essai-outlander-phev-2016-01

Nouveau style pour l’Outlander PHEV ! Arrivé à mi-carrière, le SUV hybride rechargeable de Mitsubishi reçoit un bon coup de dépoussiérage histoire de conserver son leadership européen sur le segment des « plug-in hybrid ». Nos impressions à bord de l’Outlander PHEV 2016 !

Un gros travail de restylage

Si certains avaient largement critiqué l’esthétique trop sobre du précédent Outlander, Mitsubishi rectifie le tir sur cette nouvelle version. Inspiré du concept S, le Mitsubishi Outlander PHEV 2016 reçoit de nombreuses améliorations en terme d’esthétiques et d’équipements pour mieux répondre à une clientèle européenne exigeante en termes de design et de qualité perçue.

A l’extérieur, la principale nouveauté se caractérise par la calandre « Dynamic Shield », nouvelle signature visuelle du constructeur qui devrait progressivement s’étendre à toute la gamme et qui apporte plus de personnalité à cette nouvelle mouture. A l’arrière, le bouclier a aussi été élargi et accueille de nouvelles optiques. Mitsubishi a également revu le gabarit de son SUV hybride, désormais plus long de 40 mm (4.695 mm). En revanche, l’Outlander PHEV 2016 reste uniquement proposé en version 5 places avec une volume utile identique à l’ancienne version (463 litres).

Dans l’habitacle, Mitsubishi a énormément travaillé sur la qualité perçue. Nouveau volant, nouvelle sellerie cuir disponible en noir ou marron, placage façon « bois teinté » noir sur la planche de bord… Des évolutions appréciables qui permettent à l’Outlander PHEV 2016 de monter en gamme pour se rapprocher des « standards » allemands.

Côté confort, Mitsubishi a également revu l’acoustique de son SUV sur plus d’une trentaine des zones et annonce une réduction « significative » des vibrations et bruits de roulement.

outlander-phev-new-deisgn

Ancienne VS nouvelle version. L’Outlander PHEV a plutôt réussi son restylage !

Motorisation : rien de neuf sous le capot

Côté motorisation, rien de vraiment neuf ! L’Outlander PHEV 2016 conserve strictement les mêmes caractéristiques que la génération précédente. Capable de développer jusqu’à 203 ch de puissance, le système hybride de l’Outlander PHEV se compose d’un moteur essence 2.0 l de 121 ch couplé à deux moteurs électriques de 82 ch  animés par une batterie lithium-ion de 12 kWh

Le constructeur annonce tout de même avoir optimisé son système avec la réduction du frottement du moteur thermique et l’amélioration du rendement de l’électrique. Résultat : l’Outlander PHEV 2016 voit ses émissions de CO2 passer de 44 à 42 g/km.

essai-outlander-phev-2016-05

L’autonomie et la consommation

Organisé à Paris et sa banlieue sur une journée, l’essai de l’Outlander PHEV nous a permis de faire deux sessions d’essai sur des trajets relativement courts (moins de 100 km) et avec une recharge intermédiaire. On soupçonne le constructeur de ne pas avoir voulu nous faire aller trop loin pour ne pas « exploser » les chiffres de consommation une fois la batterie vidée.

Partant de Paris, nous démarrons en mode 100 % électrique. A 10h00 du matin, la circulation est particulièrement dense dans la capitale et l’utilisation du mode électrique apporte un côté vraiment apaisant dans ce genre de situation où nous roulons à la vitesse de l’escargot, d’autant que notre consommation électrique est quasi nulle. 45 minutes et 10 km plus tard, nous voici enfin sortis de la capitale et nous pouvons (enfin) rouler !

Chose étrange, le parcours de Mitsubishi nous fait passer par l’autoroute en direction des Yvelines. Si l’autonomie avait été relativement préservée à Paris, autant vous dire qu’elle a fondu comme neige au soleil sur autoroute où le SUV de près de deux tonnes tirait fort sur la batterie. Au final, le mode hybride s’est activé au bout de 32  km parcourus en mode 100 % électrique sur ce premier parcours. Encore une fois, on est loin des 50 km annoncés par le constructeur et on rage de ne pas avoir quelques kWh de plus en réserve.

Quant au mode hybride, s’il laisse la part belle au fonctionnement électrique sur les routes de campagne, il s’avère particulièrement énergivore sur autoroute où le moteur thermique est majoritairement sollicité. Résultat, une consommation moyenne qui augmente rapidement comme le démontre le graphique ci-dessous issu de l’ordinateur de bord.

essai-outlander-phev-2016-03

Au final, nous terminons notre premier parcours avec une consommation moyenne de 5.4 l/100 km.

Quant à notre second trajet, si nous parvenons à faire un peu mieux, nous ne sommes pas non plus très loin des chiffres précédents avec une autonomie de 37 km et une conso de 3.1/100 km mais sur un trajet plus court (98 km VS 76 km).

Quelle consommation « réelle » batterie vidée ?

3.1 à 5.4 l/100 km… ce sont les chiffres annoncés par l’ordinateur de bord mais qui intègrent l’autonomie électrique réalisée ce qui a tendance à « biaiser » les résultats. Alors… quelle conso en mode hybride batterie déchargée ? En tenant compte de la moyenne réalisée et en « retirant » l’autonomie électrique, on a fait notre petit calcul et on trouve une valeur située entre 7.8 et 8.2 l/100 km.

Les valeurs sont effectivement plus élevées que les 6.5 l/100 km annoncés par le constructeur en mode hybride mais il faut bien avoir en tête que tout l’intérêt de l’Outlander PHEV reste de charger le plus souvent possible. Les chiffres présentés ci-dessous  vous donnent néanmoins une idée sur la consommation réelle sur un long trajet et sans recharge intermédiaire de la batterie.

Distance parcourueAutonomie électriqueConso moyenne selon ordinateur de bordConso hybride estimée
Parcours 198.2 km32 km5.4 l/100 km8.2 l /100 km
Parcours 276.7 km37 km3.1 l/100 km7.8 l/100 km

essai-outlander-phev-2016-02

La conduite de l’Outlander PHEV

Si j’avais déjà pu prendre le véhicule en main en juin dernier en Vendée (voir notre essai), j’avoue être incapable de dire si les sensations sont différentes sur l’Outlander PHEV 2016 tant  les changements apportés sur le système hybride sont minimes.

En revanche, le SUV hybride de Mitsubishi est toujours aussi agréable à conduire en 100 % électrique et l’usage des différents modes de régénération via la palette au volant reste particulièrement pratique pour gérer le frein moteur même s’il nécessite un temps d’apprentissage.

Au-delà du système hybride, l’essai a également été l’occasion d’expérimenter les nouvelles fonctionnalités du millésime 2016 comme le régulateur adaptatif ou la caméra « birdview » qui offre une vision à 360° lors des manœuvres. Des équipements intéressants mais qui ne sont proposés que sur la finition la plus haut de gamme (Instyle).

Seuls points noirs : un système de navigation qui manque de fluidité et des alertes sonores incessantes liées aux nouveaux équipements qui ont vite tendance à agacer et à « casser » l’esprit zen du véhicule.

essai-outlander-conduite

Recharge : prise domestique ou CHAdeMO

L’Outlander PHEV reste aujourd’hui le seul modèle hybride rechargeable à proposer la charge rapide de série. Sur une borne CHAdeMO, la batterie se recharge en 30 minutes à 80 %.

En revanche, il reste toujours sur un standard AC 3.7 kW. Dommage car la charge accélérée aurait pu être un atout, notamment pour les professionnels qui sont nombreux à se laisser tenter par le SUV hybride.

Quant à l’accessibilité aux bornes, Mitsubishi propose désormais l’ElectriQ Pass en partenariat avec Kiwhi Pass. Le badge est livré avec la voiture avec un an d’abonnement.

essai-outlander-phev-2016-04

De deux à trois niveaux de finition

Sur l’Outlander PHEV 2016, Mitsubishi ajoute une nouvelle finition milieu de gamme, l’Intense Style.

FinitionsTarif HT hors bonusTarif TTC hors bonus
Outlander PHEV Intense39.083 €46.900 €
Outlander PHEV Intense Style41.583 €49.900 €
Outlander PHEV Instyle47.417 €56.900 €

Nouveaux équipements obligent, le tarif est 3000 € plus cher que la version précédente. Pour se consoler, on notera que la durée de garantie de la batterie a été allongée et passe désormais à 8 ans ou 160.000 km (5 ans auparavant).

Quant à la concurrence, l’Outlander PHEV reste aujourd’hui sans équivalent sur le marché. Et si l’Audi Q7 e-tron et le Volvo XC90 devraient arriver l’an prochain, leur prix de vente – aux alentours de 80.000 € – ne devrait pas inquiéter le constructeur nippon. La seule menace pourrait provenir de Volkswagen avec son futur Tiguan GTE dont le lancement est également attendu pour 2016.

outlander-phev-2016-equipements

L’Outlander PHEV 2016 ajoute un niveau de finition supplémentaire : l’Intense Style !

Pour conclure

Si on regrette l’absence de nouveautés sur la partie électrique, Mitsubishi a su faire évoluer son SUV avec un restylage réussi, tant sur la partie intérieure qu’extérieure. Côté prix, l’Outlander PHEV 2016 reste seul sur son segment et devrait continuer à séduire et ce malgré la baisse du bonus annoncée pour 2016.

Les +Les –
Restylage réussi

Modes B très pratiques à utiliser

CHAdeMO toujours de série

Garantie batterie étendue à 8 ans

Peu de modifications sur la partie électrique

Pas de charge accélérée AC

Un écran tactile peu convaincant

Pas de version 7 places

Essai Outlander PHEV 2016 : galerie photos

Essai Outlander PHEV 2016 : Vidéo

En savoir plus

Mitsubishi Outlander PHEV 2016 : Prix, autonomie et fiche technique