces zones (grands hommes, tourny, place de la Bourse) , avec des boulevards et des quais routiers à 50m desdites zones... bref

          • Apprends à faire un règle de 3 et on pourra re causer du sujet dans un lointain futur. Je pense que remplacer des VT par des VE est essentiel pour tenter d'atteindre la COP21 car y arriver passe par un éco système écologique et que sans VE produit en masse , çà freine considérablement la mise en place de cet éco système. VE : 5 ans 4 mois de leaf #1 => sauf Tesla, nombre de batteries li-on ne tiendront pas la durée et réservent de mauvaises surprises à leurs proprio ; je suis passé à Prius 3 en attendant un vrai VE (si possible made in Europe) avec une vraie batterie pérenne et un vrai réseau de SC - à priori 2020 devrait être l'année de ma TM3 ou 2021 si la GF européenne est lancée en 2018. Je suis cohérent, je pourrais garder ma Prius 3 durant encore 10 ans sans problème technique, voiture ultra robuste et ultra fiable et plutôt économique ou la remplacer par une prius 4 rechargeable bien moins chère qu'une TM3 long Range.

          • Ce qui est important c'est de fermer le robinet à CO2, point barre.
            Cette étude démontre que l'on ne le ferme pas.
            Reconnais juste que tu ne veux pas entendre que tu es loin des 860 kg CO2eq / an et que tu ne l'atteindras jamais.
            Au moins ce sera clair, plutôt que de faire croire que l'on peut atteindre l'objectif de la COP21.
            Maintenant il faut se préparer au carnage, c'est tout. C'est pas la peine de faire des grandes phrases.

          • "Ce qui est important c’est de fermer le robinet à CO2, point barre.
            Cette étude démontre que l’on ne le ferme pas"
            -55% de CO2, voilà ce que démontre cette étude ... Je préfère le fermer à moitié que de gueuler en critiquant systématiquement ds le vide comme tu le fais !

          • tiens, tu arrêtes avec les MP :) ? Oui il faut fermer le robinet à CO2. La population veut elle le faire ? pas aussi vite qu'il le faudrait. C'est ainsi. Et pas autrement. que peut on faire ? mettre en place les fondations vers une nouvelle société bien plus écolo pour les "survivants" et pour limiter le carnage. Le VE comme VP à la place du VT est une des étapes transitoires indispensables à l'évolution vers un éco système écologique d'où le VP aura quasiment disparu ainsi que le charbon, le nuke, le pétrole , les pesticides etc.

          • A parce que tu es devin et que tu sais ce qu'il va advenir si on n'arrête pas le robinet à CO2 !
            Pourtant tu es bien le premier à parler de la problématique du permafrost en Sibérie.
            Pas sûr qu'il reste beaucoup de survivants avec cette bombe.

            Si on doit faire disparaître le VP (ce pour quoi je milite) ne perdons pas de temps avec des phases transitoires, on n'a pas le temps.

          • C'est là où tu te trompes : ne perdons pas de temps .... Je te suggère de (re ?) lire Cassandre
            Peu importe que tu aies raison, personne ne t'écoute donc tu as tort.
            Donc il faut du temps et tant pis pour la casse, les humains ne comprennent que quand ils sont au bord du gouffre voire carrément dedans. C'est ainsi.
            De nombreux scientifiques ont fait des simulations sur l'emballement climatique. pour le moment, il y aura des survivants - la planète a connu des températures bien plus élevées qu'actuellement. Juste qu'il y a une biodiversité bien plus faible. Une fois l'équilibre obtenu sur les GES, on va recommencer à engranger du CO2 / CH4 sous forme solide et çà repartira dans l'autre sens)
            j'intuite (donc ne pas demander de sources, ce sont juste des calculs perso) : équilibre émission GES / captation GES à l'équilibre pour 2050 voire un peu avant puis on repart dans l'autre sens, diminution des GES sur 100 ans ; pendant ce temps diverses cataclysmes écologiques, climatiques, météo, économiques qui vont fortement diminuer la population humaine et fortement contribuer à atteindre l'équilibre puis à repartir en arrière jusqu'à revenir à une température compatible avec des humains en grandes quantités sur la planète. Donc non, je ne pratique pas la divination. Je tente de calculer grosso modo.

  • Le combat entre thermique et électrique à lieux en ce moment et c'est normal !que direz vous au génération future ?que vous discutiez au lieux d agir comme des politicien ?le changement c'est maintenant,le réchauffement climatique est quelque chose de normal pour la terre, là on accélère le processus !le vrai problème c'est pas vos chiffres mais peut être que l on est ou que l'on sera trop nombreux sur terre !plus on sera plus on accélérera le processus ! à méditer ?et par pitier ne joué le jeux des constructeurs qui pendant que vous disputer vente des voitures thermique qui accélère le processus!

  • La France à 40 g/kWh ? C'te blague.

    Sur les 2 derniers mois le minimum était à 51 g/kWh, le dimanche 22 octobre, et le maximum à 135 g/kWh le jeudi 9 novembre. Il n'y a qu'en été qu'on est en dessous des 50, et encore, pas tout le temps.

    Et forcément la raffinerie n'a pas la possibilité d'être alimentée en EnR. 210 g/kWh c'est une raffinerie alimentée au charbon.

    Bref, encore une étude avec des dés pipés.

  • Oui enfin, il faut vraiment tout mettre dans la balance, et ne voir que le pur thermique actuel.
    Une ZOE faite en France, chargée en FR aujourd’hui, et ne circulant pas trop dans les bouchons sur 12500km/an en sera à 48gCO²/km ACV (1500kg de châssis/moteur: 27g + BAT: 13g + EDF: 8g, le tout par km). Un VT essence moderne équivalent mais plus léger, lui en sera à 150gCO²/km ACV, soit une baisse de 68%. Maintenant la même ZOE faite en Hongrie, fera là-bas qu’une baisse de 50%, et en Turquie plus que 40%. Attention donc, où est faite l’analyse ! Par-contre, si maintenant on le compare avec un petit PHEV de 1250kg en FR (85% Elect / 15% SP95) qui lui sera quasi à 52 gCO²/km (1250/1500*27+8*85%+120*15%), là, le pur VE n’apporte plus vraiment de gain si l’électricité est moins « propre ». Et même, ce PHEV polluera moins si le CO²/kWh est plus élevé (regardez vers les pays du levant …). Donc, oui et non pour les émissions de CO² selon les conditions !
    §

    • pourtant l'étude montre bien que même en Pologne le VE est plus efficace ! Qui croire ? Des chercheurs ou Daniel nous prétendant un 150gCO2/km ACV sorti de son chapeau ? Juste pour info, la simple combustion du diesel amène à une conso de 4.7L/100km pour tes 150g/km, 5.35L/100km en essence (valeur ACV). Et le châssis il est fabriqué sans CO2 peut être ?

      • Essence = 120gCO²/km pour du 5.3L/100 effectivement + environ 18g en ACV selon l'appro.
        Mais VT homologué à 105gCO²/km, en NDEC bien sûr, comme la ZOE avec ses 0/147kWh/km !
        Châssis = 22.5gCO²/km c'est écrit dans le calcul ...
        §

        • ok pour les 120 en combustion pure, j'ai 28 pour l'ACV moyen d'il y a plus de 3 ans (donc sans tenir compte de l'évolution récente du schiste et off shore toujours plus profond et zones polaires à venir), donc oui, on arrive bien à tes 150g/km, aux quels il faut rajouter les 22.5g/km pour le châssis ...
          Pour la Zoé, non, le chassis ne fait pas 1500kg, ça c'est le poids total, avec batterie, déjà compté par ailleur, en réalité le châssis est moins lourd (1160kg ds le cas de Zoé 40).
          ils ont bien pris la conso réelle, soit 35% de plus que la norme NEDC qui n'a aucun sens physique (personne à par Christophe prétend rouler en moyenne en atteignant cette norme !).
          Mais, ça confirme que même en Turquie, il y a toujours une baisse de 40% ! Ce n'est pas rien. L'évolution du mix va en outre ds le bon sens, quelque soit le lieu de la planète et un VE en profite directement sans attendre renouvellement du parc, comme le VT qui "profite" du schiste directement ;)
          Pour ton phev, tu oublies la partie batterie qu'il lui faut, même si moindre que pour le VE. Rajoute donc également un moteur supplémentaire et tout son système de dépollution, le fait que certains ne vont jamais le brancher, et ton erreur de châssis plus léger qui ne l'est pas. Effectivement, on arrive à une quasi équivalence ds les pays fortement émetteurs mais qui comme le dit l'étude ne le seront plus prochainement ... En france la question ne se pose pas, PSA avec ses futurs phev viserait elle uniquement le Bangladesh, l'inde ou le Pakistan ?

          • Rickobotics,
            Moi j’ai pris plus que le NEDC (hors bouchon) pour la ZOE avec 0.147kWh/km et pris environ 138gCO²/km pour un petit véhicule essence du segment B de 975kg donné à 105gCO²/km en mixte. Vous l’avez sûrement reconnu ! Oui, le poids châssis/moteur de la ZOE est plus faible seul, mais pour simplifier la règle de trois du PHEV avec sa petite batterie, j’ai pris l’ensemble (châssis et BAT de la ZOE) car proportionnel niveau CO² fabrication. Et je confirme bien que ce PHEV-80CV-10kWh (même gabarit que la ZOE) fait moins que 1250kg tout compris … Bien-sûr Esunisen, vous comparez les puissants PHEV actuels (avec des moteurs frisant l’insolence), mais moi je le compare à la « petite ZOE », donc un PHEV équivalent qui n’existe pas encore dans les concessions, certes ! Il faut attendre …

            Pour rappel, l’ADEME utilisant une base moyenne EDF-UE à 110g donne de mémoire, le VE à 66g et le VT à environ 160g, soit une baisse de 59%. Comme je ne suis pas d’accord avec elle, j’ai pris plutôt EDF à 56g en FR, et donc le VE à 48g et le VT à 150g, soit une baisse de 68% ! Je ne suis donc pas si faux, voire même bien plus optimiste que l’ADEME en faveur du VE versus VT ! Mon raisonnement vu sous cet angle tient toujours la route, non ?
            Je confirme donc bien en sus, que ce petit PHEV en segment B ne polluera presque pas plus que la ZOE et ceci même en FR avec le passage en flex-fuel, que le bilan CO² sera équivalent (voire meilleur si la batterie est importée), pour finalement avoir plus de liberté d’autonomie. Le pied quoi !
            §

          • J'ai pris des véhicules identiques pour comparer. La Zoe n'existant pas en hybride, pas moyen de faire une comparaison équitable. Le plus proche serait une Yaris hybride, 1160 kg contre 1480 kg pour la Zoe.

          • Merci pour le graphique. C’était pour 2030, je suppose !
            Mais je vois aux couleurs que l’étude « utilise » mal la part pure électrique du VHR. Celui-ci sera comparable au VE si au moins 85% d’utilisation se fait en mode ZED (urbain) et d’autant plus en flex-fuel. Le VE-Rex est pour moi synonyme d’un VEHR série avec même, sur un long trajet autoroutier, un moins bon rendement global qu’un VEHR série/parallèle.
            Il faudra attendre que la densité des batteries soit vraiment élevée pour que l’impact CO² ACV de sa fabrication soit compétitif par rapport à celui de l’acier-alu-recyclé du petit moteur thermique.
            §

          • Oui je le confirme avec les VT et plus particulièrement ceux de PSA je suis proche de la norme cycle mixte.
            Pour les hydride je suis plus de 20 % au-dessus et pour les électriques 30 % au-dessus.

            Mais évidemment je ne les utilise pas en ville puisqu'aucun n'est bon pour la santé des riverains.
            Cela confirme que cette association devrait s'appeler Automobile et Environnement et qu'elle fait du lobbying pour ne rien changer sauf les VT par des VE tout en minimisant la pollution au roulage des VE (cf article du Monde).

          • Toi on devrait t'appeler "sans cervelle et sans vision" ! Les VE, leur développement actuel même si ils pourraient ne pas être aussi vertueux que prévu, permettent de construire un éco système écologique à venir. On s'en cogne de ta 107 / 108 qui serait selon tes calculs foireux et biaisés un peu moins polluante en énergie primaire (ce dont tout le monde se cogne car le vrai enjeu est la qualité de l'énergie primaire) - bref , lache nous les baskets.

          • Si tu veux que je te lâche les baskets, commence par respecter tes interlocuteurs en évitant de les insulter.

            Et quand tu dis "ils pourraient ne pas être aussi vertueux que prévu" c'est plus que risible surtout quand on le met en perspective avec "permettent de construire un éco système écologique à venir".
            Quand ? Avec la 3ème, la 4ème, la 5ème génération ? Des guguss comme toi nous ont emmené dans le mur et continuent en faisant et en entrainant des éco système destructeurs de la planète. Et ces guguss ne méritent qu'une chose c'est qu'on les combattent.

          • Zut ! Christophe est bien en "ignoré" dans mon profil mais ses messages continuent d'apparaître ! Divers essais et çà bogue toujours. Bbboonnnn

          • Pas de quoi casser trois pattes à un canard niveau poids.

            Ioniq Electrique : 1495 kg
            Ioniq Hybride : 1445 kg
            Ioniq Plug-in: 1570 kg (+750 kg remorque)

            e-Golf: 1540 kg
            Golf GTE: 1540 kg

            Pour la conso réelle, chacun à la sienne, selon qu'on fait de l'éco-conduite ou pas. Prends 2 voitures identiques parcourant le même trajet sur la même route, leurs consos ne seront pas strictement égales.

            NEDC, même si c'est foireux, c'est une norme.

          • non, sans la batterie on arrive bien au même poids qu'un VT, voir légèrement moins, tout simplement ! NEDC est une norme, certes, mais qui n'a juste rien à voir avec la réalité moyenne de conduite, donc bien sans signification physique et sans reflet de l'impact réel tout simplement ... WLTP devrait arranger tout ça heureusement, mais ne pas s'étonner si les consos des véhicules prennent d'un coup +30% mini, il faudra également assumer et ne pas dire, oh non, finalement je préfère conserver le chiffre précédent qui m'arrange ...

  • ok donc apparement le calcul fonctionne plus ou moins et tout est basé sur les centrales nucleaires... ouais bof..
    vite vite faut defendre le Mali, on doit extraire de l'uranium...

  • pourquoi une deuxieme vie aux batteries et pas un recyclage directement ? ca coute trop cher ? on n'arrive pas a les recycler ? Donc la soluce c'est de faire des parking de batteries en de fin de vie ? et apres on fait quoi ? ya une etude ou l'on voit que 'lon peut recycler 100% de la batterie et le cout associé ?

    • il est économiquement bien plus intéressant de ré utiliser une batterie usée à 30% que de la recycler. c'est aussi bien plus écologique. La Loi oblige en UE au recyclage des batteries de VE. Bon y'en a 0 à recycler car toutes sont envoyées en 2ème vie pour du stockage résidentiel. On sait recycler des batteries de portable au li-on donc çà ne devrait pas poser de problème de recycler des cell li-on de VE

  • A-t-on une étude sur la quantité supplémentaire de déchets nucléaires du VE par rapport au VT en France ? Quelque comme + 1000% ?

    • On sera plutôt sur +0%
      en mars 2018, Hulot va annoncer un gigantesque plan de déploiement des EnR pour dégager 1/3 du parc nuke à la casse d'ici 2030 à 2035

      • Hulot, c'est bien le même qui a supprimé le bonus écologique aux véhicules hybrides rechargeables ? Sinon pour le reste, c'est le maître des incantations...

Articles récents

Marre des SUV !

Alors que la chasse aux kilos superflus et la réduction drastique des consommations de carburant devraient être la priorité absolue…

20 juin 2018 09:45

Dieselgate : le dirigeant d’Audi arrêté

Le PDG d’Audi, Rupert Stadler a été incarcéré ce lundi 18 juin à Munich dans le cadre de l'affaire des…

19 juin 2018 10:24

Tesla : sabotage sur les lignes d’assemblage de la Model 3

L’employé serait parvenu à pénétrer le système d’exploitation de Tesla et à voler une grande quantité de données « hautement sensibles…

19 juin 2018 09:00

La Turquie aura sa voiture électrique

Le président turc Recep Tayyip Erdogan l’avait annoncé à la fin de l’année dernière : son pays allait créer une marque…

18 juin 2018 17:02

Une Tesla Model S prend feu sans raison apparente

Ce mercredi 13 juin, une Tesla Model S a mystérieux pris feu dans les rues de Los Angeles. Un problème…

18 juin 2018 09:04

Batteries et mobilité électrique : l’essentiel de l’actu

L’essor de la mobilité électrique dépend en grande partie du développement de batteries toujours plus performantes. Nous avons compilé pour…

17 juin 2018 06:31