Après avoir révélé un premier concept en début d’année au CES Las Vegas, c’est à nouveau au CES, mais cette fois à Shanghai, que la start-up chinoise présente son second modèle : une berline électrique baptisée K-Byte dont le lancement est annoncé pour 2021.

Construite sur la même plateforme que le M-Byte, un SUV 100 % électrique présenté en début d’année au CES Las Vegas, la K-Byte est le second des trois modèles électriques que souhaite lancer Byton qui a récemment sécurisé une nouvelle levée de fonds de 500 millions de dollars incluant notamment une participation du géant de la batterie chinois CATL.

S’il ne donne pas de détails quant aux caractéristiques et aux performances de sa voiture électrique, Byton insiste davantage sur ses fonctionnalités autonomes et indique que sa berline répond au niveau 4 de l’échelle SAE, soit une capacité de conduite 100 % autonome sans intervention humaine. Une technologie développée par Aurora Innovation, une société spécialisée dans la conduite autonome fondée par un ancien de chez Google. Celle-ci équipera également le SUV électrique de Byton, attendu en 2019, mais avec une autonomie limitée au niveau 3 permettant au conducteur de laisser entièrement la main au système mais sur certaines phases de conduite seulement.

Dotée de Lidar rétractables, la K-Byte reprendra bon nombre d’innovations technologiques de son grand frère dont un accès sans clé ou un dispositif de reconnaissance faciale permettant à la voiture de configurer automatiquement les préférences du conducteur, de la position du siège à sa station radio préférée.

Lancement en 2021

« La mission de Byton est de devenir un chef de file dans les outils connectés de prochaine génération. Le concept K-Byte montre que nous pouvons livrer notre plate-forme sous différentes formes et différents styles pour s’adapter à différents styles de vie. De plus, la construction de la voiture sur la même plateforme que le concept M-byte nous permet de rationaliser et de dimensionner le cycle de production » a indiqué Daniel Kirchert, Président co-fondateur de Byton, s’estimant « convaincu » d’être en mesure de livrer les premiers exemplaires de la K-Byte sur le marché dès 2021. Un modèle qui, sur le segment des berlines électriques premium, viendrait concurrencer la Tesla Model S ou la future I.D Vizzion de Volkswagen.

Byton débutera très bientôt la construction de son usine chinoise pour être prêt pour 2019, date à laquelle le SUV M-Byte sera lancé. Interrogé par The Verge, Carsten Breitfeld, cofondateur de Byton et ancien de BMW, a indiqué que les deux modèles devraient être commercialisés à un prix inférieur à 50.000 $. Sans doute hors options…

Les deux modèles de Byton : la M-Byte à gauche et la K-Byte à droite

Byton K-Byte : une rivale de plus pour la Tesla Model S
4 (80%) 9 votes