Introduit depuis le 1er juillet 2016, le certificat Crit’Air permet de classifier les véhicules en fonction de leurs émissions polluantes et se présente comme un outil à disposition des collectivités souhaitant mettre en place des mesures de restriction de la circulation ou des avantages pour certains types de véhicules. Pour les utilisateurs de voitures électriques et hybrides rechargeables, Crit’Air pourrait offrir de nombreux avantages.

Quelle est l’utilité du certificat Crit’Air ?

Dispositif national introduit par le gouvernement Hollande en 2016, le certificat Crit’Air vise à faciliter le travail des collectivités souhaitant mettre en place des mesures de restrictions de circulation ou des avantages spécifiques à certaines catégories de véhicules.

Par exemple, il peut permettre limiter la circulation lors des pis de pollution ou de restreindre l’accès à certaines zones aux véhicules les plus polluants. A l’échelle européenne,  il existe plus de 200 « Low Emission Zones » restreignant la circulation aux véhicules les plus polluants. De nombreuses villes allemandes ont depuis 2008 introduit des zones à circulation restreinte (plus d’une cinquantaine à ce jour), accessibles pour la plupart d’entre aux véhicules avec un principe de vignettes similaires au notre.

Quels avantages de Crit’Air pour les utilisateurs de voitures électriques ?

Au-delà des mesures de restriction de la circulation, le certificat Crit’Air peut être également un excellent levier pour donner plus d’avantages aux possesseurs de véhicules électriques et hybrides rechargeables.

Les collectivités pourront par exemple :

  • réserver l’accès à certaines zones de circulation dites « zones à circulation restreinte » pour la qualité de l’air aux véhicules zéro émissions;
  • réserver des voies de circulation,
  • offrir la gratuité du stationnement sur l’espace public

Les réglementations appliquées dépendent des politiques mises en œuvre par chaque collectivité.

Quelles sont les différentes catégories de la pastille Crit’air ?

Du deux-roues aux bus en passant par les camions, les voitures particulières et les utilitaires légers, le certificat Crit’Air, qui remplace plus largement l’ancienne vignette verte, s’appliquent à tous les types de véhicules avec un système à six couleurs permettant de distinguer les véhicules les plus polluants des plus propres.

critair-vignette

Concrètement, la classification des véhicules dépend de la date de 1ère immatriculation et de la norme Euro à laquelle ils répondent. Les véhicules électriques, hydrogène, gaz et hybrides rechargeables sont directement identifiés comme véhicules « vertueux » et bénéficient du meilleur classement.

Vous retrouverez ci-dessous les classements établis par décret.

critair-tableau-classement

Où le certificat Crit’Air s’applique t-il ?

Pour l’heure, seules deux collectivités ont validé la mise en place du certificat Crit’Air :

  • Paris avec une zone de restriction qui ne concerne aujourd’hui que les propriétaires de voitures de plus de 20 ans et les deux-roues motorisés immatriculés il y aplus de 17 ans.
  • Grenoble qui compte utiliser Crit’Air pour limiter la circulation lors des pics de pollution.

Comment obtenir le certificat qualité de l’air Crit’Air ?

Le certificat Crit’Air peut être demandé en ligne par l’intermédiaire du site https://www.certificat-air.gouv.fr.

Le formulaire vous demande notamment de préciser le numéro et la date de d’immatriculation du véhicule.

critair-site-internet

Particulièrement à utiliser, le site du gouvernement vous permet d’obtenir votre vignette Crit’Air en quelques minutes.

 

Quel est le prix du certificat Crit’Air ?

Le prix de la vignette Crit’Air est de 3.70 € auxquels s’ajoute des frais liés à l’acheminement, soit un total de 4.18 € en France. Il sera par la suite directement envoyé au domicile du propriétaire, ou du locataire longue durée le cas échéant,  à l’adresse postale figurant sur le certificat d’immatriculation.

Attention : avant de réaliser votre demande, veillez à ce que l’adresse figurant sur votre carte grise soit bien à jour.

Pour les propriétaires de flottes, l’outil propose également un traitement « par lots ».

Comment coller la vignette Critair sur son pare-brise ?

A priori, rien de bien compliqué mais le gouvernement nous propose tout de même une courte vidéo explicative pour faire cela dans les règles de l’art…

Contraventions et amendes en cas d’absence de Certificat Crit’Air

L’absence de vignette Crit’Air ou le port d’une vignette Crit’Air non correspondante seront sanctionnés par une amende fixée en fonction des différents types de véhicule à partir du 1er janvier 2017.

Le montant des amendes est le suivant

  • 135 euros pour les poids-lourds et les autocars (contravention de 4ème classe)
  • 68 euros pour les voitures particulières et les autres véhicules (contravention de 3ème classe)

Si l’amende n’est pas réglée dans un délai de 45 jours, elle est majorée à 180 euros pour la 3ème classe et à 375 euros pour la 4ème classe.