Intervenant lors de la conférence NIPS 2017 (Neural Information Processing Systems), Elon Musk a indiqué vouloir développer ses propres puces dédiées à l’Intelligence Artificielle.

« Je veux qu’il soit bien clair que Tesla aborde l’IA de manière très sérieuse, que ce soit sur le front matériel ou logiciel. Nous développons pour cela des puces personnalisées dédiées à l’IA » a-t-il souligné.

Pour mener à bien son projet, le patron du groupe californien s’appuie sur les compétences de Jim Keller, un ancien de AMD qui a rejoint Tesla pour développer ses futures puces intelligentes. « Jim est en train de développer un processeur pour l’IA dont nous pensons qu’il sera le meilleur au monde » a déclaré Elon Musk.

Pour Tesla, il s’agit à la fois de conforter son avance sur le segment de la voiture autonome, où les compétiteurs sont de plus en plus nombreux, et de développer davantage son savoir-faire en interne. Une façon de gagner en indépendance vis-à-vis de Nvidia qui fournit l’actuelle carte graphique animant l’Autopilot.

Voiture autonome : Tesla veut développer ses propres puces
Notez cet article