Quelle formule d’achat pour sa voiture électrique ?
Notez cet article

Il existe différentes façons d’acheter un véhicule électrique. Selon les constructeurs, il est possible d’acheter entièrement le véhicule, l’acheter partiellement en louant ses batteries ou le louer entièrement sur une longue durée. Si le choix entre ces trois formules n’est pas toujours laissé au futur utilisateur, elles possèdent toutes leur lot d’avantages et inconvénients. On vous explique tout dans ce dossier.

L’achat intégral du véhicule

C’est la formule la plus simple et la plus courante, mais aussi la plus chère. Les voitures électriques étant toujours bien plus coûteuses que leurs homologues thermiques, l’achat intégral nécessite un investissement immédiat important. Vous serez pleinement propriétaire et aurez le contrôle total sur votre véhicule.

Avec cette formule vous n’aurez cependant qu’une garantie limitée sur l’organe le plus sensible d’une voiture électrique : la batterie. Au terme des quelques années ou de la centaine de milliers de kilomètres couverts par la garantie constructeur, votre batterie ne pourra plus faire l’objet d’un remplacement en cas de perte de capacité ou de défaillance.

Un risque qui diminue progressivement avec l’introduction de technologies toujours plus fiables et durables. La durée de vie d’une batterie de véhicule électrique étant de près d’une dizaine d’années selon l’utilisation, il existera probablement des solutions d’ici là. Les constructeurs automobiles ou des sociétés spécialisées dans l’énergie pourront éventuellement racheter votre batterie usagée pour la valoriser dans un centre de stockage d’électricité.

L’achat avec location de batteries

Quelques constructeurs proposent leurs véhicules électriques via l’achat avec location de batteries. C’est le cas notamment de Nissan et de Renault. Cette formule consiste à vendre la voiture sans sa batterie. Cette dernière est louée via un loyer mensuel obligatoire proportionnel au nombre de kilomètres parcourus dans l’année.

Ainsi, le prix d’achat est réduit et la batterie est garantie pendant toute la durée de vie du véhicule. En cas de défaillance ou de perte de capacité, elle est immédiatement remplacée. Le loyer inclus généralement une assistance qui permet de faire remorquer gratuitement le véhicule en cas de panne, y compris les pannes d’énergie.

Cette formule d’achat est cependant très critiquée car elle est imposée par son principal utilisateur : Renault. A l’exception de certains pays comme les Pays-Bas, le constructeur ne propose pas d’autre formule que la location de batterie pour sa gamme de véhicules électriques. De nombreux clients potentiels refusent ainsi de se soumettre à cette obligation et renoncent à l’achat d’un véhicule électrique. Cette formule peut également coûter cher à long terme, le loyer oscillant autour d’une centaine d’euros mensuels.

L’achat avec location de batterie fait aussi débat vis à vis du bonus écologique dont la formule peut bénéficier. Un bonus de 6000 euros identique aux véhicules électriques achetés avec leur batterie. C’est d’ailleurs parce-que la loi Néerlandaise conditionne les bonus écologique à la vente totale d’un véhicule électrique que Renault propose l’achat intégral dans ce pays.

A titre d’exemple, la Renault Zoé ZE40 est proposée en France à partir de 17 700 euros bonus écologique déduit et 99 euros de loyer mensuels pour 15 000 kilomètres par an. En Hollande, le même modèle est proposé en achat intégral à partir de 31 890 euros hors subventions locales.

Les formules de location longue durée

Ces formules sont particulièrement répandues chez les conducteurs de véhicules électriques haut-de-gamme pour esquiver leur prix d’achat extrêmement élevé. Elles permettent d’utiliser une voiture électrique sur une longue période sans avoir à l’acheter ni l’assurer. L’entretien est compris, mais vous devez dans tout les cas la restituer dans un état irréprochable en fin de contrat.

Il existe deux déclinaisons : la LLD pour « location longue durée », formule la plus simple qui consiste à payer un loyer mensuel tout compris pour utiliser librement le véhicule, et la LOA pour « location avec option d’achat » qui permet d’acheter le véhicule en fin de contrat à un prix fixé à l’avance.