Psychologique mais nécessaire. Pour vendre davantage de Zoé, il fallait franchir la barre symbolique des 100 chevaux. Renault a donc honoré la demande en lançant un nouveau moteur électrique, le « R110 », légèrement plus puissant que le reste de sa gamme. Si l’effet est à peine perceptible sur l’accélération, il pourrait l’être beaucoup plus sur les ventes.

Il ne faut pas s’attendre à une poussée stratosphérique lorsqu’on presse la pédale d’accélérateur de la Renault Zoé R110. Avec son nouveau moteur de 108 chevaux, la citadine électrique développe à peine plus de mordant que les modèles équipés des moteurs R90 et Q90. De ces derniers, le R110 se démarque en effet de 16 petits chevaux et 5 Nm de couple supplémentaires. Sur le 0 à 100 km/h, il gagne 1,8 secondes mais demeure bridé à 135 km/h, un plafond qu’il aurait probablement été pertinent d’augmenter d’une dizaine de km/h.

Plus puissant et moins cher que le moteur Q90

Plutôt timide, cette amélioration est avant tout destinée à proposer une motorisation d’une puissance supérieure à 100 chevaux. Le palier symbolique franchi, davantage de clients pourraient être potentiellement séduits. Disponible à la commande depuis mars 2018, les premiers modèles doivent être livrés d’ici « août-septembre ». Le R110 n’est proposé qu’à partir des finitions haut-de-gamme « Intens » et « Edition One », à un tarif débutant à 26.200 euros hors bonus. A finition équivalente, le R110 est par exemple moins cher que le Q90 (26.400 euros) mais ne bénéficie pas de la recharge rapide en 43 kW. Pour les formules de leasing, qui concernent plus de 80% des clients, le surcoût devrait être d’une dizaine d’euros.

TARIFS

(hors bonus)

R90

R110

Q90

Life

23.700 €

24.200 €

Zen

25.100 €

25.600 €

Intens

26.200 €

26.400 €

Edition One

28.600 €

28.800 €

Nouveau bobinage et nouvel onduleur

Développé à partir du moteur R90, le R110 est simplement doté d’un nouveau bobinage du stator et d’un nouvel onduleur. La batterie de 41 kWh et son système de refroidissement avaient déjà été préparés pour s’adapter au nouveau moteur selon l’ingénieur qui a piloté le développement. Il s’agit par ailleurs du premier moteur électrique Renault à être homologué sous le cycle WLTP, affichant une autonomie de 300 kilomètres.

COMPARATIF

R90

R110

Q90

Puissance ch (kW)

92 (68)

108 (80)

88 (65)

Couple (Nm)

220

225

220

0 – 100 km/h

13,2 s

11,4 s

13,2 s

0 – 50 km/h

4,1 s

3,9 s

4,1 s

Plage de recharge

2 -22 kW

2 – 22 kW

2 – 43 kW

Un gain de puissance agréable sur les voies d’insertion

Notre essai dans le tumulte de la capitale ne nous a pas permis de tester son autonomie jusqu’à la panne. Sur un itinéraire de 60 kilomètres au départ de Boulogne-Billancourt, nous avons roulé sur les autoroutes de la banlieue sud-ouest de Paris avant de rejoindre les jardins de Versailles puis les Champs-Élysées. Pied-au-plancher pour s’insérer sur les voies rapides, le gain de puissance et de couple (225 Nm) est perceptible bien que léger. Un coup de pouce pour la Zoé, qui gagne un peu en polyvalence. A une vitesse moyenne de 18,7 km/h, nous avons affiché une consommation moyenne de 15,4 kWh/100 km. En adoptant un mode de conduite plus décontracté, il est certainement possible d’obtenir une consommation moyenne similaire à une Zoé équipée du moteur R90.

Android Auto pour compenser un R-Link peu efficace

Plus que par ses performances, la Zoé R110 que nous avons essayé nous a séduit par sa nouvelle robe. Pour accompagner l’introduction du nouveau moteur, Renault a en effet agrémenté sa citadine électrique d’une couleur de carrosserie « Violet Blueberry » métallisée plutôt élégante. Si la teinte est disponible sur les motorisations R110 et Q90, elle orne seulement la finition « Intens ». Le pack purement esthétique décline également le violet dans l’habitacle sur les baguettes de planche de bord, les aérateurs, la base du levier de vitesse, les hauts-parleurs et les surpiqûres des sièges. Le constructeur a également intégré Android Auto à l’écran de bord, un geste très appréciable face aux médiocres capacités du R-Link.

La production des moteurs doublée

S’il fallait jusque-là patienter six mois pour se procurer une Zoé, le délai devrait désormais être de 2 à 3 mois selon Renault. La marque affirme avoir subi un goulet d’étranglement dans son usine de Cléon, où sont fabriqués les moteurs électriques. La capacité de production aurait été doublée pour démarrer la fabrication des moteurs R110 dès juillet. Reste à connaître la proportion de clients qui opteront pour cette motorisation. On sait déjà que le Q90, le seul à offrir la recharge rapide, n’a conquis que 8% des conducteurs de Zoé.

Et vous ? Qu’en pensez-vous ? Les 16 chevaux et 5 Nm de couple supplémentaires du R110 peuvent-ils vous satisfaire ?

Essai Renault Zoé R110 : une poignée de chevaux pour mieux séduire
4.4 (87.62%) 21 votes