Avec pour objectifs d'augmenter ses volumes de production et d'élargir son offre en matière de véhicules électrifiés, Nissan va investir 7.6 milliards d’euros en Chine au cours des cinq prochaines années.

Ciblant des ventes annuelles de 2.6 millions de véhicules d’ici à 2022, soit plus de 1 million de plus qu’en 2017. Nissan élargit ses investissements en Chine où il compte débloquer 7.6 milliards d’euros.

Associé à Dongfeng, le constructeur nippon mise notamment sur la progression de son offre électrique, un créneau de plus en plus disputé par les constructeurs alors que la Chine mettra en place ses premiers quotas dès l’an prochain.

30 % de ventes électriques

Si le constructeur reste encore discret quant à son plan produits, l’objectif est de parvenir à proposer 20 modèles électrifiés d’ici à 2022, date à laquelle les voitures électriques pourraient représenter 30 % de ses ventes sur le sol chinois. Le constructeur a par ailleurs annoncé que l’ensemble des modèles de sa branche Infiniti vendus en Chine seront électriques d’ici 2025.

En pratique, les investissements seront portés par la joint-venture que le constructeur a créée avec Dongfeng en 2013 et s’ajouteront à ceux de l’Alliance Renault-Nissan qui avait annoncé, également avec Dongfeng, le lancement d’eGt New Energy Automotive, une coentreprise basée sur le développement de véhicules électriques compétitifs.

Sources : AFP, Nissan

Véhicule électrique : Nissan augmente ses investissements en Chine
4.5 (90%) 4 votes