Une Renault ZOE noire

Ford a interrogé 6 028 Européens dans 6 pays différents et recueilli des opinions très favorables à l'automobile propre.

En effet, 35 % des interrogés se disent prêts à dépenser davantage pour une voiture si celle-ci est non polluante, malgré la crise. De plus, 71% font de la consommation de carburant un choix majeur pour l’achat d’un véhicule et 68% sont attentifs à leur consommation de carburant en conduisant. On peut y voir une conséquence de préoccupations environnementales mais aussi de la crise et des augmentations du prix du carburant.

Par ailleurs, 53% des personnes interrogées estiment que le réchauffement climatique est un problème de premier ordre et 57% expriment leur souhait d’adopter un mode de vie plus respectueux de l’environnement. Toutefois, la majorité des personnes interrogées estime que les voitures non polluantes reste trop élevé…

Un Européen sur trois se dit prêt à payer davantage pour une voiture propre
Notez cet article