Blog Brèves Essais Forum Boutique Annuaire Dossiers Voitures Occasions Assurance auto Devenir membre Se connecter
Toutes les discussions autour de la mobilité respectueuse de l'environnement.
2 messages Page 1 sur 1
Sam 14 Juil 2018 08:27
Salut, l'article a une dizaine de jours mais je pense pas en avoir entendu parler par ici ?

https://www.lesechos.fr/industrie-servi ... 189438.php

Batterie : le projet fou de deux anciens de Tesla
Emmanuel Grasland Le 03/07 à 19:26Mis à jour le 04/07 à 14:44

Deux anciens dirigeants de Tesla entendent construire en Suède la plus grande usine de batteries lithium-ion d'Europe. Elle devrait employer 2.500 salariés si le projet se réalise.

Chez les industriels européens, c'est un projet qui suscite à la fois fascination et scepticisme. Et devinez quoi, il est mené par des anciens de Tesla... Leur idée est de construire en Suède la plus grande usine de batteries automobiles lithium-ion d'Europe, alors que le marché est largement dominé par les fabricants asiatiques . Une gageure...

Mais à Skellefteå, dans le nord de la Suède, la préparation du terrain de construction a démarré voilà quelques semaines. Peter Carlsson, l'ancien responsable production de la Model S, est à la tête du projet. Basée dans le nord du pays, l'usine doit démarrer à la mi-2020 avec une capacité de production de 8 GWh par an, avant d'atteindre, en quatre étapes, 32 GWh en 2023. Le site emploiera alors 2.500 salariés et s'étendra sur 500.000 m2, a indiqué l'industriel suédois, lors d'une présentation au « World Materials Forum », qui se tenait la semaine dernière à Nancy.

L'histoire du projet commence en 2016. « Après avoir quitté Tesla, je suis rentré dans différents conseils d'administration. Mais au final, je préférais faire des choses que de donner des conseils. Et puis la question de la transition énergétique m'intéressait », explique l'ancien dirigeant de Tesla aux « Echos ».
Un démonstrateur industriel

Après 6 mois d'études visant à valider le projet, Peter Carlsson et son ancien collègue, Paulo Cerruti, fondent la société Northvolt. Ils recrutent une vingtaine d'experts japonais et coréens, qu'ils installent dans un centre de R&D, à quelques kilomètres de Stockholm. « Les meilleurs spécialistes de la technologie sont soit au Japon, soit en Corée », explique Peter Carlsson.

Pour se lancer dans l'aventure, les fondateurs lèvent ensuite 50 millions d'euros, puis 150 millions en début d'année 2018 afin de construire un démonstrateur industriel. La prochaine étape, menée avec Morgan Stanley et BNP Paribas, sera de l'ordre de 1,5 milliard d'euros. « Il y a en Europe un scepticisme plus fort qu'aux Etats-Unis mais tout le monde réalise aussi que la démarche a une importance stratégique pour le continent. Beaucoup de gens sont intéressés, de l'industrie allemande à des acteurs comme Volvo », explique Peter Carlsson, qui détient 60 % de la société avec son collègue.
Une énergie pas chère

Mais pourquoi avoir choisi la Suède ? « Nous y disposons d'une énergie pas chère et à 100 % hydraulique », répond Peter Carlsson. Cela permet d'assurer le minimum d'émissions de CO2 alors que la construction d'une batterie est loin d'être neutre en la matière. L'industriel vante aussi sa capacité à s'approvisionner en nickel, cobalt, lithium et graphite en Scandinavie. Des éléments essentiels à la production des batteries.

Mais comment faire face aux économies d'échelle des géants asiatiques ? Northvolt met en avant une intégration verticale très forte, qui permettrait de réduire les coûts alors que le marché est « très fragmenté ». La société, qui a signé des partenariats avec Siemens et ABB, entend aussi beaucoup travailler sur l'automatisation des process. « A terme, le coût du travail pourrait descendre à moins de 10 % du coût total », assure Peter Carlsson. De quoi susciter l'intérêt des industriels européens sans pour autant totalement convaincre.
Nissan Leaf 24 kW de Avril 2015 achetée en Mars 2017 (27000Kms-->75000Kms)
Nissan 40 kW Tekna VD depuis le 16 Mai 2018 !!! YES PAPA !!!
Mes parents ont eu Leaf1 en 2012/2013 pendant 1 an et 20.000 Kms et ont la Leaf 2.zero depuis Avril 2018

Ces publicités ne sont plus affichées lorsque vous êtes membre d'Automobile Propre. Inscrivez-vous !

Sam 14 Juil 2018 09:12
C'est plutôt une bonne chose, l'Europe sera moins tributaire des technologies d'Asie. Cela peu amener des partenariats avec des constructeurs automobile européens. Et comme il le disent l'énergie utilisé est hydraulique donc génère moins de CO2 ce qui est une bonne chose.
2 messages Page 1 sur 1


Devis wallbox voiture électrique