Le fabricant chinois de batteries CATL envisage la construction d’une usine en Europe. Selon Matthias Zentgraf, responsable des activités européennes du groupe, la décision devrait être prise dans les prochaines semaines.

Il semble que l’entreprise examine actuellement les emplacements possibles, évalue la capacité de production nécessaire et estime les besoins en investissements. Matthias Zentgraff s’est exprimé sur le sujet au récent Battery Show Europe de Hanovre. Il s’est dit persuadé que l’approvisionnement des clients européens de CATL à partir des usines chinoises n’est pas la meilleure option : « Le transport dure 6 semaines, ce n’est pas viable ». Rappelons en effet que CATL a signé des contrats de fourniture avec BMW, Volkswagen, Daimler et, encore récemment, avec l’alliance Nissan-Renault. Les concurrents coréens de CATL, LG Chem et Samsung SDI, exploitent déjà des usines de cellules pour batteries sur notre continent, respectivement en Pologne et en Hongrie.
Où sera implantée cette nouvelle gigafactory chinoise ? Les paris sont ouverts.

En décembre, CATL avait déjà inauguré une filiale européenne en France. Les dix ingénieurs qui y travaillent sont spécialisés dans le développement de la technologie des batteries pour véhicules électriques. L’objectif est d’élargir les relations existantes avec les constructeurs automobiles et de construire de nouveaux partenariats. Parmi ceux-ci figure également le groupe PSA, avec lequel CATL développe actuellement des solutions  pour les modèles qui sortiront en 2019.

 

Une usine de CATL en Europe ? La décision sera bientôt prise
4.9 (98.46%) 13 votes