Catégories : Voiture électrique

EU-LIVE : PSA présente son quadricycle hybride rechargeable

Publicité

Associé au consortium européen EU-LIVE, PSA vient de révéler un concept de quadricycle  animé par une motorisation hybride rechargeable.

Dans le domaine du quadricycle PSA, n’en est pas à son coup d’essai. Déjà, en 2013, le groupe français présentait la seconde version du VelV, un concept électrique doté d’une centaine de kilomètre d’autonomie. Désormais, c’est à l’hybride rechargeable que le constructeur s’attaque avec un modèle présenté dans le cadre du programme européen EU-LIVE.

A mi-chemin entre le 2 et la 4 roues, le concept présenté par PSA est homologué dans la catégorie des quadricycles légers. Il associe deux moteurs électriques intégrés dans les roues arrière à un moteur essence monocylindre de 31 kW. En pratique, l’engin fonctionne en mode « zéro émission » jusqu’à 70 km/h tandis que le moteur essence prend le relai sur la plage 70 – 130 km/h. Un montage qui laisse supposer un système plus proche d’un hybride parallèle, comme ceux embarqués à bord des hybrides Toyota, que d’un montage série comme pour la Chevrolet Volt ou la BMW i3.

Sur la partie technique, le communiqué de PSA ne donne malheureusement que peu de détails quant aux caractéristiques électriques de l’engin. Si on sait que les moteurs électriques ont été développés par les sociétés Elaphe et Brembo, on ne connait pas leur puissance. Idem pour la batterie en 48 volts, conçue par Samsung SDI, dont la capacité n’a pas été précisée.

Quant à l’autonomie, PSA se contente d’annoncer un chiffre global de 300 km sans donner la répartition entre électrique et thermique.

Long de 2.4 m et large de 85 cm, le démonstrateur de PSA peut accueillir jusqu’à deux passagers en tandem. Utilisable sans restriction sur route comme sur autoroute avec un permis voiture, il est équipé d’un mécanisme d’inclinaison lui offrant une maniabilité proche de celle d’un trois roues de type Piaggio MP3. PSA indique avoir déposé pas moins de 13 brevets sur le système qui repose notamment sur des composants hydrauliques et une suspension hydropneumatique.

Deux autres modèles en préparation

La présentation de ce démonstrateur est le résultat du projet EU Live « Efficient Urban Light VEhicle », un projet européen rassemblant douze partenaires issus de six pays et soutenu à hauteur de 6.7 millions d’euros par le programme « Horizon 2020 ». En termes d’objectifs, EU LIVE vise notamment à concevoir des chaînes de traction communes et applicables à différents objets de catégorie L.

Au-delà, de ce premier prototype hybride rechargeable, le consortium devrait présenter deux autres modèles : un scooter électrique qui reprendra une partie des composants du premier démonstrateur et un quadricycle électrique homologué en L6e et de fait limité à 45 km/h. Si ce type de projet reste très exploratoire, il est dommage de limiter le tout électrique à ce type d’homologie. Avec les nouvelles technologies batteries, il y aurait de quoi faire beaucoup mieux !

EU-LIVE : PSA présente son quadricycle hybride rechargeable
4.3 (85%) 8 votes

Publicité
Michaël TORREGROSSA

Passionné de technologies et d’innovations, Michaël s'intéresse aux véhicules électriques et hybrides depuis de nombreuses années. Aujourd’hui, il élargit son spectre à l’ensemble des énergies alternatives (GNV, GPL, hydrogène, éthanol etc…) et à tous les enjeux liés à la mobilité.

Lire les commentaires

  • Quand on constate l'autonomie d'un C-Evolution Long range, et que ce proto est 2 fois plus large, et que donc il pourrait emporter 2 fois plus de batteries, nul besoin de s'em....der avec de l'hybride qui p.e et qui pollue, sauf à vouloir préserver de l'emploi pour son réseau et marger sur les pièces d'usure !
    Mais de toute façon , cela restera à l'état de énième proto sans suite, car commercialement invendable, vu le surcoût de part les choix techniques faits .

  • j ai jamais compris l acharnement des constructeurs sur ce genre de boite a sardines ??!?!?!
    sur la papier, on est tous d accord pour dire que ca correspond aux usages de 90% de la population....mais dans les faits, ce type de vehicules NE se vend PAS !!!!!! alors pourquoi insister ?!??!

  • Où comment recycler un proto de 2013 tout en rajoutant un moteur thermique pour pomper des subventions UE ...

  • Les portes en élitres, système d'inclinaison hydraulique, suspension hydropneumatique, hybridation, batterie...etc une usine à gaz qui ne peut que couter un bras en concession donc complètement en-dehors de la réalité.
    Ce qu'en tire PSA, la seule chose qui les intéresse dans ce projet ce sont les 6,7 millions qu'ils se sont partagés à 12, ça fait tourner la boutique, ça fait parler un peu d'eux en les mettant dans l'air du temps, le tout gratis!

  • Pour aller au fond de la question des trop transportés et plus assez bougés à fond par eux-même, avec toutes les tares physiques apportées d'une génération à l'autre...(http://www.rtflash.fr/sedentarite-fleau-societe-meconnu/article), je me demande s'il ne serait pas plus utile de faire bien plus léger en engins à pédales assistés de l'électrique. Alors, peut-être qu'un peu plus de bon sens cellulaire serait de retour, sans craindre de se retourner le pire en pleine figure anémie, artériosclérose, ostéoporose, Alzheimer..., et "jantes" passent ). nouvelelvis.wordpress.com

  • AUTO-PLUS révèle que ce CONCEPT NE SERA PAS COMMERCIALISÉE (non plus, comme le VelV... !§!).
    https://www.youtube.com/watch?v=zAYz20QahTs

    NUL, pas étonnant que les voitures françaises soient si chère, si on gaspille le fric du groupe en études tape à l'oeil qui n'aboutissent pas !§

    Si c'est le cas, je n'achèterais plus de Peugeot et me rabattrais sur Hundai (tant pis pour notre équilibre de la balance des paiements "francs"chais)

  • Ayant testé en 2012 la Twizzy, dont le design m'amusait , j'ai été déçu par: l'absence de coffre pour les courses, l'inconfort de l'habitacle (trop bas et exigu), l'autonomie trop faible env 80km, l'absence de prime pour les quadricycles (Pourquoi?), et surtout l'inconfort (secoué comme dans un prunier).
    Pour 100 millions d'euros de frais de développement, plutôt que cet exercice de style sans débouché, PSA ferait mieux à la place de proposer une nouvelle batterie pour la triplette (rêvons un peu: 25kWh dans le même pack, de quoi faire réellement 200km en été) et vendre l'engin cinq mille euros HT de moins qu'actuellement. Ils en vendront minimum 2 à 3 000 exemplaires annuels en France seule sur les cinq prochaines années, amha.

    Zut, j'oubliais: l'accord avec MITSUBISHI a été rompu...Je propose alors cette recette à la SMART....

  • Quand est-ce que l’on arrêtera de nous présenter des gadgets électriques pour enfin nous offrir des voitures électriques en Europe et pas en Chine.

  • Avec EU LIVE, Uniti One, empressons-nous de contrer les asiatiques qui s'installent de plus en plus près (les chinois au Maroc !§!

Partager
Publié par
Michaël TORREGROSSA
Etiquettes : EU-LivePSA

Articles récents

Citroën C-Zero : de la panne batterie à la greffe de cellule

Le présent article fait suite à celui intitulé « CMJ Solutions espère réparer la batterie de votre voiture électrique »  mis en…

23 septembre 2018 08:14

PSA : en 2019, tous les nouveaux modèles auront une version électrique ou hybride

Précisant ses ambitions en matière d’électrification, le groupe tricolore annonce un début d’offensive pour 2019. A cette date, l’intégralité de…

22 septembre 2018 15:45

DS 3 Crossback e-Tense : la première voiture électrique de DS sera au Mondial de Paris

Présentée aux côtés de trois autres premières mondiales électrifiées, la DS 3 Crossback e-tense sera présentée fera ses premiers pas…

22 septembre 2018 10:50

Audi e-tron : nos impressions à bord du SUV électrique aux anneaux (avec vidéo)

Invité à l’événement The Charge organisé par Audi ce lundi 17 septembre à San Francisco, Automobile-Propre a fait partie des…

21 septembre 2018 16:01

Plus de 23.000 points de charge publics en France

Selon le dernier relevé publié par GIREVE, la France compte désormais plus de 23.000 points de charge accessibles au public,…

21 septembre 2018 11:57

Renault déploie son écosystème électrique à Belle-Ile en Mer

Associant véhicules électriques en libre-service, énergies renouvelables, recharge intelligence et stockage stationnaire, le projet FlexMob’Île vise à accélérer l’indépendance énergétique…

21 septembre 2018 09:39

Ce site utilise les cookies.