Salon_de_genève_Renault_Twingo

Renault serait-il en retard ? Alors que la Zoé et la Twizy ne rencontrent pas le succès escompté, le constructeur français a décidé de s'accorder un délai avant de commercialiser les versions électrique et hybride rechargeable de la Twingo.

Une clientèle frileuse face à l’énergie électrique

Une des raisons qui explique le report de l’introduction de la Twingo 3 électrique sur le marché est une clientèle non désireuse d’investir dans une voiture électrique pour ses trajets quotidiens. Renault a donc décidé de mettre ce projet entre parenthèses pour ne pas compromettre son chiffre d’affaires.

La concurrence prête pour l’énergie électrique

Renault a décidé de mettre un modèle plein d’innovations dans un tiroir, sans se soucier de ses concurrents directs. En effet, sur le créneau de la citadine électrique, Smart prévoit une version électrique de la Forfour. Quant au créneau des voitures hybrides, Volkswagen a le champ libre pour proposer une version hybride de la Up!.

Il faut espérer que cette action stratégique de Renault s’avérera être la bonne et que la Twingo 3 trouvera à sa sortie une clientèle plus réceptive aux économies d’énergie…