Tesla : le premier superchargeur français est actif !

supercharger-auxerre

Le premier superchargeur français installé par Tesla vient d’ouvrir à Auxerre. Il s’agit de la première pierre d’un réseau amené à se développer.

Ce matin, c’est l’effervescence sur le groupe Facebook du Tesla Motors Club France: le premier superchargeur français, installé à Auxerre, est désormais signalé fonctionnel !

Ce chargeur ultra rapide (135 kW), accessible uniquement aux possesseurs de Tesla qui ont pris l’option superchargeur avec leur Model S. Il représente la première pierre du réseau que veut bâtir le constructeur à travers le pays.

superchargers-europe

Les possesseurs de Tesla ont d’ores et déjà prévu de fêter l’événement en se rendant sur place, avant une inauguration officielle dont la date n’est pas encore connue.

Plus d’infos sur ChargeMap : Superchargeur Tesla Auxerre

Source : Club Tesla Motors France

Billet rédigé par
111 commentaires pour ce billet
  1. Phd écrivait le 04/07/2014

    Bravo Tesla!
    Est ce que quelqu’un peut confirmer que le Supercharger charge bien à 135kW?

    Bien qu’ayant lancer sa charge à 10%, ce Norvegien n’a jamais depasse 100kW.
    http://transportevolved.com/2014/07/03/fast-tesla-supercharger-charge-electric-tesla-model-s-fast/

    PhD

    Répondre
    • rb1 écrivait le 04/07/2014

      je suppose que la température joue un rôle dans la vitesse de recharge maxi
      la photo semble montrer qu’il ne faisait pas chaud (reste de neige)
      mais j’aurais pensé que la recharge rapide chauffait suffisamment la batterie pour qu’elle puisse prendre toute la charge après ce temps de chauffe même en hiver

      Répondre
    • CHL17 écrivait le 04/07/2014

      Le 1er propriétaire à l’utiliser a reporté une puissance de charge de 116kwh aujourd’hui ! C’est évidemment fonction du niveau de la batterie mais également de la tension réseau local.Au Max ces serchargeurs peuvent débiter 135kwh.

      Répondre
  2. gimly écrivait le 04/07/2014

    une petite question:
    pourrait on, moyennant finance, faire rechargé nos zoé

    Répondre
    • Brice écrivait le 04/07/2014

      Malheureusement non : la Zoé ne supporte pas une charge à plus de 43 kW, et le chargeur Caméléon n’accepte en entrée que du courant alternatif, alors que les Superchargers délivrent (comme toutes les bornes rapides dans le reste du monde…) du courant continu. Renault nous refait le coup du Pal / Secam…

      Répondre
      • Jethan écrivait le 04/07/2014

        Cela fonctionne dans les deux sens…
        Est-ce que c’est Renault ou Tesla qui refait le coup du Pal.secam ?
        En ce qui me concerne, je pense que le principe de chargeur 43 kw est nettement moins élitiste et énergivore que le supercharger 135 kw. Pourquoi Tesla serait seul détenteur de la vérité ?
        En achetant en 2012 un VE mon objectif n’était pas de frimer (la preuve, j’ai une MIA) mais de participer à cette nouvelle filière afin qu’elle soit en mesure de fournir le plus rapidement possible des véhicules accessibles à tous les revenus en prévision de l’augmentation du pétrole.
        J’ai toujours pensé et je maintiens que c’est loin des préoccupations de Tesla.

        Répondre
        • Chl17 écrivait le 04/07/2014

          L’objectif de Tesla est de rendre possible le voyage sur de longues distances en VE. Pour ce faire, il est nécessaire d’installer de grosses batteries (85kwh) à bord du vehicule. Aussi pour charger rapidement ce type de batterie, il faut ce type de chargeur rapide à plus de 100kwh pour limiter le temps de charge à une heure Max. Si tesla avait limité la puissance de ses Superchargeurs, il en faudrait deux ou trois fois plus et l’attente serait peu compatible au voyage.

          Répondre
        • Brice écrivait le 04/07/2014

          Non, ça ne fonctionne pas dans les deux sens, car vous oubliez un détail : tous les chargeurs rapides, en Europe, mais aussi en Asie et aux Etats-Unis, délivraient du courant continu (plutôt logique puisqu’une batterie se recharge avec du courant continu). Quand je dis tous, ça veut dire TOUS. Arrivé après tout le monde, Renault a décidé de ne pas faire comme les autres en choisissant d’intégrer (d’ailleurs assez mal, puisque ça ne marche bien qu’au delà de 3 kW…) le redresseur de courant à son chargeur embarqué pour toute la gamme de puissance, et pas seulement la recharge domestique ou sur borne lente. Résultat : les bornes coûtent plus cher puisque grâce à Renault, il faut des bornes qui offrent à la fois la recharge AC et DC. Donc c’est bien Renault qui refait le coup du Pal/Secam. Tout comme l’Etat Français qui, appuyé par ses industriels, imposent le Type 3 quand l’Europe entière a voté pour du Type 2. L’exception culturelle… Ce qu’on pourrait reprocher à Tesla c’est de ne pas proposer de puissance inférieure à 90/120/135 kW (selon les Superchargers), ce qui permettrait aux autres de se brancher dessus, mais dans la mesure où ils offrent la recharge, et où ils financent eux-même ces installation, de mon côté non seulement je n’oserais leur reprocher quoi que ce soit, mais surtout je dis bravo ! Quant aux milliers de bornes rapides promises par les gouvernements successifs depuis le Grenelle de l’Environnement, on les attends toujours…

          Répondre
        • Jumper écrivait le 04/07/2014

          @Jethan
          Mieux vaut une Tesla qu’un BMW X5 ou une mercedes classe S de 5L de cylindrée

          empêcher les gens d’avoir ce qu’ils veulent est une tentation qui mène vers la Corée du Nord

          ou alors il faut faire acter à la population que notre mode de vie est un mur écologique qu’on va se prendre dans la troche. Le problème : ils sont sourds

          dit autrement : Tesla répond à une demande de voiture de luxe. Il n’a forcé personne à acheter Donc les critiques sur la non adéquation d’une Tesla en dév durable face à une MIA, ce n’est pas à dire sur Tesla mais sur le compte de la population mondiale sourde et aveugle aux cata écologiques à venir.

          Répondre
        • Belprius écrivait le 04/07/2014

          La recharge à 11 KW ou a 135 KW influe sur la vitesse de chargement mais ne change pas la consommation de la voiture. Il est même possible que les pertes réseaux soit inférieures via un superchargeur à 135 KW que via la recharge dans son garage à 11 KW. C’est d’ailleurs la même chose pour une voiture à essence ; remplir le réservoir lentement ne diminue pas la consommation, au contraire la quantité d’essence qui s’évapore à tendance à être plus grande.

          Répondre
  3. Olakeen écrivait le 04/07/2014

    Est-ce que la batterie n’est pas trop mise à mal avec tant de puissance dans la tête ?

    Répondre
    • Paco écrivait le 04/07/2014

      Pas une batterie de 85kWh.

      Répondre
    • CHL17 écrivait le 04/07/2014

      Le courant Max que peut débiter la batterie de 85kwh est d’environ 1000A . Les Superchargeurs au moment ou le débit est maximum ne dépassent pas 300A . On peut en déduire que la phase où le courant est Max dans la batterie ne doit pas dépasser 1C.

      Répondre
      • Belprius écrivait le 04/07/2014

        On peut aussi en déduire qu’a 1000 A effectifs la charge se ferait à 450 KW, ce qui laisse encore une belle marge d’amélioration vers une recharge en 15 minutes.

        Répondre
        • CHL17 écrivait le 04/07/2014

          Non impossible de charger cette batterie à 1000A ça reviendrait à charger à 4C !! ( échauffement trop rapide et impact sur la durée de vie)
          C’est déjà à entre autre à cause de l’échauffement des cellules que les SuperChargeurs baissent en intensité progressivement durant la charge pour finir à quelques ampères durant légalisation.

          Répondre
          • Belprius écrivait le 05/07/2014

            En tout cas je suis curieux de voir comment Tesla arrive à faire ses recharges expérimentales à 720 KW comme cela avait été rapporté par Straubel lors d’une des conférences sur la question. Enfin on verra bien.

  4. Tesla lover écrivait le 04/07/2014

    TROP COOL!!!

    THIS IS THE BEGINNING OF A BEAUTIFUL REVOLUTION!!!!

    VIVA TESLA Y VIVA SUPERCHARGER LIBRE!!!

    Répondre
    • Jethan écrivait le 04/07/2014

      Heureusement que tous les automobilistes ne demandent pas une voiture à 60 000 euros et des super-chargeurs énergivores pour sentir se réveiller leur fibre écolo.
      Garder la mesure en matière d’utilisation de l’énergie cela devrait être la première préoccupation de ceux qui s’inquiètent de l’impact de l’activité humaine sur la planète.

      Répondre
      • CHL17 écrivait le 04/07/2014

        Il est beaucoup mois énergivore de se déplacer en Tesla Model S qu’en berline thermique. Pour mémoire la Tesla Model S embarque l’équivalent énergétique de 8 litres de gasoil dans sa batterie pour faire de 400km à 500km !

        Répondre
        • Murier écrivait le 04/07/2014

          Les utilisateurs de Tesla Model S ont mesuré une consommation moyenne de 22,27 KWh, il faut donc pratiquer l’écoconduite pour pouvoir dépasser 400 km.
          http://www.spritmonitor.de/fr/apercu/198-Tesla_Motors/1315-Model_S.html?minkm=&powerunit=2

          Répondre
          • CHL17 écrivait le 04/07/2014

            Votre lien se base sur un échantillon de moins de 10 conducteurs pour calculer une moyenne. Si j’inscris ma consommation personnelle de 187W/km sur 14000km, je fais baisser de façon non négligeable cette moyenne et je connais quelques autres propriétaires qui ont des consommations en dessous de 200W /km. Comme toutes les voitures puissantes si l’on joue avec l’accélérateur, la consommation s’envole mais, à l’inverse des gros moteurs thermique qui consomment beaucoup même en conduite normale, un moteur électrique puissant restera sobre à allure normale. En vitesse stabilisée à 90km/h la Model S consomme 150W /km à peine plus qu’une ZOÉ et cela grâce son cx.

          • Murier écrivait le 05/07/2014

            De même qu’il est possible de faire 2 100 km avec un plein en Mercedes E300 Bluetec hybride, il est sans doute aussi possible de faire plus de 500 km avec une Tesla Model S, à condition de choisir un itinéraire bien plat, d’être un champion de l’écoconduite et de ne jamais mettre de chauffage ou de climatisation.

            Pour ce qui est du trop faible échantillon du site spritmonitor pour ce véhicule, on verra si cette moyenne sera fortement modifiée lorsqu’il y aura plus de propriétaires de Tesla qui auront entré leurs consommations sur ce site.
            Wait and see…

  5. cyrillem écrivait le 04/07/2014

    A-t-on une idée du prix de l’un de ces superchargeurs ?
    Combien de chargeur « rapide » aurait on pu installer avec le même prix ?
    C’est une bonne nouvelle pour les possesseurs de Tesla, mais ils ne rfeprésentent pas la majorité des utilisateur s de ve.
    Nissan a installé des bornes qui peuvent être utilisé par des ve de marque différentes.
    Donc je voie ça plutôt sous la forme : qu’attendent les autres vendeurs de ve pour installer des bornes de recharge à travers la France ?

    Répondre
    • CHL17 écrivait le 04/07/2014

      Il s’agit d’investissement privé (Tesla) dédié au départ aux véhicules Tesla bien qu’il y ait des discussions en cours auprès d’autres fabricants pour rendre accessible ces chargeurs à d’autres véhicules.

      Répondre
      • lelclar écrivait le 05/07/2014

        Merci CHL17 pour toutes ces précisions très intéressantes.Vous connaissez manifestement la voiture sous toutes ses coutures en matière énergétique. Vous en possédez une?

        Répondre
        • CHL17 écrivait le 05/07/2014

          Oui, j’ai fais ce choix d’en acheter une, reçue il y a 4 mois avec déjà maintenant 14000 km ( beaucoup de Long trajets )

          Répondre
          • lelclar écrivait le 05/07/2014

            Bravo! Je me verrais bien au volant de la belle, mais ce n’est qu’un rêve…

      • cyrillem écrivait le 06/07/2014

        Mon commentaire ne portait évidemment pas sur l’installation par Tesla de bornes rapides « classiques » pour tous les ve, mais bien comparer l’investissement financier de chaque fabricant de ve pour l’équipement de recharge en France ! Vue le peu de Tesla en circulation par rapport aux autres ve, si les autres constructeurs dépensaient la même somme que Tesla, proportionnellement p ve vendus, on aurait beaucoup de bornes !

        Répondre
        • CHL17 écrivait le 06/07/2014

          En effet, je n’avais compris vos propos en ce sens. D’après ce qu’on peut lire, l’installation complète d’une station de SuperChargeurs coute à Tesla entre 100 000$ et 175 000$ suivant le site et suivant la complexité d’accès au réseau.
          C’est donc malgré tout des investissements non négligeables car il faudra aussi les entretenir (maintenance) et payer l’énergie utilisée. Ok, chaque propriétaire ayant pris l’option Superchargeur s’est acquitté de 2500€ pour y avoir accès.

          http://techcrunch.com/2013/07/26/inside-teslas-supercharger-partner-program-the-costs-and-commitments-of-electrifying-road-transport/

          Les deux sites actuellement en service en France sont des mises en place provisoires en attente de l’obtention de la puissance demandée à ERDF.
          Si les délais moyens de mise en place des Superchargeurs avec raccordement à l’étranger vont de 12 à 20 semaines en tout, il en va autrement en France avec les délais imposés par ERDF: 3 mois pour la pré étude de raccordement, 3 mois supplémentaires pour la Proposition De Raccordement (PDR), 9 à 12 mois supplémentaires pour l’établissement de la Convention de Raccordement et enfin le délai de réalisation des travaux de raccordement (après avoir purgé tous le recours administratif et le recours des tiers )

          Répondre
  6. ze écrivait le 04/07/2014

    Bonjour à tous
    Attention à certaines idees fausses, les super chargeurs peuvent debiter 135kw cela n empecherait pas une ion ou une leaf de ce charger, il faut juste une prise et un protocole adapté pour qu un super cherger soit compatible chademo, d ailleurs il me semble que tesla et nissan soint en pourparler.
    De meme pour faire du courant continu il faut partir d un courant alternatif, rien empecherai de faire une sortie 43kw AC pour alimenter u e Zoe et cela pour trois fois rien.
    Cela n est qu une bataille de celui qui veut imposer son standard.
    Mais économiquement parlant il est sur qu une borne ac est beaucoup moins chere qu une borne continu

    Répondre
  7. J-Philipp écrivait le 04/07/2014

    Bonjour à tous,

    Je suis le premier « Superchargé » francais ! J’ai chargé 303 km d’autonomie (réelle, pas NEDC) en 54 min. C’était une sensation incroyable de voir le chargeur débiter 325 A sous 355V en début de charge (118 kW).
    J’étais comme dans une station service. La taille du « Tuyau », la disposition etc. J’avais l’impression de me servir d’une pompe. Et pourtant 54 min c’est lent pour faire le plein ! Il ne faut pas moins que cette puissance pour faire de long trajet rapidement.
    Le standard Tesla utilise un simple connecteur type 2 (pas une énorme et hideuse CHAdeMO ou la Combo Frankenplug). Le chargeur est peu encombrant. La puissance max est de 135 kW, soit nettement plus que toutes les normes existantes.

    Pour ces raisons toutes simples la technologie Tesla est INFINIMENT supérieure. La compagnie semble disposée à ouvrir ses brevets. J’espère que chacun saura profiter de l’opportunité. Parce que lorsqu’on a goûté à ça, tout le reste parait ridicule…vraiment.

    Répondre
    • Belprius écrivait le 04/07/2014

      Je sens que l’on va assister à de nombreuses séances de surf sur automobile propre d’exactement 54 minutes ;)

      Répondre
    • Image avatar
      mario écrivait le 04/07/2014

      Sauf qu’a mon avis il n’est pour l’instant pas possible, ni sans doute souhaitable de recharger des petites batteries en 135 KW sous peine de voir leur durée de vie diminuer drastiquement, et si ça le fait sur une grosse batterie c’est uniquement parce que la charge est répartie sur un plus grand nombres de cellules qui au final encaissent moins que celles d’une petite batterie rechargée en 45 KW.
      135 KW : 85 KWH = 1,6 donc 1,6KW de charge pour 1 KWH de batterie ce qui fait moins qu’une leaf rechargeant en 45 KW
      45 KW : 24 KWH = 1,9 KW de charge pour 1 KWH de batterie

      Répondre
      • J-Philipp écrivait le 04/07/2014

        Bien sûr Mario. Ce n’est possible qu’avec une grosse batterie…

        Répondre
        • kladz écrivait le 04/07/2014

          oui et c’est une grosse batterie refroidie efficacement par un refroidissement liquide

          Répondre
          • J-Philipp écrivait le 05/07/2014

            Je te confirme que les ventilateurs du Superchargeur évacuaient pas mal de chaleur pendant la charge, mais également celui de la voiture, quelque part dans le nez de la voiture. Je ne l’avais jamais entendu avant, même par temps chaud…

    • lelclar écrivait le 05/07/2014

      Merci pour ce témoignage très intéressant. Je dois dire que je m’attendais à plus que 303 km pour une charge de presqu’une heure. Si on se limite à 30 min, combien de km d’autonomie obtient-on? La moitié?

      Répondre
      • J-Philipp écrivait le 05/07/2014

        https://www.facebook.com/groups/clubteslafrance/permalink/655583957864376/?ref=nf

        Sur ce lien tu retrouveras le déroulement de la charge. Pour te répondre précisément, au bout de 30 mn, la voiture avait rechargé 215 km. Il s’agit d’une valeur en mode « Typical », basé sur une consommation moyenne et assez réaliste de 187 WH/km. Il est aussi possible de configurer les affichages de la Model S en « Rated », sur une hypothèse de 150 Wh/km. L’autonomie paraît alors supérieure, ainsi que les vitesses de recharge. Parfait pour les photos, mais moins réaliste quand même, en particulier sur autoroute.

        Répondre
        • lelclar écrivait le 05/07/2014

          Merci pour le lien. 129 km pour 15 min. C’est convaincant. Au fait, au vu des km affiché, j’en déduis que tu possèdes la version 60 kWh, non? Donc, j’imagine qu’une P85 devrait mettre environ 1h30 pour charger entièrement…

          Répondre
          • J-Philipp écrivait le 05/07/2014

            Eh non, ce sont les chiffres pour une P85. L’autonomie réelle, à 100%, d’une Model S neuve en 85 kWh, est d’environ 400 km. En roulant pas trop vite.
            À partir de 80% de niveau de charge, la puissance du supercharger diminue beaucoup pour ménager la batterie. Si on le peut, autant se débrancher et repartir. Pour ma première supercharge, j’ai arrêté à 90%, ce qui donnait 362 km d’autonomie réelle, soit environ 440 en « rated ».

          • lelclar écrivait le 06/07/2014

            Merci J-Philipp. Oui, après tout, c’est réaliste.
            Je suis en train d’extrapoler l’autonomie de la future génération III, annoncée pour 320 km. Je me demandais si les longs voyages seraient possibles avec cette future petite Tesla. J’imagine qu’elle devrait faire dans les 200 km sur autoroute, en ne roulant pas trop vite…

  8. ze écrivait le 04/07/2014

    La je comprend plus rien
    Les SP sont équipé d une fiche Type 2 pour passer du 135kw en continu???
    Il me semblais que c etait 43,5kw en AC
    Quelqu’un peut m expliquer?

    Répondre
    • J-Philipp écrivait le 05/07/2014

      Depuis le départ la norme des prises Type 2 décrivait une utilisation possible en DC pour une charge rapide. Mais je ne crois pas que cette possibilité ait trouvé une application pratique pour l’instant. On s’est contenté du mode AC.
      Tesla a décidé de reprendre ce mode DC, mais en dépassant largement les spécifications initiales. Le port d’une Model S reprend donc la configuration d’une type 2, mais avec des orifices plus profonds. Lorsque tu la branches en AC, cela fonctionne colle pour une Zoé, mais le connecteur d’un SC est plus profond, et utilise toute la surface de contact disponible sur la Tesla.
      Du coup pas besoin de deuxième port encombrant et disgracieux, comme le CHAdeMo ou la FRANKENPLUG. La manipulation est exactement la même que pour une charge AC, avec en prime le petit bouton de télécommande sur le câble qui permet d’ouvrir la trappe du port de charge ;)

      Répondre
      • ze écrivait le 05/07/2014

        Merci beaucoup pour ton explication, c est plus clair

        Répondre
  9. TROTTA Olivier écrivait le 05/07/2014

    Bonjour à tous,

    après un ptit tour sur la fiche Chargemap de ce nouveau point de charge, je vous invite à regarder en détails surtout, ça vaut son pesant de cacahuètes, la façon dont le super chargeur double Tesla est « posé » installé sur le sol sur sa palette en métal grise et la façon dont son fourreau d’alimentation est raccordé derrière, c’est tout sauf dans les normes les plus élémentaires de sécurité notamment et je ne comprend surtout même pas que l’on ai pu laisser passer ça ! ça vous donnera une idée assez précise de la désinvolture générale de cette entreprise…
    Et si vous regardez la jolie borne Bamboo Hager qui n’en fait pas tant, apparament elle est installée elle selon les normes en vigueur… à suivre.
    Espérons que tout ceci rentre dans l’ordre au plus vite tellement ça donne une image d’amateurs impensable pour une marque qui par ailleurs monte jusqu’aux cieux du Nasdaq !
    Vous me direz l’avantage de tout mettre sur une palette c’est aussi de pouvoir se servir bien plus rapidement au cas où… pour qui aurait besoin d’une borne double à mettre dans son jardin… c’est plus rapide et pratique à transporter. Comme c’est gratuit en plus… apparament, quand on offre la recharge ad vital eternam y reste plus grand chose pour tout terminer correctement… et c’est bien tout le problème souvent des trop belles promesses… et le problème du mythe de la gratuité…

    Répondre
    • kladz écrivait le 06/07/2014

      Je pense que Tesla à eu droit au lenteur des administrations Française pour avoirs les autorisations nécessaire et autre devis.
      Les grandes vacances arrivant, il ont voulu au moins déployer un super charger entre la capital et Lyon.

      Répondre
      • J-Philipp écrivait le 06/07/2014

        C’est exactement ça.
        Dès que l’implantation définitive du Supercharger achevée, l’unité mobile sera déplacée pour créer un nouveau point de charge Tesla.

        Répondre
  10. Image avatar
    benoitkayser écrivait le 05/07/2014

    Eh les enfants, z’avez bien regardé les photos et la fiche sur http://www.chargemap.com ?? :
    http://fr.chargemap.com/points/details/tesla-auxerre

    Il est tout de même intéressant d’y trouver une borne Hager et la mention :
    - 2 emplacements type 2 – 22kW ouvert à tous les autres VE
    - Recharge gratuite
    - Le stationnement est gratuit.
    - Ouvert 24h/24

    Franchement, que dire de plus…? Si, la seule description de cette installation devrait remplacer avantageusement toutes les conférences, formations, colloques et autre commissions en tout genre charger de définir les infrastructures de charges …(!)

    Répondre
  11. J-Philipp écrivait le 06/07/2014

    @ M.Trotta.
    C’est moi qui ai pris les photos du point de charge d’Auxerre. La prise type 2 double est offerte par Tesla, cadeau de la maison. Cela m’a été confirmé par le directeur de l’hôtel mercure en personne de vive voix. Ravis que son raccordement trouve grâce à tes yeux.
    Quand à celui du supercharger, il est bien sûr provisoire, car il s’agit d’une unité mobile sur chassis transportable. Quant à son raccordement, avant d’envisager comme qu’il soit désinvolte, permets-moi de consulter l’avis d’un technicien compétent. Et de remarquer que si le supercharger est d’origine Tesla, son raccordement est l’affaire de RTE.

    Répondre
    • TROTTA Olivier écrivait le 06/07/2014

      Bonjour J Philipp,

      décidement, que de cadeaux, de gratuité, de générosité affichée, j’en ai la larme à l’oeil.

      Bref, allez dire que c’est RTE qui raccorde ces bornes, pour votre information RTE c’est Réseau de Transport d’Electricité soit le réseaux des lignes notamment aériennes à très hautes tensions, vous savez, les fameux poteaux en forme de chats qui bercent nos voyages… tant leurs formes souvent sont étonnantes… là, c’est l’affaire de celui qui part du point de comptage amené par ERDF et donc qui est « responsable » de l’application des normes élémentaires de sécurité en la matière… quand à incriminer les lenteurs des administrations c’est évidement faux… il n’y aucune de raison valable d’être pressé en matière de sécurité électrique fort heureusement et c’est ce qui fait en partie l’excellence reconnue mondialement des infrastructures électrique en France, les normes, le respect de celles-ci donc le respect des autres par là-même…

      Donc là ça doit être du ressort du propriétaire du terrain…

      Bref, quand tout est gratuit, c’est sûr, faire une tranchée dans de l’enrobée, creuser à 85cm de profondeur, enterrer un fourreau et des câbles électriques etc… hé bien, oui, ça un coût… ça fait travailler du monde, des entreprises, et ça ne peut donc pas se faire « à l’arrache », en 5mn… bref, exemple de précipitation à ne pas suivre…

      Enfin voir des socles de prises de type 2 sur la borne Bamboo Hager, qui va pouvoir s’en servir puisque tous les VE immatriculés en France ou presque sont livrés avec des câbles côté borne en fiche de Type 3 !

      Je ne comprend pas, avec un tel cours de bourse et tant d’argent accumulé jusqu’aux cieux qu’on ne puisse pas financer une petite tranchée de 2m… c’est très étrange.

      Répondre
      • Yoann NUSSBAUMER, l'auteur du billet, écrivait le 06/07/2014

        Il va falloir comprendre que les superchargeurs ne sont pas gratuits puisque les possesseurs de Tesla paient 2500 euros l’option pour accéder à ces chargeurs…

        Tesla a mis cette installation provisoire afin de permettre à ces clients d’utiliser les SC pour partir en vacances alors que les travaux de gros oeuvre ont pris du retard. Mais il seront bel et bien implantés « en dur » comme c’est le cas sur toutes leurs implantations en Europe.

        Répondre
        • CHL17 écrivait le 06/07/2014

          Pour étayer les propos de Yoann sur le professionnalisme de Tesla, voici un lien du dossier technique d’implantation d’une station de Superchargeur à Madison aux USA:

          http://www.cityofmadison.com/planning/projects/reports/89etm_site2.pdf

          Répondre
          • J-Philipp écrivait le 06/07/2014

            Le moins qu’on puisse dire, c’est que rien n’est laissé au hasard dans l’installation d’un supercharger Tesla. Combiné aux délais incompressibles de raccordement définitif par ERDF, on comprend bien l’intérêt des unités mobiles qui ont été déployées pour l’instant sur le territoire français.

            Document réellement très intéressant. Humblement j’avoue aussi qu’il dépasse largement mes connaissances techniques.

            Merci beaucoup CHL17 d’avoir donné le lien vers ce document.

  12. J-Philipp écrivait le 06/07/2014

    Je te fais également remarquer que Tesla a offert cette même borne Hager double sur son supercharger de Chasse sur Rhône. Gratuite, 24/7, puissante, type 2 ouverte à tous, sans carte d’abonnement. Et sans un euro d’argent public.

    Ton commentaire m’a fait sourire

    Répondre
  13. J-Philipp écrivait le 06/07/2014

    Le type 2 est le standard européen. La France a fait cavalier seul avec le type 3. Les pionniers Francais en paieront le prix. Mais les européens voyageant dans notre pays seront bien contents de ne pas faire l’acquisition d’un câble franco-français à usage unique.

    Pour le supercharger tu as beaucoup de mal à distinguer le provisoire du définitif. Provisoirement ou définitivement ?

    Répondre
  14. CHL17 écrivait le 06/07/2014

    Ce Trotta est pire qu’un troll, mauvaise foi et contre vérité !

    Répondre
    • Jumper écrivait le 06/07/2014

      Bonjour CHL17

      don’t feed the troll :)
      Trotta a l’air rempli de « à priori » et de mauvaise foi , en plus il est chauvin mais grave ; mais de temps en temps, une fois l’an je dirai, il sort un post potable

      faut juste tomber dessus

      Répondre
  15. TROTTA Olivier écrivait le 06/07/2014

    Bonjour CHL17,

    alors expliquez svp à tous nos lecteurs assidus pourquoi tous les autres acteurs sans exception font eux les choses dans les clous, dans le respect des règles, etc… et sans en faire des tonnes ?! et sans promettre la lune en plus… vous avez vu qui se bousculer à l’inauguration de cette station de recharge comme « officiels », etc… sinon ?! etc… etc… bref… tout ceci concerne qui sinon ?! quelques dizaines d’utilisateurs, tout au plus… le VE sera populaire et démocratisé ou ne sera pas et certainement pas à l’image de l’Elysium Sillicon Valley Tesla… soit un monde parallèle et étanche pour ceux qui en sont aux manettes et coupé de l’immense majorité des peuples.

    Et c’est exactement l’impression que donne Tesla ce jour… en quoi une voiture à plus de 100 000 euros et des stations de recharge privée peuvent améliorer le sort de nos compatriotes ?! à part cliver encore un peu plus notre société… qui pourtant a bien besoin du contraire, mais plutôt rapprocher les gens, etc… les faire travailler à des objectifs communs… à leurs portées…

    Bref, je me moque d’une borne de recharge gratuite, je suis plus intéressé par des stations de recharge qui feront vivre des salariés, des familles, des entreprises, des partenaires, des fabricants et distributeurs d’électricité… de l’entretien, des services… comme chez Total pour le carburent fossile ! si si… la gratuité est le mythe fondateur de la Sillicon Valley Elysium… à ne surtout plus suivre.

    Répondre
    • Jumper écrivait le 06/07/2014

      salut TROTTA
      on sait tous ici que tu es un anti silicon valley et un anti USA systématique et donc pas crédible.
      non pas que la silicon valley soit un havre de paix et de bonheur, mais tu es un zeste lassant avec tes anti Facebook (va expliquer cela à des millions d’ados et jeunes adultes) , tes anti Tesla, tes anti Google etc.

      Tu cocorico sur le nuke français (c’est connu, il ne pollue pas, stoppe le nuage de tchernobyl aux frontières etc. ) la T2 française (une hérésie stupide) et il manque le minitel à la place de Internet dans ta panoplie. N’oublions pas que tu adores les fonctionnaires français (en sur effectif de 35% , payés par nos impôts et pas plus efficaces que dans les pays où il y en a moins)

      Renault fabricant de la ZOE n’a pas été foutu de faire un réseau en France, ah si, DANS les concessions, en dehors des horaires d’horaires => fermé. PSA .;; mieux vaut ne pas en parler, dans le genre nul, menteurs avec leurs FAPs à la con

      l’exemple des bornes vient de Tesla ainsi que de Nissan et si tu es aveugle , va semer tes crottes de troll ailleurs stp Je n’ai pas vu une borne EDF par exemple (et pour cause, chaque vente de VE est un pas vers moins de centrale nuke ! )

      Répondre
      • TROTTA Olivier écrivait le 06/07/2014

        Bonsoir Jumper,

        pouvez-vous expliquer à nos lecteurs qui pour la plupart vivent je pense de façon normale et surtout décente ce qu’il y a de décent ce jour de gagner plus de 1 milliard de dollars par an pour une seule personne ?! merci pour vos explications…
        et en quoi cela peut-il être un modèle pour notre société, pour nos jeunes… et pour le bien co2mmun que je défend tant…

        « Parmi les patrons au salaire symbolique de 1 dollar, on retrouve le serial-entrepreneur américain Elon Musk. Cofondateur de Paypal, revendu à eBay en 2002, et actuellement à la tête de Tesla Motors et de SpaceX vit lui aussi de ses actions dans de nombreuses sociétés. Actionnaire majoritaire de Tesla Motors et profitant du cours en forte hausse de l’action, il a ainsi empoché fin février 1,1 milliard de dollars, portant à 3,8 milliards ce qu’il a gagné depuis le début de l’année 2014 et à 11,7 milliards sa fortune totale. »
        http://www.usine-digitale.fr/photos/portraits/zuckerberg-jobs-musk-ces-patrons-remuneres-1-dollar-par-an.252909/steve-jobs-apple.2
        comme pour le patron de Facebook… c’est au-delà de la décence la plus élémentaire ce jour, et c’est quasiment de l’insulte vis à vis de tous ceux qui galèrent, souffrent, etc…
        je trouve qu’il y a une indécence ce jour à Wall Street et au Nasdaq au pays de l’oncle Sam que rien ne peut justifier.

        http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2014/07/06/97002-20140706FILWWW00141-dereglement-climatique-l-appel-de-fabius.php
        … » »Des investissements massifs et pertinents » sont nécessaires, a déclaré Fabius, plaidant pour la « réorientation » dans les décennies qui viennent « d’un peu plus de 1000 milliards d’euros qui sont « actuellement investis à hauteur de 80% vers les énergies fossiles contre 20% pour les renouvelables et de faire basculer cela progressivement ». …

        Donc oui pour investir massivement dans 10 voitures électriques à 10 000 dollars que dans une voiture électrique à 100 000 dollars, c’est une question de bon sens, de partage, d’équité, d’équilibres… et non à ces fortunes indigentes de la Sillicon Valley Elysium…

        http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2014/07/04/31002-20140704ARTFIG00159-herve-juvin-la-fin-de-la-mondialisation-et-le-retour-des-identites-12.php
        donc quand je lis ceci je me dis que les peuples du monde entier ne veulent pas d’une hégémonie à sens unique à la Apple, Facebook, Google, etc…
        … »Ce que j’appelle « grande séparation », c’est cet espoir un peu fou, très largement dominant aux Etats-Unis, notamment à travers le transhumanisme, de s’affranchir totalement de la condition humaine. » ….
        les gens ne sont pas fous et se réveillent partout, à suivre.

        Répondre
        • TROTTA Olivier écrivait le 07/07/2014

          d’ailleurs la preuve, même la France se réveille aussi !
          http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2014/07/07/01007-20140707ARTFIG00046-big-data-le-plan-de-la-france-pour-concurrencer-les-geants-americains.php
          … »créer un « espace de confiance », où un individu pourrait contrôler l’ensemble des données qui le concernent. » …

          et ça fait si longtemps que je dis que la confiance est la clef de voûte du bien vivre tous ensemble !!! et la co2nfiance aussi… de la nouvelle co2ndition humaine…

          Répondre
        • Jumper écrivait le 07/07/2014

          Trotta
          « y a de décent ce jour de gagner plus de 1 milliard de dollars par an pour une seule personne »

          cela porte un nom : la liberté.
          Est ce que ce milliard sort de ta poche ? non.
          Payent ils leurs impôts aux USA : oui même si leurs entreprises elles fraudent légalement tout comme les entreprises françaises y compris celles où l’état français est actionnaire. L’état français se fraude fiscalement lui même, un comble.
          es tu obligé d’avoir facebook, d’acheter une Tesla etc ? non. roule en Lada si çà te chante.
          Elon Musk a t il créé des emplois dans son pays ? Oui. Ainsi que les autres. Profites ils de la mondialisation genre on délocalise ? Ben oui, celui qui ne le fait pas est mort ! Les électeurs de ces pays dont la France font ils quelques chose pour réguler la mondialisation ? en gueulant oui, concrètement non ou presque.

          En revanche en France nous avons des milliers d’élus en cumul de mandats, où des petits élus de région qui touche de 500 à 1000 euros / mois (du contribuable) car membres de multiples projets théodules demandant 1 à 2 réunions / an etc. Sans compter les Cahuzac, les Guéant et autres (Copé et ses potes ?) qui font usage de leur pouvoir , position note de frais pour frauder , trafic d’influence, commissions arrières etc.
          cette injustice sociale LA me choque et j’en pense beaucoup de mal

          Elon Musk peut gagner des milliards, j’en ai rien à cirer. Que Apple / Microsoft / Google fraudent légalement et en fait qu’ils y soient obligés par la bêtise des élus européens, çà me choque : oui.

          Répondre
    • lelclar écrivait le 06/07/2014

      Total dont l’attitude en Birmanie est un scandale, Total, chez qui le prix de la recharge rapide est exorbitant!
      Des voitures de luxe, il en faut aussi. C’est à partir d’elles que les avancées technologiques se font, plus tard, sur les autos plus modestes. Tesla a choisi sa stratégie: partir d’une auto de luxe, à forte valeur ajoutée et excellente pour l’image de marque, et puis plus tard descendre en gamme. Les super-chargeurs font partie de cette stratégie. C’est son choix et je ne vois pas en quoi il est critiquable.

      Répondre
  16. Gégé écrivait le 06/07/2014

    @ J-Philipp : « Les pionniers français en paieront le prix ».
    Faut pas exagérer non plus.
    Pour ma Leaf, j’ai un câble type 3 -> type 1 (payé 160 euros, port inclus).
    Si, demain, le type 2 finissait par devenir incontournable, deux solutions :
    - changer la prise type 3 par une prise type 2 (moins de 100 euros et je pense y arriver tout seul) ;
    - acheter un câble type2 -> type1 (je pense pouvoir m’en remettre financièrement) et continuer à utiliser le câble actuel pour les installations « préhistoriques », comme celles de chez Renault, par exemple.

    Répondre
    • Jumper écrivait le 06/07/2014

      @ J-Philipp : « Les pionniers français en paieront le prix ».

      Oui on peut adapter et bricoler c clair. Mais d’un côté le VE avance et de l’autre de mutliples lobby le sabotent ou le ralentissent. Le VE est une composante de la transition énergétique et il est anti nuke pour de nombreuses raisons. C
      Le prix de tous ces retards sera payé par nous tous

      Répondre
      • Gégé écrivait le 06/07/2014

        Bien sûr, tu as raison.
        En tant que « pionniers », nous risquons de subir, selon les modèles, l’achat d’un câble (ou d’un adaptateur).

        Franchement, crois-tu que les « pionniers » ne sont pas capables de mettre 400 € dans un câble (ou un adaptateur) pour continuer à rouler alors qu’il ont investi des milliers d’euros pour des véhicules dont personne ne connaît la fiabilité, la durée le vie des batteries, la valeur résiduelle etc ?

        Bien sûr que cette guéguerre des standards est consternante, mais crois-tu sérieusement qu’avec un seul standard de recharge, il se vendrait 10 ou 100 fois plus de VE ?
        J’en doute : les premiers freins sont le prix et l’incertitude sur l’avenir des VE actuels.

        Répondre
        • Jumper écrivait le 06/07/2014

          pour 400 euros de cable ? non, bien sur que ce n’est pas un frein. Le frein vient du manque d’infra, de l’incompétence / arrogance de Renault et de Goshn, des blocages de EDF sur de nombreuses opérations etc.

          c’est çà qu’on va payer cher.

          Répondre
          • Gégé écrivait le 06/07/2014

            Le manque d’infra est, surtout, le faux nez des handicaps que je citais plus haut.
            Regarde le GPL : on en trouve partout. Les ventes sont-elles au rendez-vous ?
            Pour la politique de Ghosn, je suis perplexe.
            EDF, par contre, est parfaitement cohérent dans sa logique de « tout nucléaire ».

          • J-Philipp écrivait le 06/07/2014

            @jumper ; @Gégé

            Bonjour à tous les deux,

            Lorsque je disais que les pionniers Français allaient en payer le prix, je parlais bien entendu de nous, puisque nous allons devoir racheter un câble (et aussi le transporter, et il pèse lourd) ou changer des prises à domicile.

            Mais parmi les pionniers, il y a aussi et surtout ceux qui, organismes publics ou installations privées, ont décidé de se lancer dans le développement de l’infrastructure de recharge. Il vont devoir rétrofiter leurs bornes en type 2 un jour ou l’autre, et ça va leur coûter. Que des budgets, qui auraient pu être bien utiles pour continuer le déploiement des bornes, soient absorbés dans cette opération de mise à jour est consternant.

            Mais le pire est que les éventuelles bonnes volontés d’investissement sont refroidies par cette incertitude autour des prises à installer. Et ça refroidit aussi les éventuels acheteurs de VE, qui n’ont pas envie de vivre cet enfer de la prise. Et c’est ça qui coûte le plus cher au développement du véhicule électrique.

            Je vous assure les gars, il est temps au gouvernement de siffler la fin de la récréation. L’intérêt des français est bien là, il reste à donner le cap.

    • Image avatar
      benoitkayser écrivait le 07/07/2014

      perso, je crois bien que j’ai pris de l’avance : je n’ai pas de cordon type3-type1 (jamais eu l’occasion d’aller chez Renault pendant les horaires d’ouverture), dans ma leaf :
      - le CRO d’origine
      - un type2-type1
      - une rallonge CEE-P17 16A mono vers prise domestique

      Répondre
      • Image avatar
        benoitkayser écrivait le 07/07/2014

        // tous les VE immatriculés en France ou presque sont livrés avec des câbles côté borne en fiche de Type 3 !//
        Ah bon ?! pas au courant…. Mes deux V.E. ont tous été livrés uniquement avec un cordon vers prise domestique… mais que fait la police ? :-D

        Répondre
      • Gégé écrivait le 07/07/2014

        Faut pas généraliser : le concessionaire Nissan de mon coin a installé une borne, accessible aux heures d’ouverture, équipée de deux prises…. type 3.
        Le câble type 3 -> type 1 est un bon investissement : le mien est à poste sur une WB Schneider rachetée à vil prix sur LBC (vendue par un déçu de la Zoé).

        Répondre
  17. Yoann NUSSBAUMER, l'auteur du billet, écrivait le 06/07/2014

    Autre exemple d’une installation bien sympa de supercharger en allemagne (il vient d’ouvrir, pas encore visible sur le site de Tesla) : http://fr.chargemap.com/points/details/tesla-supercharger-emsburen

    Répondre
  18. TROTTA Olivier écrivait le 06/07/2014

    c’est sûr que nos amis égyptiens quand ils lisent certains des propos tenus ici doivent se dire que quand même ces discussions d’enfants pourris gâtés et donc souvent désœuvrés sont bien curieuses par les temps qui courent…
    http://www.boursorama.com/actualites/egypte-sissi-defend-la-hausse-du-prix-de-l-essence-nouvelle-taxe-sur-les-cigarettes-ba670f659353ee30dc2ab02500bd6481
    qui ne rêverait pas d’avoir un développement économique tel que la France a connu et que le nucléaire, grâce au général de Gaulle, nous a permis, etc… bref, entendre des élucubrations sur sortir « du nuke » ou faire l’apologie de voiture électrique à plus de 100 000 euros, ça va de pair en matière de non raisonnement économique… le progrès économique n’a de sens et de justification que s’il profite au plus grand nombre de par la redistribution qu’il induit aussi… si je ne m’abuse l’électricité d’origine « nuke » en France profite encore au plus grand nombre et Tesla, à quelques dizaines d’individus tout au plus… et surtout à ses actionnaires.

    « La négation de l’idée industrielle est la spéculation. »
    de Henry Ford… regardez le cours de bourse de Tesla, et après, on rediscute…

    “C’est d’ailleurs bien que les habitants de ce pays ne comprennent pas notre système bancaire et monétaire, parce qu’en effet s’ils le comprenaient, je crois qu’il aurait une révolution avant demain matin » – Henry Ford

    “Il existe une seule règle pour l’industriel et le voici : produire la meilleure qualité possible de bien au moindre coût et payer le niveau de salaire le plus élevé possible”- Henry Ford

    et je pense que c’est le cas de Renault l’industriel avec sa ZOE !!!

    Répondre
    • Jumper écrivait le 07/07/2014

      TROTTA, tu es ignare en économie.
      et tu es un dictateur en herbe. Je te suggère d’aller vivre à Cuba ou en Corée du Nord. Tu confonds régulation et dictature, tu argumentes avec des explications bidons et basées sur des à priori.

      Bref, tes théories économiques sont démago et nulles. Malheureusement tu as le droit de vote. Hélas.

      Répondre
    • Rolf68 écrivait le 07/07/2014

      Bonjour monsieur Trotta

      Les prix sur le site tesla :

      Model S 60 : 59000 €
      Model S 85 : 68600 €
      Model S P85 : 81400 €

      Ou sont les « plus de 100 000 €  » tant décriés ??

      Même en rajoutant toutes les options les 100 000 sont durs à atteindre. Ca reste plus que correct comme tarif pour cette gamme de véhicule, même si on s’éloigne des 7900€ des Dacia Duster et autres fumantes low cost.

      Cordialement

      Répondre
      • Gégé écrivait le 07/07/2014

        @Rolf68 : lis mieux le site Tesla :
        http://www.teslamotors.com/fr_FR/models/design
        Ne remarques-tu pas le pavé « Les options recommandées pour la meilleure expérience de conduite » ?
        Clique sur « améliorer votre Model S » ; là, les vrais chiffres apparaissent :
        - S 60 avec les « options recommandées » : 91.000 €
        (cette version à « prix d’attaque » représente 5 % des ventes !).
        - S 85 avec les « options recommandées » : 98.500 €.
        (A priori, le gros des ventes).
        - P 85 avec les « options recommandées » : 110.000 €.

        OK, ceux qui n’ont pas de famille nombreuse peuvent faire l’impasse sur la 3eme rangée de sièges à 2.400 €, par contre le service annuel prépayé de 4 ans pour 2.200 €, qui ne figure pas parmi les « options recommandées », est probablement retenu par beaucoup d’acheteurs.

        Encore une fois, ces prix ne sont ni « hors marché », ni exorbitants : au contraire, ils sont très compétitifs sur le segment premium.
        Il ne faut pas se cacher derrière son petit doigt, le ticket Tesla Model S moyen est plus proche des 90/100 k€ que des 60/70 k€.

        60, 70, 90, 100 k€, quelle importance ? Cette auto est inaccessible à la majorité de la population, ni plus ni moins qu’un Q7, un X6, une classe S etc….

        Répondre
        • Rolf68 écrivait le 08/07/2014

          Bonjour Gégé

          Effectivement il y a les fameuses options, et comme c’est là dessus que se fait la marge les commerciaux vont evidemment tout faire pour en fourguer un maximum. Mais bon faut-il forcément craquer pour des jantes en chrome-kevlar, des chaines à neige en platine et un tableau de bord en bois de Glurton, une essence qui pousse uniquement sur Mars ?
          Pour moi le ticket d’entrée de la Tesla c’est bien 59000 euros, et le reste on le sort de la poche si on en a envie / besoin. Je voilais juste écrire ces tarifs pour montrer que la voiture elle-même ne coute pas obligatoiremente « plus de 100000€ ».

          Après oui, c’est vrai que c’est inaccessible pour plein de monde, moi le premier, mais en calculant sur toute la durée de vie de la voiture avec un entretien bien moins cher qu’une thermique et l’essence economisée, finalement c’est rentable sur le long terme. D’ici quelques années je pourrais peut-être en avoir une ;)

          Bonne journée

          Répondre
          • Gégé écrivait le 08/07/2014

            Bonjour Rolf, merci pour ta réponse.
            Pour 59.000euros, tu n’as que la « petite batterie » ; pas d’accès aux « superchargers » et le choix entre un blanc « fourgonnette » ou un noir « corbillard ».
            (Il me semble difficile aussi de se passer du GPS à 3.500 euros.)

            Quand on accepte l’idée de mettre 60 k€ dans une caisse, on ne chipote pas sur quelques milliers d’euros.
            C’est tellement vrai que Tesla reconnait lui même que cette version fait 5 % des ventes.

            Pour ce qui est de l’entretien « bien moins cher » : Tesla facture 550 euros par an pour les 4 premières années : en gros, ce que je paye pour mes « premium » allemandes.

            P.S. : perso, ni jaloux, ni anti-Tesla. Le problème n’est pas avec les 100 k€, mais avec la berline 4 portes (pas l’usage). Le Model X aurait pu convenir, mais les portes « faucon » sont une vraie co….ie.

            Bonne journée aussi.

  19. Julien Irondelle écrivait le 06/07/2014

    Bonsoir,

    je me réjouis de la mise en service en France de la première station Supercharger Tesla Motors 0 % émission et 0 % pollution dans le monde.

    Grâce à nos centrales nucléaires et à nos barrages, la France peut être fière d’être le premier pays au monde de proposer un Supercharger 0 % émission et 0 % pollution.

    En effet, des 3 Superchargers asiatiques, 27 Superchargers européens et 99 Superchargers américains, seul ce Supercharger français n’utilise pas de centrales thermiques au charbon.

    De plus, les panneaux solaires et les éoliennes ne peuvent fournir les besoins de ces superchargers. Seul les barrages, les centrales géothermiques et les centrales nucléaires pourront répondre aux besoins électriques sans émissions ni pollution de ces superchargers.

    PS
    @ Yoann
    Je sens que cet article va pulvériser le nombre de commentaires. Au fait, à combien se monte le record chez AP ? ;-))))

    Répondre
  20. TROTTA Olivier écrivait le 07/07/2014

    Bonjour Julien,
    merci pour vos propos censés sinon… et tellement importants, en effet la source énergétique que l’on met pour produire l’électricité en amont… pour faire rouler des VE notamment.

    Voilà une nouvelle importante qui va encore dans ce bon sens là…
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/07/07/97001-20140707FILWWW00023-japon-2-reacteurs-nucleaires-bientot-relances.php

    Maintenant, concernant le solaire et l’éolien, ne les enterrons pas trop vite non plus… avec le stockage de l’électricité qui arrive en parallèle et se développe… et il faut aussi des ENR dans le mix énergétique.

    Comme l’a dit Mme Royal à propos d’énergies, n’opposons pas… ne clivons pas… on a encore aussi besoin du pétrole et du gaz quoique l’on dise par ailleurs…

    Répondre
  21. Murier écrivait le 07/07/2014

    Quand je lis : « Grâce à nos centrales nucléaires et à nos barrages, la France peut être fière d’être le premier pays au monde de proposer un Supercharger 0 % émission et 0 % pollution. » les bras m’en tombent.

    Les camions et machines qui extraient l’uranium (de moins en moins concentré), qui fabriquent le béton et l’acier des centrales, elles fonctionnent à l’air et à l’eau ?

    Répondre
    • Jumper écrivait le 07/07/2014

      selon les pro ou anti nuke, le CO2 d’un kWh nucléaire français oscille entre 6 (selon les pro nuke et EDF) et 66 grammes (selon des calculs provenant des anti nucléaires)

      Je pense que la vérité est entre les deux :
      - extraction / transport / raffinage combustible
      - quote part de la construction de la centrale
      - fonctionnement de la centrale elle même
      - gestion des déchets

      Répondre
      • Murier écrivait le 07/07/2014

        Un chercheur Coréen (du Sud) a recensé toutes les études portant sur les rejets de gaz à effet de serre de la filière nucléaire, il semblerait que les centrales nucléaires rejettent autant de CO2 que les énergies renouvelables.
        Sachant que le nucléaire va rejeter de plus en plus de CO2 (minerai moins concentré) et les énergies renouvelables de moins en moins (amélioration des rendements, surtout du photovoltaïque), autant faire le choix des renouvelables.

        Répondre
    • Daniel écrivait le 07/07/2014

      Murier,
      Oui vous pouvez !
      L’électricité française rejette entre 6g (Nuke seul) et 64g (toutes centrales cumulées) de CO²/kWh selon les creux ou pics de la demande. En moyenne sur l’année, cela ferait environ 15g CO²/kWh.

      A tous,
      Pour ce qui est camion, extraction, raffinage transport, etc, l’énorme masse de CO² émise par ces activités en amont, est divisée par l’énorme production de MWh donnée en aval par seulement 2.86g d’U238 dont 0.086g U235. Il est là le secret du Nuke sur le CO². Et ceci, sans être pro-nuke EDF, mais simplement en sachant faire des calculs.
      §

      Répondre
      • Murier écrivait le 07/07/2014

        Le problème des pro-nuke qui revendiquent des rejets de 6g, c’est qu’ils ne prennent pas tout en compte lorsqu’ils font leurs calculs de rejets de gaz à effet de serre et d’autre part, ils se basent sur un chiffre qui a été calculé il y a plusieurs dizaines d’années et qui ne correspond plus à la réalité (minerai moins concentré).
        Un exemple, à chaque fois que je passe à côté d’une centrale nucléaire, je suis surpris par le nombre très élevé de véhicules thermiques garés sur les parkings des centrales, généralement il y en a plusieurs centaines. Sachant que ces centrales sont généralement situées assez loin des villes, quel est le kilométrage annuel cumulé de toutes ces voitures appartenant à des employés EDF ou à des sous-traitants ?

        Répondre
    • Julien Irondelle écrivait le 07/07/2014

      @ Murier
      Quid du bilan CO2 de la production et du transports du pétrole, gaz et charbon ?
      Quid des guerres, des crises économiques et des pollution dues au pétrole, gaz et charbon ?
      S’il faut comparer les technologies, il faut mettre en balance à tous les paramètres

      Répondre
      • Murier écrivait le 07/07/2014

        Pas de problème pour comparer.
        Je suis abonné à Enercoop qui est une coopérative et le seul fournisseur d’électricité à s’approvisionner directement et à 100% auprès de producteurs d’énergie renouvelable (solaire, éolien, hydraulique et biogaz). De plus, ses bénéfices sont réinvestis dans les énergies renouvelables.

        Que dire de toutes les guerres africaines en lien plus ou moins direct avec nos approvisionnements en uranium ?

        Répondre
        • Julien Irondelle écrivait le 07/07/2014

          @ Murier

          Pétrole, gaz, charbon : combien de morts, de blessés et de malades versus uranium ?

          Enercoop : sans les subventions, quel serait le coût réellement aux clients ? 100 % renouvelable 100 % du temps ? Une imposture. Impossible d’avoir l’information sur le site internet

          Bref toujours de mauvaise foi quand il s’agit de comparer.

          Répondre
          • Murier écrivait le 07/07/2014

            Où as-tu lu qu’Enercoop bénéficiait de subventions ?
            Ce sont les abonnés d’Enercoop qui payent le surcoût (environ 30 %).

            Quand les abonnés EDF auront à payer le coût du démantèlement des centrales nucléaires, quel sera le surcoût sur la facture d’électricité ?
            Autre question, qui va payer les surcoûts de construction de l’EPR ?

            Sinon Que Choisir a mené l’enquête sur les fournisseurs d’électricité verte, selon eux seul Enercoop est capable de garantir un approvisionnement 100 % en énergies renouvelables.

            Pour terminer, je te cite : « Pétrole, gaz, charbon : combien de morts, de blessés et de malades versus uranium ? » comme je l’ai déjà écrit, mais il semblerait que tu ne m’as pas lu, Enercoop n’utilise que du solaire, éolien, hydraulique et biogaz pour produire de l’électricité, donc pas de pétrole, gaz, charbon ou nucléaire.

  22. TROTTA Olivier écrivait le 07/07/2014

    Bonsoir à tous,

    je viens de recevoir par mail la newsletter de Tesla…

    *Afin de rendre les Superchargeurs opérationnels le plus rapidement possible, les nouvelles stations seront d’abord équipées de deux bornes. Ce nombre passera à six puis huit avant la fin de l’année 2014.

    … ceci explique sans doute cela, sur les branchements raccordements actuels un peu « sauvages »… mais quand même ! quand je lis ça… sur la gratuité… faire « payer avant » la gratuité promise après, il fallait juste oser y penser et oser le faire !

    … »L’expansion du réseau de Superchargeurs en Europe progresse rapidement grâce à l’ouverture de nouveaux sites et de partenariats permettant une conduite 100% électrique et gratuite sur l’ensemble des axes les plus fréquentés du Vieux Continent. » …

    Répondre
    • J-Philipp écrivait le 07/07/2014

      M. TROTTA Olivier

      Tout ceci vous a déjà été expliqué en long, en large et en travers. Certains se trouveront lassés ; d’autres riront de bon cœur en vous voyant encenser une borne type 2 Hager 22 kW par rapport à un Supercharger Tesla, pour tenter de la dézinguer l’instant d’après en apprenant que Tesla avait fait le chèque. Je me contenterais d’estimer que chacune de vos interventions fait vendre des voitures à Tesla.

      Et surtout de me dire que c’est formidable que Tesla tienne ses promesses de déploiement grâce à cette astucieuse unité mobile, se jouant des délais administratifs qui lui sont imposés dans le plus beau pays du monde pour l’implantation de ses stations.

      Répondre
  23. Daniel écrivait le 08/07/2014

    Murier,
    Les 6g sont issus d’une étude ACV (Analyse de Cycle de Vie).
    Là dedans il y a tout, y compris les carburants des véhicules et tractopelles. D’ailleurs dans ces 6g, 5g proviennent surtout de ces postes. Il est possible que cette analyse soit faite il y a plus de 10 ans, mais cela ne changera pas profondément les résultats parce que ces centrales fournissent une énorme énergie avec peu de matière. Vous rendez vous compte, une bille d’U238 de la taille d’un petit-pois enrichie à 5% d’U235 suffisent à fournir 1MWh ! Et encore on peut en récupérer 97% (seulement 3% d’U235 est transmuté). Alors même s’il faut « brasser » plus d’U238 pour l’enrichir en U235, cela ne va pas changer grand-chose. Allez, j’accepte 20% de plus sur les 5g, on passerait à 7g aujourd’hui, ce qui correspondrait à une valeur trouvée il y peu, sur une revue scientifique ?

    En ACV, et pour vous donner une idée de la masse qu’il faut remuer/transporter/ traiter, voilà ce qu’il faudrait « bruler » in fine, exprimé en masse (pour comparer) :
    Bois : 228 kg/MWh
    Charbon : 123 kg/MWh
    Fuel : 84 kg/MWh
    Gaz : 70 kg/MWh
    Fission: 2.86 g/MWh U238 (dont 86mg d’U235)
    Fusion : 8.6 mg/MWh deutérium (soit 80% d’une cannette de bière d’eau de mer) !

    Non, le Nuke rejette très peu de CO² /kWh, par contre, il rejette d’autres « polluants », on est d’accord. La seule source d’énergie mieux classée en CO², est l’hydraulique (4g/kWh), et encore, on ne parle que CO². Mais les barrages rejettent en fait du méthane, 20x plus nocifs pour l’effet de serre. Par contre, une chance, il se décompose avec les UV en une douzaine d’années, et pas le CO², qui lui doit être absorbé par la biosphère.

    Enfin, un simple rappel pour les coûts annexes :
    Pour les abonnés d’EDF, ils payent déjà du démantèlement (Brenilis), les erreurs EPRs, Bure, etc, par les augmentations de 30% déjà prises depuis 2007. Chaque +2% rapportent en fait 1Md€, pour 420TWh vendus annuellement. Et ils vont nous les prendre aussi pour les EnR, soyez en sûr !

    On peut être pro-ou-prou Nuke, les faits sont là. Le Nuke rejette, certes des « polluants » dont on ne sait pas encore quoi faire, mais très peu de CO² au kWh produit. Question de division des 2.6 millions tonnes de CO² / 420TWh. Alors, ne décriez pas le Nuke sur le CO², vous faites erreur. Battez-vous sur le reste, là oui, on peut discuter !
    §

    Répondre
    • Murier écrivait le 08/07/2014

      Daniel,
      Serais-tu victime des campagnes de désinformation d’EDF ?
      Je t’invite à te documenter sur le sujet et à ne pas prendre pour argent comptant les chiffres fournis par EDF, par exemple en lisant l’étude de Benjamin Sovacool qui a compilé 103 analyses de cycle de vie des centrales nucléaires. A partir de tous ces travaux, le chercheur de Singapour a estimé l’empreinte carbone moyenne d’une centrale nucléaire à 66g de CO2/kWh.
      Tu peux lire le CV de Benjamin Sovacool sur Wikipédia.

      Répondre
    • Murier écrivait le 08/07/2014

      Daniel,
      Je t’invite aussi à lire le rapport de la Cour des comptes sur les coûts de la filière électronucléaire, qui pointe les incertitudes des estimations actuelles, elle demande des devis réalistes sur la gestion des déchets et une expertise indépendante des charges de démantèlement :
      http://www.ccomptes.fr/content/download/1794/17981/version/6/file/Rapport_thematique_filiere_electronucleaire.pdf

      Répondre
      • Daniel écrivait le 08/07/2014

        Murier,
        Pas du tout. Je n’écoute pas ce que dit EDF. En général, j’essaye de faire ma propre opinion, par des calculs sur les sujets de manière à ne pas être influencé. Tout-ça pour voir qui est le plus proche de la vérité.

        Concernant ces Mrs, sont-ils plutôt pro ou prou ?
        On peut se poser la question, car un tel écart suggère forcément un effet partisan. Pourquoi certains disent 6g d’autres 66g, soit un facteur 10 ! Cela ne peut pas être le fait d’une simple erreur d’analyse (se sont des scientifiques quand-même qui font cela, pas des journalistes), et dans les débats sur ce sujet, généralement ils ne sont toujours pas d’accord ! Alors qui croire, eh ben pour moi n’y l’un ni l’autre, je fais ma propre opinion en alignant des chiffres. Et pour l’instant les 2.6MTde CO²/420TWh donnent 7g/kWh.

        Quant aux coûts, pas de problème, tout le monde cherche à savoir combien cela coûte. La seule chose que je remarque est l’augmentation de nos factures depuis 2007, déjà 30%, non pas dû à la production facturée (elle est passée de 80 à 82€/MWh HT), mais bien les abonnements, taxes et contributions complémentaires maintenant au kWh, alors qu’avant, elles étaient très faibles et forfaitaires. C’est quoi les 45€/MWh d’écart ? Ça, on aimerait bien le savoir, effectivement !

        Encore une fois, ne mélangez pas tout. Le combat Nuke / pas Nuke ne doit se faire que sur ce que l’on veut pour notre avenir, pas essayer de le « tuer » par du CO², des peurs d’accidents et des coûts « surévalués ». Dès que j’entends ce genre d’argument, je pense de suite à une attitude partisane. A demain pour moi.
        §

        Répondre
        • Murier écrivait le 08/07/2014

          Tu dis que tu n’écoutes pas ce que dit EDF et tu n’écoutes pas non plus ce que disent les experts indépendants qui font une compilation de nombreuses études (comme le GIEC) et malgré tout tu reprends à 1g près les chiffres fournis par EDF, franchement, je trouve ça totalement contradictoire.

          Répondre
          • Daniel écrivait le 09/07/2014

            Murier,
            Je ne reprends rien, je calcule seulement. Rien de contradictoire. Ce ne sont pas les chiffes d’EDF, d’où sortez-vous que les 6g viennent d’EDF ?
            Ce sont des résultats d’études d’experts (c’est fou, ce qu’il y a comme experts sur ces sujets chauds !), et études indépendantes elles aussi ! Quant-à la référence au GIEC, il ne parle que climat, pas d’ACV Nuke !

            Finalement, pour ceux qui veulent se faire une opinion par eux-mêmes : Tapez « ACV nucléaire » sur Google …
            §

          • Murier écrivait le 09/07/2014

            Daniel,

            Les 6g proviennent d’un ancien calcul fait par EDF, ce chiffre est repris par le Pape français du nucléaire, J.M. Jancovici (Manicore). Il y a quelques années je lui ai envoyé un courriel pour lui demander d’où il sortait ces 6g (Emissions de CO2 en g/ kWh, analyse du cycle de vie) qui figuraient sur son site. Il m’a répondu que ce chiffre provenait d’un calcul d’EDF, mais qu’il avait refait les calculs sur un coin de table (je reprends ses propos) et que ce chiffre était juste.

            La référence au GIEC, c’est que le GIEC fait une compilation de toutes les études portant sur le climat, un peu comme ce qu’a fait Benjamin Sovacool, qui aboutit au chiffre de 66g de CO2/kWh après avoir compilé 103 analyses de cycle de vie des centrales nucléaires.

  24. Daniel écrivait le 09/07/2014

    Murier,
    Pas convaincu par Sovacool, ou alors, il intègre une surévaluation du CO² à venir, pour le démantèlement (idem alors pour les EnR), donc sujet à débat comme pour les futurs coûts faramineux (?) que l’on essaye de nous faire croire …

    En tous cas aujourd’hui, on produit entre 18 et 25g CO²/kwh de moyenne (toutes énergies). Si vous voulez voir en « direct live » le rejet de CO² de la production électrique française :
    Voir : http://www.rte-france.com/fr/developpement-durable/eco2mix/donnees-nationales/emissions-de-co2-par-kwh-d-electricite-produite-en-france
    Amusez-vous bien !
    §

    Répondre
  25. Daniel écrivait le 10/07/2014

    Si vous voulez connaitre mon sentiment sur ces 66g :
    Je pense que la « compilation », faite par ce Mr, « s’arrange » pour que le CO² Nuke soit supérieur aux EnR photovoltaïques/éoliens pour justifier l’abandon du nucléaire, mais ce n’est pas une attitude scientifiquement franc-jeu ! Facile à « aider » une étude à s’approcher de son idéal. On prend référence sur un nombre important d’études plus ou moins sérieuses, on ne retient les 103 orientées contre le Nuke, on compile tout-ça on obtient les fameux 66g. Pourquoi autant études, alors que deux (pro-prou) bien faites et en donnant le contexte sans apriori, suffisent. Après, on pourrait aussi dire la même chose avec celles à 6g !

    La question est qui a raison ?
    Moi, j’ai ma petite idée là-dessus. Tout dépends d’où (pays) le CO² Nuke est étudié, et combien représente-t-il dans le mix énergétique. On prend du Nuke Chinois (électricité à 80% en charbon), on comptabilise toutes les activités d’opérations passées, présentes et futures +/- liées au Nuke, et comme tout vient du pétrole et du charbon (ex : enrichissement par de l’électricité charbonnée), la note finale devient plus élevée en CO² qu’en France. Puis, et c’est là que le franc-jeu manque, on divise ce CO² par la production ridicule Nuke chinoise. Et hop, on obtient 66g CO²/kWh !

    Mais ici en France, que ni-ni, l’électricité ne rejette que très peu de CO², et produit 80% de l’énergie en Nuke, donc moins de CO² au total et une division plus favorable par les TWh produits, aboutissant à 6-7g CO²/kWh ! Rien donc de bien compliqué pour « menez par le bout du nez », les adeptes.

    C’est comme pour Enercoop (sans vous vexer Murier), toujours pas d’info au bas des factures, sur la répartition des sources d’approvisionnements de l’électricité. Car finalement, Enercoop fournit une énergie, soi-disant verte, mais affublée d’un taux moyen en CO² (environ 25g/kWh = Hydro + éolien + PV + biomasse) identique à celle de la production moyenne d’EDF ! Cela me rappelle un article sur une revue intitulée, à juste titre : « Le dossier noir des énergies vertes ».

    Voilà en conclusion, il faut faire toujours attention à ce qui se dit.
    Ne pas prendre pour argent comptant des soi-disant études, de tel ou tel expert, sans se faire soi-même une pré-analyse du sujet, ceci afin d’avoir une vision pro-prou et posséder surtout les arguments pour pouvoir juger de la véracité des conclusions de toutes ces « compilations ». Après à chacun de se faire son idée sur la question.

    Pour moi, l’avenir en France passera par une électrification des motorisations, de plus en plus marquée si nous avons aussi d’ici-là, une électricité « pas trop sales », abondante et pas très chère …
    §

    Répondre
    • Murier écrivait le 10/07/2014

      Daniel,

      Tu tires des plans sur la comète en fonction de ce qui t’arrange pour ton raisonnement. Benjamin Sovacool est parti de 103 études, mais il n’a conservé que 19 études exploitables, car il a écarté les centrales les plus anciennes, celles dont il ne pouvait pas vérifier les données et celles qui suivaient une méthodologie impossible à comparer avec le reste du panel.

      Si je fais la synthèse de tout ce que j’ai pu lire sur le sujet, j’ai l’intime conviction que le mix énergétique d’Enercoop rejette moins de CO2 que le mix énergétique d’EDF et surtout, il présente l’énorme avantage d’utiliser à 100 % des énergies renouvelables, pour ce dernier point l’enquête de Que Choisir a montré que c’était réellement le cas.

      Pour moi, l’avenir ce sont les énergies renouvelables, bien entendu le coût sera supérieur (environ 30 %). En matière d’énergie, il me semble que l’abondance est un terme qui appartient au passé. Wait and see…

      Répondre
      • Daniel écrivait le 11/07/2014

        Désolé pour les fautes (que,s,r,celui,…) de mon précédent post, je ne me suis pas relu.

        Murier,
        Oh rien ne m’arrange. Pas plus qu’à ces « experts » …
        A chacun de nos lecteurs d’interpréter la chose, selon leurs convictions.

        Pour Enercoop, il vous faut le ratio du mix énergétique livré chez-vous, pour pouvoir juger (scientifiquement) !
        Combien en % de PV, Eolien, biogaz, biomasse, hydro, pour mettre en face le CO²/kWh ?

        Pour l’abondance, il faudra bien plus d’électricité (pas trop chère), car non seulement on va électrifier, tout ce qui tourne au fuel-domestique/industriel, gaz et charbon, mais avec en plus tous les transports futurs, qui représenteront plus de 23% de la demande en 2045-2050. Donc, « l’abondance » devra faire partie de l’avenir, sinon, on gardera du carburant liquide …
        §

        Répondre
        • Murier écrivait le 11/07/2014

          Pour EDF les rejets de CO2 sont plombés par les centrales nucléaires qui ne font pas mieux que la plupart des énergies renouvelables et surtout, par les centrales thermiques, ce qui fait qu’Enercoop sera toujours gagnant. Qui plus est, je me répète, Enercoop présente l’énorme avantage d’utiliser à 100 % des énergies renouvelables.

          Sinon, avec Enercoop le mix énergétique n’est pas livré chez-moi, je participe uniquement à la production d’électricité d’origine renouvelable à hauteur de ce que je consomme. Peu importe que ce soit moi ou mon voisin proche ou éloigné qui consomme cette électricité car nous sommes tous sur le même bateau, la planète Terre.

          Pour ce qui est de l’abondance, il faudra attendre l’éventuelle mise en service de tokamaks, mais j’ai discuté avec des chercheurs qui travaillent sur le sujet (j’habite Grenoble), ils m’ont dit qu’il faudra attendre longtemps avant qu’ils puissent être réellement opérationnels.

          Répondre
  26. Orangina_L écrivait le 11/07/2014

    4 Supercharger actifs !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre
    • Image avatar
      benoitkayser écrivait le 11/07/2014

      AHHHHHH ! Yes, on revient au sujet d’origine, merci Orangina_L
      :-)

      Répondre
    • Image avatar
      alainl007 écrivait le 12/07/2014

      Bonjour,

      En effet, les superchargeurs sont déjà à Auxerre, Macon, Chasse sur Rhone, Nimes.

      Bonne route en Tesla.

      Répondre
  27. Image avatar
    alainl007 écrivait le 13/07/2014

    Bonjour,

    Et de 5 !!!!!!!! Aix en Provence
    Avec Tesla pas de bla bla bla !!!!!!
    Just do it!!!!!

    http://supercharge.info/

    Bonne route en Tesla.

    Répondre
  28. Image avatar
    benoitkayser écrivait le 17/07/2014

    Qui sait nous dire précisément si les bornes Type 2 (Hager Bamboo) installées en même temps que les SC sont fonctionnelles et si oui, comment se déroule la charge (accès ? , authentification? , RFID ?, puissance ?…)
    La question est posée ici : http://www.automobile-propre.com/forums/post18092.html#p18092
    alors qu’a priori la fiche Chargemap dit :
    - 2 emplacements type 2 – 22kW ouvert à tous les autres VE
    - Recharge gratuite
    - Le stationnement est gratuit.
    - Ouvert 24h/24

    Un petit test « en vrai » avec les photos et tout serait du plus bel effet en réponse sur le forum ;-)

    Répondre
    • Image avatar
      benoitkayser écrivait le 17/07/2014

      Oh ben zut alors, vu sur le forum à l’instant :

      « par olakeen » Jeu 17 Juil 2014 13:53
      Mauvaises nouvelles les gens, j’ai contacté TESLA à ce sujet et voici la réponse :cry: :

      Bonjour,
      Vous avez effectivement constaté que nous développons assez rapidement nos stations de Superchargers en France. Il y en a actuellement cinq, dont vous trouverez les adresses en cliquant sur le lien suivant : http://www.teslamotors.com/fr_FR/supercharger
      Concernant les bornes de charges type 2 Bamboo installées près des Superchargers, elles sont exclusivement réservées aux propriétaires de Tesla Model S et leur utilisation se fera au moyen de badge.
      Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur Tesla et ses Modèles S, X et III n’hésitez pas à nous contacter. Nous sommes joignables 24/24h et 7/7 jours.
      Cordialement. »

      Répondre
Et si vous laissiez un commentaire ?