Anticipant l’explosion de la demande en Chine, en Europe et d’autres territoires « non exploités », Volkswagen estime qu’il devrait dépasser son objectif d’un million de voitures électriques vendues par an d’ici 2025.

« On peut avancer que nous dépasserons l’objectif du million à partir de la MEB », a déclaré à Reuters Christian Senger, directeur du pôle mobilité électrique de Volkswagen, l’appellation « MEB » faisant référence à la plateforme sur laquelle est en train de travailler le groupe pour lancer sa grande offensive sur le segment du tout électrique. Un objectif qui ne concerne que la marque Volkswagen, le groupe dans son ensemble (Porsche, Audi, Seat, Skoda etc…) ambitionnant la vente de trois millions de véhicules électriques d’ici 2025.

« Nous anticipons ici des taux de croissance que nous n’avons dans aucun autre produit. La demande reste instable mais les indicateurs le montrent : dépasser l’objectif d’un million, c’est faisable » a-t-il ajouté. Parmi les marchés les plus porteurs figurent évidemment la Chine, l’Europe, les Etats-Unis mais aussi d’autres territoires « non exploités », comme l’Amérique Latine, dont la demande pourrait progresser au cours des années à venir.

Déjà très populaire avec sa e-Golf, la marque allemande accélérera son offensive fin 2019, date à laquelle sera lancé le premier modèle de la gamme ID, une compacte électrique qui devrait prendre le nom de Néo. Suivront ensuite un SUV, un monospace et une berline électriques. Des modèles annoncés par les concepts I.D Crozz, I.D Buzz et I.D Vizzion et développés à partir de la plateforme MEB du groupe allemand.

Voiture électrique : Volkswagen confiant sur ses objectifs
3.3 (66%) 20 votes