Les aides à l’achat d’un utilitaire électrique
Notez cet article

Du bonus au superbonus en passant par les aides mises en place localement par les territoires, quelles aides pour l’achat d’un utilitaire électrique en France ? La réponse dans notre dossier…

Les dispositifs nationaux : bonus et superbonus

Le bonus de 6000 €

Eligibles au même titre que les voitures électriques, les utilitaires homologués en catégorie N1 peuvent bénéficier d’une aide allant jusqu’à 6000 euros.

A ce jour, la majeure partie des constructeurs déduisent directement le bonus du prix annoncé et les concessions se chargent des démarches, réalisant l’avance avant de se faire rembourser par l’ASP, l’Agence en charge de la distribution des aides.

Le bonus s’applique aussi bien aux véhicules achetés en intégralité – avec ou sans batterie – qu’à ceux pris en location longue durée.

Attention toutefois : le montant du bonus ne peut excéder 27 % du coût d’acquisition toute taxe comprise augmenté s’il y a lieu du prix de la batterie si celle-ci est prise en location.

Le superbonus

Etendu aux utilitaires électriques depuis le 1er janvier 2017, le superbonus permet de recevoir une aide complémentaire de 2500 € en cas de mise à la casse d’un vieux véhicule essence ou diesel. Additionnée au bonus, celle-ci permet de porter l’aide globale à 8.500 euros.

Les dispositifs locaux

Venant généralement compléter les aides nationales, les aides locales, attribuées par une collectivité, un département ou une région, permettent d’offrir un coup de pouce financier supplémentaire aux acheteurs.

Région Ile-de-France

Réevaluée début juillet 2017, l’aide de la région Ile-de-France concerne les TPE et PME. Elle prévoit un bonus supplémentaire de 6000 euros pour l’acquisition d’un utilitaire électrique dont le PTAC est inférieur à 3,5 tonnes et de 9000 € pour les modèles situés entre 3,5 et 7,5 tonnes.

Limitée aux entreprises de moins de 50 salariés, la subvention ne peut exceder 5 véhicules pour une même entreprise. L’aide est cumulable avec les dispositifs nationaux sans toutefois pouvoir dépasser un taux de subvention de 70 %.

Paris

A Paris, dans le Val de Marne, en Seine-Saint- Denis et dans les Hauts- de- Seine, l’aide est destinée aux auto-entrepreneurs, aux très petites entreprises (TPE), aux petites et moyennes entreprises (PME) comptant au plus 50 salariés.

Selon la taille des véhicules, trois types de financement sont proposés :

1.000 € HTVéhicules à quatre roues conçus pour le transport de marchandises et homologués dans les catégories de véhicules L6e-BU et L7e-CU
6.000 € HTVéhicules utilitaires au PTAC strictement inférieur à 3.5 tonnes dont les codes nationaux (colonne J1 de la carte grise) sont CTTE, VTSU, VASP ou Deriv-VP
9.000 € HTPoids-lourds dont le poids total autorisé en charge est strictement supérieur à 3,5T

Toulouse

Les professionnels réalisant des opérations régulières en centre-ville peuvent prétendre à une aide de 3000 € pour l’achat d’un utilitaire électrique de moins de 20m3. L’aide est limitée à 20 % du prix d’achat TTC.

Région Normandie

Ouverte au plus petites entreprises, l’aide de la région Normandie est forfaitaire avec un montant de 2000 € (limité à 5 VU/entreprise).

En savoir plus 

Autres

Un oubli ? N’hésitez pas à nous communiquer les infos dans le fil de commentaires ;)